mardi 18 juin 2024
AccueilA la uneMuhaarar au Petit Tellier pour un nouveau partenariat

Muhaarar au Petit Tellier pour un nouveau partenariat

Muhaarar au Petit Tellier pour un nouveau partenariat

Le champion sprinter sous les couleurs Shadwell Muhaarar (Oasis Dream) va être transféré du haras des Faunes, dans le Sud-Ouest, au haras du Petit Tellier, en Normandie, dès la saison 2024. Ce mouvement s’explique par son achat (partiel) par une association d’éleveurs, dont font notamment partie Jean-Pierre Dubois, le haras des Capucines, et le haras de Saint-Pair. Shadwell reste propriétaire de la moitié du cheval. Son prix de saillie sera révélé ultérieurement. La gestion de la carrière de l’étalon sera assurée par Capucine Bloodstock, avec Éric Puerari à sa tête et Jean-Daniel Manceau en charge de la commercialisation des saillies.

Élevé par Shadwell, Muhaarar a été le meilleur sprinter européen en 2015, quand il a remporté, à l’âge de 3ans, la Commonwealth Cup, la July Cup, le Prix Maurice de Gheest et, pour finir, les British Champions Sprint Stakes. Il a commencé sa carrière d’étalon à Nunnery Stud au tarif de 30.000 £. Il est resté six années en Angleterre. Après la disparition du cheikh Hamdan Al Maktoum, il a pris la direction du haras des Faunes pour un contrat de deux ans. Éric Puerari a commenté : « Il a commencé chez Shadwell, et les deux premières saisons, il était tellement demandé qu’il était impossible d’avoir une saillie ! » Sa production mettant un peu de temps à se révéler sur les pistes, Shadwell a fini par accepter l’offre d’Alain Chopard. Il a connu un réel succès au haras des Faunes, commençant avec 54 juments en 2022 au tarif de 5.000 €, avant de monter à 124 juments cette année au prix de 7.500 €.

Éric Puerari poursuit : « L’an dernier, il a connu une saison exceptionnelle sur les pistes, et quand vous étudiez ses statistiques, vous vous rendez compte qu’il a été capable de jouer dans la cour des grands, malgré un prix de saillie bas. En 2022, il a connu un remarquable pourcentage de gagnants de Stakes par partant. Il n’a pas bénéficié d’une grosse communication et ses chiffres en sont d’autant plus remarquables. »

Muhaarar a enregistré un premier classique cette année avec Marhaba Ya Sanafi, lauréat de l’Emirates Poule d’essai des Poulains et troisième du Qatar Prix du Jockey Club, alors que, toujours chez les 3ans, Cicero’s Gift est resté invaincu en trois sorties, jusqu’à sa tentative dans les St James’s Palace Stakes. Sa production est particulièrement polyvalente. Be your Best s’est classée deuxième des Del Mark Oaks (Gr1) sur 1.800m en gazon, vendredi ; Run to Freedom a pris la deuxième place de la July Cup (Gr1) sur 1.200m ; Israr s’est imposée dans les Princess of Wales’s Stakes sur 2.400m ; et Motorius a gagné les San Simon Stakes (Gr3) sur 1.300m gazon à Santa Anita…

Éric Puerari poursuit : « Il est capable de produire des chevaux qui tiennent, ce qui est étonnant pour un sprinter. Mais il ne faut pas oublier qu’il est par Oasis Dream, qui a beaucoup de tenue dans son pedigree. Nous pensons qu’il a parfaitement sa place dans une fourchette entre 10.000  et 15.000 €. Mis à part Intello, Galiway, Goken et quelques autres, il n’y avait pas beaucoup d’options. Peu d’éleveurs vont envoyer leurs juments en Irlande ou en Grande-Bretagne pour une saillie à 10.000 €. Je pense donc qu’il sera très populaire. »

Muhaarar va arriver en Normandie la semaine prochaine. Les éleveurs pourront donc le découvrir prochainement au haras du Petit Tellier. Éric Puerari conclut : « Il transmet son très joli modèle à sa production. C’est un cheval de taille moyenne, très équilibré, bai très foncé sans aucun blanc. Il a vraiment un beau look, avec une tête très expressive. Nous déciderons de son tarif à la fin de l’année, mais il restera à un prix très compétitif. »

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires