mardi 25 juin 2024

FM5

Les faits marquants

Richard Brown et le client mystère

#111  M  Frankel & Via Pisa, par Pivotal  950.000 €

Acheteur : Blandford Bloodstock

Vendeur : Haras de Saint-Pair

Éleveur : SCEA Haras de Saint-Pair

#82  F  Wootton Bassett & Stamina, par Oasis Dream  410.000 €

Acheteur : Blandford Bloodstock

Vendeur : Ballylinch Stud

Éleveurs : Écurie des Charmes & Ballylinch Stud

Quand on demande à Richard Brown quel est le nouveau propriétaire du lot 82 pour 410.000 €, une fille de Wootton Bassett, il botte en touche : « Pour un client existant qui souhaite rester anonyme ! » Lorsque nous revenons plus tard et qu’il signe le bon à 950.000 € pour le lot 111, une fille de Frankel, et qu’on lui demande s’il s’agit du même client souhaitant rester anonyme, il répond : « Peut-être ! » Les observateurs présents aux ventes durant les inspections vous diront que l’agent a été vu en plein travail avec les équipes de Wathnan Racing… À vous de vous faire votre avis !

La belle famille de Saint-Pair

Richard Brown l’a emporté devant Charlie Fellowes à 950.000 € pour le lot 111 et le duel n’a pas eu lieu à distance puisque les deux hommes se trouvaient au même endroit, dans le couloir à droite quand vous faites face à la tribune. Après une jolie partie de ping-pong, l’homme de Blandford Bloodstock est sorti gagnant du duel. Le poulain, par Frankel, est un fils de Via Pisa (Pivotal), gagnante du Prix Coronation (L) et déjà mère de Green Fly (Frankel), qui avait montré de la vitesse à 2ans, en se classant troisième du Derby du Midi (L). La deuxième mère, Via Medici (Medicean), était aussi bonne, gagnante du Prix de Lieurey (Gr3), et elle a donné un champion miler au Japon en Admire Mars (Daiwa Major), gagnant du Lagardère japonais puis du NHK Mile Cup (Gr1) au printemps de ses 3ans et du Hong Kong Mile (Gr1). Elle a aussi donné Via Firenze (Dansili), lauréate du Luth Enchanté (L). La troisième mère était vite et précoce, lauréate du Prix des Réservoirs (Gr3). Richard Brown a commenté : « Évidemment, nous aimons Frankel, qui fut un cheval de course hors du commun et est un étalon exceptionnel. Il y a eu un peu de compétition face à nous, assez logiquement ! Rien n’est décidé pour la suite. »

Une belle souche Wertheimer

Le lot 82 est le premier produit de Stamina (Oasis Dream), gagnante d’une course à 3ans. La jument avait été vendue 220.000 € par l’écurie Wertheimer & Frère à la vente d’élevage Arqana, étant achetée par Ghislain Bozo (Meridian International). C’est une fille de Stormina (Gulch) et donc une sœur de Silasol (K) (Monsun), lauréate du Boussac et du Saint-Alary (Grs1) et, sous la deuxième mère, on trouve Pollara (Camelot), dont le yearling par Dubawi s’est vendu 550.000 € un peu plus tôt dans la journée. Il s’agit donc de l’une des belles souches Wertheimer, celle de la gagnante d’Arc Solemia (Poliglote). Richard Brown a ajouté : « Elle a un très bon pedigree et est issue d’un étalon que nous aimons beaucoup, ainsi que d’un grand haras. Wootton Bassett ne cesse de donner de bons chevaux. Physiquement, elle était l’une des plus belles de la vente. Nous avons dû aller un peu plus loin que prévu mais nous sommes ravis de l’avoir. »

Et Coolmore entre dans la danse…

#118  M  Wootton Bassett & White Satin Dancer, par Oasis Dream  720.000 €

Acheteurs : M. V. Magnier / White Birch Farm

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveurs : Écurie des Monceaux, Les Amis du Musée, Braam Van Huysteen, Beauregard Bloodstock

#121  F  Lope de Vega & Xaarienne, par Xaar  460.000 €

Acheteurs : A. C. Elliott Agent pour M. V. Magnier

Vendeur : Ballylinch Stud

Éleveur : John O’Connor

John Magnier est là… Et les anciennes superpuissances ennemies sont désormais voisines à Arqana : Godolphin, en présence du cheikh Mohammed Al Maktoum, est dans l’une des loges. Coolmore, avec le boss et son équipe, est dans celle juste à côté. Si Godolphin est vite passé à l’attaque, il aura fallu attendre pour voir Coolmore entrer en action. Chose faite avec le lot 118, un fils de leur étalon Wootton Bassett et de White Satin Dancer (Oasis Dream), laquelle avait commencé sa carrière en Irlande – troisième en débutant d’un maiden remporté par une des championnes de Coolmore, Hydrangea (Galileo) –, puis gagnante de son maiden à Leopardstown avant de venir en France. La souche est allemande puisque la deuxième mère, Wild Side (Sternkoenig), a gagné l’Europa Championat (Gr2, 2.400m) et elle a notamment donné Wild Coco (Shirocco), deuxième du premier Vermeille (Gr1) de Trêve (Motivator). M. V. Magnier a commenté : « C’est un très beau poulain par Wootton Bassett, que tout le monde connaît. Nous espérons un bon résultat dimanche avec un de ses 2ans dans le Prix Morny même s’il y a quelques doutes avec River Tiber, car il a connu un petit contretemps. Le marché est bon et il faut féliciter les équipes d’Arqana qui ont fait venir une panoplie d’acheteurs du monde entier. »

Rose Bloom (K), le bon update

Coolmore, via Alex Elliott, repart aussi avec le lot 121, une pouliche par Lope de Vega (Shamardal) présentée par Ballylinch. C’est une fille de Xaarienne (Xaar), placée à 2ans du Critérium du Languedoc et du Critérium de l’Ouest (Ls) et bonne productrice, puisque mère de See the Rose (Kendargent), lauréate du Six Perfections (Gr3) pour André Fabre puis partie chez Joseph O’Brien, pour lequel elle n’a pas couru, de Xaarino (Kendargent), lauréat du Prix François Boutin (L, à l’époque), et de Mont Kiara (Kendargent), lui aussi un bon 2ans puisque troisième du Prix de Cabourg (Gr3). Et il y a eu un bon update : sa fille Rose Bloom (K) (Lope de Vega) a remporté, jeudi, le Arqana Series des Pouliches pour ses débuts. On retrouve encore de la vitesse sous la deuxième mère, Saharienne (A. P. Indy), aïeule de King Malpic, gagnant du Prix de Ris-Orangis (Gr3). John O’Connor a dit : « Nous avions vendu sa sœur l’an dernier et elle avait atteint un bon prix [320.000 €, ndlr]. Elle a été achetée par le China Horse Club, qui l’a laissée en France pour courir les Arqana Series, une course à 200.000 €. Rose Bloom a été impressionnante dans la course pour les pouliches jeudi. Sa sœur est très belle donc je m’attendais à ce qu’elle se vende bien et les gens qui ont enchéri dessus étaient plus ou moins ceux que j’attendais. Elle a été très populaire, beaucoup de gens étaient intéressés. »

Le nouveau Little Big Bear pour Al Shaqab ?

#90  M  No Nay Never & Sutton Veny, par Acclamation  470.000 €

Acheteur : Al Shaqab Racing

Vendeur : Camas Park Stud

Éleveurs : SCEA JLC, SCEA L’Aubay, Écurie Brillantissime, Sébastien Desmontils

Pour Al Shaqab, Nicolas de Watrigant a signé le bon à 470.000 € pour le lot 90, un fils de No Nay Never. « Tout simplement un très bon cheval », a commenté Benoit Jeffroy. La mère, Sutton Veny (Acclamation), a bien produit : True Valour (Kodiac), qui a couru de 2 à 8ans et a gagné le City of Hope Mile (Gr2) aux États-Unis, sur 1.600m, ainsi que les Ballycorus Stakes (Gr3) auparavant en Irlande. La propre sœur du poulain, la 3ans No Kay Never, évolue en Amérique du Nord, où elle a pris à 2ans la troisième place des Woodbine Care Stakes sur 1.000m pour le roi des bébés sprinters sur gazon, Wesley Ward, présent à Deauville et acheteur du premier lot de la vente.

Nicolas de Watrigant a dit : « J’espère que la belle histoire va se répéter pour son nouvel entourage. J’ai eu de la chance avec un élève de Camas Park Stud par No Nay Never nommé Little Big Bear… L’étalon est très améliorateur, il donne beaucoup de précocité et de vitesse. La mère est par Acclamation. Physiquement, il est exceptionnel et nous espérons qu’il sera aussi rapide que son physique le laisse penser. »

Amo Racing actif

#112  F  Kodiac & Vicugna, par Pivotal  430.000 €

Acheteur : Robson Aguiar

Vendeur : Haras d’Étreham

Éleveurs : SCEA JLC, SCEA L’Aubay, Écurie Brillantissime, Sébastien Desmontils

#88  F  Siyouni & Super Woman, par Sageburg  360.000 €

Acheteur : Robson Aguiar

Vendeur : La Motteraye Consignment

Éleveurs : SCEA JLC, SCEA L’Aubay, Écurie Brillantissime, Sébastien Desmontils

Robson Aguiar, l’un des principaux acteurs d’Amo Racing, l’écurie de Kia Joorabchian, a été actif à Deauville. Il a notamment signé le bon à 430.000 € pour le lot 112, une fille de Kodiac issue de Vicugna (Pivotal), restée maiden. Le croisement Kodiac sur fille de Pivotal est taillé pour la vitesse et on en retrouve dans la souche avec notamment la deuxième mère, Beautifix (Bering), lauréate du Prix de la Vallée d’Auge (L) et mère de Sofast (Rock of Gibraltar), gagnant de La Rochette (Gr3) et deuxième du Lagardère (Gr1), Spiritfix (Invincible Spirit), première du Prix de Bonneval (L), et Spaday (Exceed and Excel), gagnant du Marchand d’Or (L). C’est la souche de Dayjur. Robson Aguiar a commenté : « C’est une jolie pouliche, très course. Si elle est aussi bonne qu’elle est belle, elle devrait être un vrai cheval de course ! Nous essayons d’acheter de bons chevaux, parfois cela marche… »

Une Siyouni aussi…

Robson Aguiar est aussi allé jusqu’à 360.000 € pour le lot 88 – quelques minutes après l’avoir emporté à 185.000 € pour le lot 85, le frère d’Unquestionable (Wootton Bassett) par Almanzor… Un clin d’œil, peut-être, puisque Amo Racing a battu Unquestionable dans les Phoenix Stakes (Gr1) avec Bucanero Fuerte (Wootton Bassett), lequel offrait au passage un premier Gr1 à son propriétaire. De quoi motiver Amo Racing à rêver grand puisque l’équipe a été active du côté de Saratoga il y a quelques jours, rêvant de Kentucky Derby. Concernant le lot 88, il s’agit d’une fille de Siyouni et de Super Woman (Sageburg), gagnante à 2ans et sœur de Super Célèbre (Peintre Célèbre), lauréat du Noailles (Gr2) et deuxième du Jockey Club (Gr1). Il s’agit donc de la famille d’Olmedo (K) (Declaration of War). Robson Aguiar a commenté : « C’est une jolie pouliche, elle a l’air précoce qui a un peu de pedigree. Elle va partir en Irlande et nous aviserons pour la suite. »

La seule Justify de la journée pour Alex Elliott

#128  F  Justify & Adeste Fideles, par Giant’s Causeway  400.000 €

Acheteur : A. C. Elliott Agent

Vendeur : Haras d’Étreham

Éleveur : Barronstown Stud

Un seul produit de Justify (Scat Daddy) était sur le ring d’Arqana vendredi. C’est Alex Elliott qui l’a emporté à 400.000 €, filant vite après avoir signé le bon. Le sire de Coolmore America est peut-être à l’aube d’un grand week-end, puisque sa fille Ramatuelle (K) est attendue de pied ferme dimanche à Deauville dans le Sumbe Prix Morny (Gr1). La pouliche est une propre sœur de Shwamwari, placée de la King George V Cup (L) cette année. Il s’agit de la belle souche de Barronstown puisque la deuxième mère est la championne Imagine (Sadler’s Wells), qui a réussi le doublé Irish 1.000 Guineas et Oaks d’Epsom (Grs1) et est une fille de la matrone Doff the Derby (Master Derby). Au haras, elle a donné deux lauréats de Gr1 à 2ans : Horatio Nelson (Danehill), gagnant du Lagardère (Gr1), et Van Gogh (American Pharoah), lauréat du Critérium International (Gr1). Imagine est une sœur de Generous (Caerleon)…

Craig Bernick s’offre le premier produit de Right Hand

#39  F  Dubawi & Right Hand, par Lope de Vega  390.000 €

Acheteurs : De Burgh Equine / Glen Hill Farm

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveurs : Écurie des Monceaux, Langlais Bloodstock, Noir & Or Élevage SA, Christopher Richard Hirst

Craig Bernick et Hubie de Burgh l’ont emporté à 390.000 € pour le lot 39, premier produit de Right Hand (Lope de Vega) par Dubawi. La jument élevée par l’écurie Wertheimer & Frère a intégré les Monceaux après avoir été achetée 370.000 € par Victor Langlais et Bertand Le Métayer à la vente d’élevage Arqana 2020. Elle est née dans la pourpre, étant une sœur de Left Hand (Dubawi) – dont on reproduit le croisement avec le yearling –, qui remporta le Prix Vermeille (Gr1) et a déjà donné Left Sea (Frankel), que nous aurions pu voir en piste dimanche dans le Prix Alec Head – Prix de la Nonette (Gr2) mais le déluge tombé dans la nuit de jeudi à vendredi sur Deauville a certainement eu raison de sa candidature.

Craig Bernick entre en tout cas dans une belle souche avec cette famille (aussi Plumania, Plumatic…) : « Elle est tout simplement une belle pouliche. Nous en avions trois ou quatre sur notre liste aujourd’hui et c’est celle qui nous plaisait le plus. J’espérais qu’elle serait dans notre gamme de prix et je pensais qu’elle ferait plus, selon notre évaluation. Nous avons payé le coût de production, pas beaucoup plus. Nous avons des chevaux à l’entraînement en Irlande chez Fozzy Stack et Jessica Harrington et en France chez Francis-Henri Graffard et d’autres. Nous n’avons pas de yearlings élevés par nos soins à mettre chez les entraîneurs donc il nous faut les acheter. Nous allons essayer d’en acquérir plusieurs et décider plus tard de l’entraîneur. Elle a le droit aux primes donc il serait naturel qu’elle reste ici mais nous avons des chevaux irlandais en France, donc pourquoi pas l’inverse ! »

Siyouni pour Bond

#96  F  Siyouni & Thrust Home, par Fastnet Rock  340.000 €

Acheteurs : Jason Kelly Bloodstock / Bond Thoroughbreds

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveurs : Écurie des Monceaux, Woodpark Bloodstock Ltd, Windfield, Beauregard Bloodstock

Jason Kelly a cosigné le bon avec les Britanniques de Bond Thoroughbreds pour le lot 96, une pouliche par Siyouni et Thrust Home (Fastnet Rock), laquelle avait montré de la vitesse et s’était notamment classée troisième du Prix Cérès (L). Le premier produit, Timberlake (Zoustar), avait gagné dans un bon style pour ses débuts au mois de novembre de ses 2ans dans le froid de Fontainebleau et, à cette occasion, il battait un certain Big Rock (Rock of Gilbraltar). Timberlake est mort à 3ans. Le deuxième produit, Massimo Merido (Wootton Bassett), est à l’entraînement chez Maurizio Guarnieri et n’a pas encore débuté. Jason Kelly a expliqué : « La pouliche est vraiment très belle. Elle a été achetée par un client existant avec, dans la tête, l’idée qu’elle devienne poulinière à la fin de sa carrière de course. Il n’y a pas besoin de parler de Siyouni, sa réussite parle d’elle-même ! »

Une Sottsass pour de nouveaux clients saoudiens de Richard Knight

#66  F  Sottsass & Shermeen, par Desert Style  300.000 €

Acheteurs : Richard Knight / Salhia Stud

Vendeur : Fairway Consignment

Éleveur : Barronstown Stud

Richard Knight l’a emporté à 300.000 € pour cette pouliche issue de la première génération de Sottsass. Il a cosigné le bon au nom de Sahlia Stud, une nouvelle structure britannique dont les directeurs sont l’Anglais Hossman Esmat Alsaady ainsi que Mohammed Saleh Binladen, lequel possède un haras en Arabie saoudite, où il élève des pur-sang arabes de show. Richard Knight a expliqué : « C’est une pouliche très athlétique, issue d’une mère qui était bonne et produit bien. J’ai beaucoup aimé les premiers produits de Sottsass et, pour moi, elle était la plus belle de la vente. Elle a été achetée pour un nouveau haras et va partir en Angleterre, où elle sera entraînée. »

La mère, Shermeen (Desert Style), est gagnante de Stakes aux États-Unis et, avant son exportation, elle avait gagné les Cornwallis Stakes (Gr3, 1.000m) à 2ans. Elle a donné le rapide et précoce Sudirman (Henrythenavigator), gagnant des Phoenix Stakes (Gr1), ainsi que Star of India (Galileo), qui avait gagné les Dee Stakes (L) à Chester.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires