mercredi 19 juin 2024
AccueilA la uneLes Franciscaines, un site culturel extraordinaire

Les Franciscaines, un site culturel extraordinaire

Les Franciscaines, un site culturel extraordinaire

Il y a tant à faire à Deauville entre les courses, le casino, les balades sur la plage et les nombreuses boutiques propices au shopping. Il y a aussi les Franciscaines, un incroyable écrin de découverte culturelle, riche de 70.000 œuvres dont l’exposition “Faites vos jeux !”, proposée jusqu’au 17 septembre…

Construites sur la base de l’ancien orphelinat Saint-Joseph de la Congrégation des Sœurs Franciscaines, les Franciscaines ne sont pas qu’une bibliothèque géante. Même si, qu’on se le dise, vous cherchez un livre, il est forcément là ! On y vient pour découvrir, nourrir son esprit, se livrer à l’imaginaire, apprendre et pourquoi pas créer à son tour. Une fois la porte d’entrée franchie puis le hall d’accueil, nous sommes conquis par l’architecture alliant modernité, avec ce lustre spectaculaire qui recouvre l’intégralité du cloître, et histoire, avec ses arcades en pierres meulières, qui absorbent parfaitement la lumière. C’est un lieu d’échange et de partage avec de nombreux espaces dédiés : Deauville, cheval, littérature et romans, cinéma et musique, entre autres…

Faites vos jeux, l’exposition de l’été

Jusqu’au 17 septembre, l’exposition “Faites vos Jeux !” est proposée aux Franciscaines. De Deauville à Las Vegas, découvrez plus de 200 œuvres originales datant du XVIe siècle jusqu’à nos jours. L’univers du jeu de hasard est décrypté sous différents angles et formats qui font l’objet de fascination, désillusion, du faste des grandes salles aux lumières tamisées, feutrées et parfois intimes de l’univers des casinos. Il est possible de découvrir des dessins à la mine de plomb, des caricatures, des sculptures, des huiles sur toile, des affiches de films des années soixante-dix et même des gouaches et des aquarelles illustrant le casino de Deauville il y a plus d’un siècle. Au centre de la salle, une vingtaine de machines à sous d’un autre temps sont exposées. On aurait presque envie d’abaisser le manchot tant elles sont dans un état de conservation irréprochable. L’une d’entre elles, nommée Paris-Course, est une sorte de grosse boîte en bois sculpté à l’intérieur duquel est inséré un mécanisme sur rouages qui fait s’animer trois petits chevaux : Bandolo le cheval rouge, Vasistas le cheval blanc et Négosol le cheval noir. Le cheval qui arrive le plus près du poteau d’arrivée à la fin du tour a gagné !

6.000m2 de culture

Les Franciscaines, c’est aussi un cadre exceptionnel de 6.000m2 qui regroupe le Musée de l’artiste normand André Hambourg, une médiathèque, un Fablab et de nombreux ateliers artistiques. Le site dispose même d’un espace réfectoire ultra-connecté avec une grande table centrale de plusieurs mètres de long et une grande terrasse parfaitement bien exposée pour profiter d’un déjeuner en plein air. Au milieu des livres, on y mange une salade estivale, un plat du jour, un retour de pêche, le tout orchestré par le chef Yanick Bernouin dont les mots d’ordre sont équilibre, original, produits locaux et décontracté. Avec ses expositions, ses mini-concerts, ses spectacles et autres rencontres comme celle de Xavier de Moulins qui présentera son livre, La Nuit des pur-sang, le dimanche 27 août, les Franciscaines sont un lieu où il fait bon s’attarder afin de s’évader une heure, un après-midi… Voire tout l’été !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires