jeudi 20 juin 2024
AccueilInternationalPolinuit II, roi des Belges

Polinuit II, roi des Belges

Waregem (BE), mardi

Grand Steeple-Chase des Flandres – 1re étape de la Crystal Cup

Polinuit II, roi des Belges

Polinuit (Poliglote) a conservé son titre dans le Grand Steeple-Chase des Flandres. Le représentant de la famille Carion avait eu du mal à encaisser son succès belge en 2022 mais, avec l’été, il était revenu au mieux et venait de s’imposer sur les haies de Pompadour. Sa situation au poids était redevenue similaire à celle de l’an dernier. Tous les feux étaient donc au vert pour le voir doubler la mise. Attentiste en quatrième position à la corde, là où se gagnent les courses à Waregem, Polinuit a bien sauté et son jockey, Angelo Zuliani, a tenté de passer à la corde dans le tournant final. Mais il n’a pas eu l’ouverture. Peut-être un mal pour un bien puisque son partenaire a pu respirer, laissant alors ses rivaux en découdre. Pour aller sur la dernière haie, Polinuit a eu l’ouverture et il a alors bondi, prenant cette fois la corde. Il a mis un vrai coup de rein et a conservé l’avantage jusqu’au poteau pour l’emporter d’une longueur devant Général Desjy (Sinndar), qui avait fait son parcours à la corde également. Héclypse Blue (Bathyrhon) a conclu troisième.

Rendez-vous en 2024 !

Il reste encore la moitié du chemin à parcourir pour Polinuit afin d’égaler Taupin Rochelais (Al Namix), quadruple lauréat de l’épreuve. Mais, mardi soir, il est tout simplement invaincu à Waregem en deux sorties et son entraîneur, François Nicolle, lui aussi gagnant de son deuxième Grand Steeple des Flandres, nous a dit par téléphone : « J’avais dit à Angelo [Zuliani, ndlr] de se méfier car cela allait être une course de jockeys. Cela a failli mal se passer mais Polinuit a gagné. Maintenant, il va aller courir le Gran Premio di Merano (Gr1) puis il partira au pré. Il reviendra ensuite pour tenter de remporter une troisième fois le Grand Steeple des Flandres de Waregem. C’est un cheval qui ne fait pas Auteuil. Nous avions essayé le cross mais la discipline ne lui plaisait pas. Il est bien à Waregem. Et c’est un cheval qui est bien à cette époque de l’année… » Jockey de Polinuit, Angelo Zuliani, qui a réussi son saut dans le Gaverbeek cette année, nous a déclaré : « C’est vraiment le cheval qui a tout fait. D’ordinaire, il n’accélère pas comme il l’a fait aujourd’hui. Là, il a mis un vrai rush. J’avais choisi l’option de la corde, j’étais plus près que l’an dernier, mais j’étais encerclé. Il a bien gagné. »

Un bel hommage à Hubert Carion

Présente à Waregem, Sabine Carion, fille d’Hubert, a assisté au doublé de Polinuit. Avant d’aller récupérer le trophée de la victoire et de faire un tour en calèche, comme il est de coutume pour tous les vainqueurs, elle nous a confié : « Les chevaux et les courses, c’était la vie et la passion de notre père. C’est donc notre devoir de poursuivre l’activité. Cette victoire est extraordinaire. Il faut toujours que le cheval rentre bien, ce qui est notre souci principal. Mais je suis très heureuse pour mon père. C’est merveilleux de remporter cette épreuve une deuxième fois. »

​​​​​​La souche de Galop Marin

Élevé par la famille Carion, Polinuit est un fils de Poliglote (Sadler’s Wells) et de Ma Nuit Chez Maud (Saint Estèphe), une jument inédite, dont il est le meilleur produit. C’est le frère d’Orvaux (Poliglote), gagnant de six courses, dont un handicap sur le steeple d’Enghien, déjà pour François Nicolle, et de Fulleren (Laveron), lauréate sur les haies et le steeple à Compiègne et par deux fois en cross. La troisième mère, Gay Spring (Free Round), a donné Gravières (Saint Estèphe), lauréate de Gr1 aux États-Unis sur 1.800m, Graveron (Mille Balles), troisième de Listed sur le mile et qui est notamment le père de Soldatino, gagnant du Triumph Hurdle (Gr1) 2010, et Gaélique (Gay Mecene). Cette dernière est la génitrice de Gaelic Ocean (Urban Ocean), vainqueur du Prix de Pépinvast (Gr3), Gaelic Joy (Turgeon), lauréate du Prix Gérald de Rochefort (L) et surtout de Great Jane (Great Palm), la mère du champion Galop Marin (Black Sam Bellamy), quadruple gagnant du Grand Prix d’Automne (Gr1).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires