jeudi 13 juin 2024
AccueilVentesLe sire power toujours plus puissant

Le sire power toujours plus puissant

Le sire power toujours plus puissant

Que pèsent les étalons les plus cotés dans les ventes de yearlings ? Neuf étalons ont fait la monte à 100.000 € ou plus en 2021, quand ont été conçus les yearlings qui passeront dès vendredi sur le ring d’Arqana. De leurs scores dépendra fortement le chiffre d’affaires de la vente…

Par Franco Raimondi

fr@jourdegalop.com

L’an dernier, 5.110 yearlings sont passés sur les rings des ventes dans une période allant de la vente d’août Arqana au book 4 de Tattersalls. Les 14 vacations ont affiché un chiffre d’affaires de 405,55 M€ pour 4.325 vendus. 10,4 % des lots vendus (soit 449) étaient issus de saillies à 100.000 € ou plus et ils ont généré 39,8 % (161,38 M€) du CA. En 2020, 9 étalons étaient proposés à des tarifs à six chiffres, dont le regretté Galileo (Sadler’s Wells). Ils ont produit en 2021 1.186 foals, dont 527 (44,4 %) ont été inscrits aux ventes en 2022 et un peu plus de la moitié ont été gardés par les éleveurs. Vendredi, la saison démarre sur le ring de Deauville : les étalons à 6 chiffres sont toujours 9 (mais Galileo ne compte que 3 produits) et il y a un changement dans l’équipe. Wootton Bassett (Iffraaj) a remplacé Invincible Spirit (Green Desert) qui, à 24ans, et après six saisons à 100.000 € ou plus, a été baissé en 2021 à 80.000 €.

Plus de 500 yearlings par les top étalons

Si l’on efface de la liste Galileo, les étalons qui ont officié en 2021 à 100.000 € ou plus sont donc 8, avec 1.078 produits, dont 501 (46,8 %) figurent dans les catalogues des ventes. Les investissements des éleveurs qui vont présenter leurs yearlings s’élèvent à 71,95 millions mais il faut toujours compter les foal-sharing avec le risque (et les bénéfices) partagés entre l’étalonnier et le propriétaire de la jument. Le poids du sire power est de plus en plus important. Sans remonter trop loin, en 2016, 5 étalons ont officié à 100.000 € ou plus : Dubawi (Dubai Millennium), Frankel (Galileo) et son père, Invincible Spirit et Sea the Stars (Cape Cross). Les 5 ont eu 571 produits (dont 151 Galileo à lui seul) et 203 (35,5 %) sont passés aux ventes 2018 pour un CA de 80,3 millions, soit un peu moins de 25 % du CA des vacations entre les ventes de Deauville en août et Tattersalls October. Ces yearlings ne représentaient que 5 % des vendus. Galileo avec ses 34 yearlings qui ont coûté en moyenne 974.900 € représentait à lui seul 10 % du CA…

L’arrivée de Siyouni et No Nay Never

C’est aux ventes 2021 que 2 étalons se sont ajoutés à liste : le français Siyouni (Pivotal) et No Nay Never (Scat Daddy). Le marché était en train de retrouver des couleurs après l’année impactée le plus sérieusement par le Covid. Les cinq vétérans et les deux jeunes recrues avaient 805 yearlings catalogués, et 346 (43 %) sont passés en vente. Parmi eux, 282 ont trouvé preneurs pour un CA de 77,43 millions, soit encore 25 % du total.

Arqana 2023 : 84 yearlings issus des saillies à plus de 100.000 €

2022 est l’année qui a tout changé avec l’arrivée dans le club des 100.000 € ou plus de Kingman (Invincible Spirit) et Lope de Vega (Shamardal). C’est le point de départ pour décrypter ce qui nous attend de vendredi prochain au samedi 14 octobre, dernier jour de Tattersalls, avant de nous plonger dans la vente d’octobre Arqana qui est un événement important. Dans le catalogue de la vente d’août, tous les étalons (sauf Galileo) qui ont officié en 2021 pour un tarif à 6 chiffres sont représentés. Leurs yearlings sont au nombre de 84 sur 295 – après le retrait d’une No Nay Never -, c’est-à-dire 28,4 % de l’offre.

Wootton Bassett et Siyouni

Le plus représenté, sans surprise, est Wootton Bassett  qui compte sur une première génération irlandaise de 193 yearlings : 26 passeront à Deauville, alors que 42 sont dans le book 1 de Newmarket, 22 à Goff Orby, 16 dans le book 2 Tattersalls et avec ceux des autres ventes, on arrive à 113, soit 58,5 % de ses yearlings. Siyouni joue à domicile et à Deauville, on trouve 17 de ses produits. À Tattersalls il peut compter sur 12 lots dans le book 1 et 7 dans le book 3. Au total, 41 produits de Siyouni sont sur le marché, soit 37 % de sa production 2022.

Lope de Vega bien représenté

Le troisième étalon par le nombre de yearlings proposés à Deauville est Lope de Vega qui en compte 12, plus qu’en Irlande mais moins qu’à Tattersalls où il a 38 sujets dans le book 1 et 17 dans le book 2. Soixante-dix-sept produits de l’étalon de Ballylinch Stud sont le marché, soit 53,4 % des 144 enregistrés. Les autres étalons avec plus de la moitié de leurs yearlings proposés aux ventes sont No Nay Never (86 sur 133, 64,6 %) et Sea the Stars (73 sur 129, 56,5 %) qui a aussi une pouliche en vente à Milan, résultat d’un foal-sharing.

Dubawi et Frankel, ce qui est rare…

Dubawi et Frankel, les deux derniers Champion Sires sur les îles Britanniques, ont une génération de yearlings plus réduite que celle des 2ans et des foals. Il faut se souvenir que les yearlings sont le fruit de croisements pensés à l’automne 2020, avec une certaine prudence des éleveurs en raison du Covid. L’étalon Darley compte sur 103 yearlings, 16 de moins que l’année dernière et 27 seront proposés aux ventes, dont 7 à Deauville. Frankel, quant à lui, a baissé de 136 à 122 et il sera représenté par 26 yearlings à Newmarket, 5 à Deauville et 4 à Goffs Orby. Ils sont 35 au total, l’offre la plus basse depuis 2017 quand il avait ses premiers 3ans sur les pistes, et une génération de 76 produits. Tout ce qui est rare est cher et le sire power est de plus en plus puissant…  

Le poids des top étalons aux ventes

Année Nb d’étalons à plus de 100.000 € Productions Catalogués Vendus CA (€)
2018 5 571 203 177 80.307.821
2019 5 666 230 199 81.854.999
2020 5 577 180 146 55.947.775
2021 7 805 346 282 77.436.128
2022 9 1 186 527 449 161.383.450

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires