dimanche 23 juin 2024
AccueilA la uneSept haras se partagent près de la moitié du marché français

Sept haras se partagent près de la moitié du marché français

Sept haras se partagent près de la moitié du marché français

C’est un phénomène global : partout à travers le monde, la compétition est toujours plus grande pour mettre la main sur les meilleurs prospects étalons, ceux qui ont vraiment la capacité de susciter l’intérêt du marché public et donc des éleveurs commerciaux. Logiquement, ce sont les structures les mieux financées ou les plus à même de donner confiance aux propriétaires d’étalons qui raflent la mise. 

LES 10 ÉTALONS FRANÇAIS D’OBSTACLE LES PLUS POPULAIRES EN 2023

Étalon Lieu de monte  Saillies provisoires 2023
Karaktar Haras de Cercy 243
Nirvana du Berlais Haras de la Hêtraie 189
Jeu St-Eloi Haras de Cercy 187
Cokoriko Haras de Cercy 152
Chœur du Nord Élevage Lassaussaye Guillaume 130
Goliath du Berlais Haras de la Tuilerie 130
Doctor Dino Haras du Mesnil 127
Castle du Berlais Haras du Lion 121
Tunis Haras de Cercy 114
Clovis du Berlais Haras du Lion 114

Et en 2023, sept haras représentent environ la moitié (45 %) du marché français des saillies. Les étalons de ces sept “maisons” ont dépassé les 400 saillies. Il s’agit du haras d’Étreham (avec les étalons du haras de la Tuilerie), du haras de Bouquetot, du haras de Cercy, du haras de la Haie Neuve, du haras de la Hêtraie, du haras du Lion et du haras du Hoguenet. Cela peut sembler une grande concentration, et par rapport à la situation française d’il y a 15 ans, c’est effectivement le cas. Mais si l’on compare avec ce qui se passe en Irlande ou en Angleterre, le marché français est marqué par une plus grande diversité d’acteurs. Pour le dire plus simplement, en France, il est plus réaliste de lancer un étalon ou un haras qu’outre-Manche où la scène est totalement sous le règne d’un cercle très restreint d’acteurs ultra-dominants. Cercy tient encore une fois le haut du pavé avec 967 saillies et d’un point de vue symbolique, il est tout de même assez fort que presque 10 % des saillies françaises soient effectuées dans une coopérative ! L’autre preuve de la plus grande sélectivité du marché français réside dans la baisse du nombre de nouveaux étalons en France : ils étaient 24 en 2023, ce qui est dans la fourchette basse des deux dernières décennies. 

ÉVOLUTION DU NOMBRE DE NOUVEAUX ÉTALONS DEPUIS 2022

Saison de monte Nombre de nouveaux étalons (débutants + venant de l’étranger)
2009 40
2018 39
2010 38
2020 38
2006 37
2021 37
2004 36
2019 36
2005 35
2008 31
2011 31
2012 30
2002 27
2016 26
2003 25
2007 25
2017 25
2014 24
2023 24
2013 21
2022 21
2015 19

Sealiway, le plus demandé en plat

Chez les étalons de plat, c’est le débutant Sealiway (Galiway) qui a sailli le plus : 166 juments pour ses premiers pas en tant que reproducteur. Une sacrée performance pour la première année d’activité du haras de Beaumont lancé sur une partie du site du haras du Quesnay. De mémoire, sur le marché du plat, seul Olympic Glory (Choisir) avait fait mieux avec 167 juments en 2015. Mais notre mémoire n’étant pas infaillible, les lecteurs les plus attentifs ne manqueront pas de nous faire parvenir des contre-exemples (s’il y en a !) En tout cas, l’exemple de Sealiway atteste du fait qu’en 2023, on peut lancer un haras en France et réussir à vendre beaucoup de saillies. Les investissements de la famille Chehboub sont massifs et la cour des étalons devrait rapidement accueillir Ace Impact (Cracksman). Il fallait du courage et de la ressource pour aller “battre” les grands investisseurs internationaux qui ont fait des offres à Serge Stempniak. Mais c’est à ce prix qu’on peut “sécuriser” un cheval de ce calibre. Avec sa victoire dans le Prix du Jockey Club (Gr1), il n’a plus à prouver sa valeur en tant que prospect étalon. Le verdict de l’Arc servira surtout à fixer son prix de saillie – dans le haut ou dans le bas – de la fourchette que son entourage à en tête. La saison 2024 devrait être intéressante du côté de Sumbe – autre acteur récent du marché –, Nurlan Bizakov ayant vraisemblablement deux “nouveaux étalons” pour 2024, avec Belbek (Showcasing) et Mishriff (Make Believe), lequel va mieux et pourra assurer sa première année de monte. Ils viendront épauler Golden Horde (Lethal Force) qui aura ses premiers partants en 2024. Ses sept premiers yearlings se sont vendus à une moyenne de 42.143 €, soit cinq fois le prix de saillie, avec un top à 80.000 €. 

LES 10 ÉTALONS FRANÇAIS DE PLAT LES PLUS POPULAIRES EN 2023

Étalon

Lieu de monte Saillies provisoires 2023
Sealiway (débutant) Haras de Beaumont 166
Galiway Haras de Colleville 153
Persian King Haras d’Étreham 140
Victor Ludorum Haras du Logis 139
Siyouni Haras de Bonneval 135
Zarak Haras de Bonneval 130
Anodin Haras de la Haie Neuve 128
Intello Haras de Beaumont 124
Muhaarar Haras des Faunes 124
Hello Youmzain Haras d’Étreham 117

Ce que la France sait bien faire 

Avec 153 saillies, Galiway (Galileo), le père de Sealiway, est le deuxième étalon de plat le plus actif en 2023 dans notre pays. Il fait la monte au haras de Colleville, où est né Sealiway, un jeune sire dont Guy Pariente est d’ailleurs toujours copropriétaire. On peut le dire, l’homme de Colleville a une influence grandissante sur l’élevage français. Et il représente bien ce que la France sait bien faire : lancer des étalons et les syndiquer. Il est d’ailleurs intéressant de noter que le meilleur père de 3ans européen par les gains en 2023 est Siyouni (Pivotal), un sire de premier plan qui saillit une part importante de juments anglo-irlandaises désormais, mais qui a tout de même réussi son décollage grâce aux éleveurs français. De même Wootton Bassett (Ifraaj), lui aussi “fabriqué” en France, fait partie du top 3 européen des pères de 2ans (après avoir longtemps fait la course en tête). Deux chevaux qui n’auraient probablement pas eu leur chance sur le marché anglo-irlandais en débutant (pour différentes raisons) mais qui ont trouvé un terreau fertile dans notre pays. C’est tout aussi vrai en obstacle, où le système français “sort” beaucoup plus de bons étalons que son équivalent irlandais. Au mois de juillet, Nicolas de Chambure nous avait confié : « Deux des meilleurs 2ans actuels ont grandi en France avant de passer chez Arqana. C’est très positif. Nous avons moins de chevaux que nos voisins anglo-irlandais. Et une qualité de jumenterie souvent un ton en dessous. Ces réussites mettent en avant le savoir-faire et la qualité de l’élevage français qui ne manque qu’un petit “boost” d’investissement dans la jumenterie pour venir titiller plus fréquemment les Anglais et les Irlandais. Notre système de primes permet aux éleveurs français d’avoir une récompense sur les performances en course et pas uniquement aux ventes. Cela nous aide à faire des choix un peu moins influencés par les aspects commerciaux. Et cela doit aussi aider les éleveurs à faire l’investissement qui leur permettra d’être performant à un meilleur niveau. » 

Une année creuse, cela n’a rien de rédhibitoire

Certes, ce n’est pas un avantage. Mais, il ne faut pas condamner un étalon sur une ou deux saisons de monte creuses. Et 2023 a offert quelques exemples spectaculaires. Anodin (Anabaa) a fait une bonne partie de l’année en tête de liste des pères de gagnants et cela fait deux années qu’il dépasse les 120 juments au haras de la Haie Neuve. Or, il avait sailli 21 juments en 2021. Motivator (Montjeu) est passé de 43 à 90 juments, Jeu St-Eloi (Saint des Saints) de 57 à 187 en l’espace de deux saisons, 

Étalon Lieu de monte Saillies provisoires 2023
Sealiway (débutant) Haras de Beaumont 166
Thunder Moon (débutant) Haras de Bouquetot 88
Na Has (débutant) Haras de Toury 82
Galileo Gold (nouveau) Haras de Bouquetot 75
Makaloun (débutant) Haras de la Côte Fleurie 72
Marianafoot (débutant) Haras de Saint-Vincent 49
Ebro River (débutant) Haras de la Haie Neuve 41

LES DÉBUTANTS OBSTACLE OU DUAL PURPOSE À 40 SAILLIES OU PLUS

Éyalon Lieu de monte Saillies provisoires 2023
Mare Australis (débutant) Haras de la Hêtraie 110
Paradiso (débutant) Haras d’Étreham 94
Lavello (débutant) Haras du Lion 82

La règle du jeu

La réglementation impose aux haras de remplir au fur et à mesure les déclarations de monte. La majorité des structures sont “dans les clous”. Pour différentes raisons (retard administratif du haras ou du Sire, saillies tardives, juments étrangères…), les données ne sont pas encore à jour pour certains étalons. Dans la majorité des cas du tableau ci-dessous, nous avons pu vérifier les chiffres auprès des haras eux-mêmes. Si votre étalon n’apparaît pas dans cette liste ou si les données sont erronées, veuillez nous faire parvenir les chiffres corrects par email à ac@jourdegalop.com

LES ÉTALONS FRANÇAIS AYANT SAILLI 40 JUMENTS OU PLUS EN 2023 (*)

(*) si votre étalon n’apparaît pas dans cette liste ou si les données sont erronées, veuillez nous faire parvenir les chiffres corrects par email à ac@jourdegalop.com

Étalon Lieu de monte Saillies provisoires 2023
130 saillies ou plus 
Karaktar Haras de Cercy 243
Nirvana du Berlais Haras de la Hêtraie 189
Jeu St-Eloi Haras de Cercy 187
Sealiway (débutant) Haras de Beaumont 166
Galiway Haras de Colleville 153
Cokoriko Haras de Cercy 152
Persian King Haras d’Étreham 140
Victor Ludorum Haras du Logis 139
Siyouni Haras de Bonneval 135
Zarak Haras de Bonneval 130
Chœur du Nord Élevage Lassaussaye Guillaume 130
Goliath du Berlais Haras de la Tuilerie 130
De 100 à 129 saillies
Anodin Haras de la Haie Neuve 128
Doctor Dino Haras du Mesnil 127
Intello Haras de Beaumont 124
Muhaarar Haras des Faunes 124
Castle du Berlais Haras du Lion 121
Hello Youmzain Haras d’Étreham 117
Clovis du Berlais Haras du Lion 114
Tunis Haras de Cercy 114
City Light

Haras d’Étreham

112
Great Pretender Haras de la Hêtraie 111
Seahenge Haras de la Haie Neuve 111
Goken Haras de Colleville 110
Mare Australis (débutant) Haras de la Hêtraie 110
Zelzal Haras de Bouquetot 107
Moises Has Haras du Hoguenet 106
Bathyrhon Haras de la Hêtraie 105
The Grey Gatsby Haras du Petit Tellier 104
Gary du Chenet Haras du Lion 103
Motamarris Haras du Mazet 100
De 70 à 99 saillies 
Magic Dream Haras du Hoguenet 96
Paradiso (débutant) Haras d’Étreham 94
Masked Marvel Haras de la Tuilerie 92
Recoletos Haras du Petit Tellier 91
Beaumec de Houelle Haras de Montaigu 90
Motivator Haras du Hoguenet 90
Thunder Moon (débutant) Haras de Bouquetot 88
Kapgarde Haras de la Hêtraie 86
Latrobe Haras de la Tuilerie 83
Almanzor Haras d’Étreham 82
Hunter’s Light Haras du Lion 82
Na Has (débutant) Haras de Toury 82
Lavello (débutant) Haras du Lion 82
Saint des Saints Haras d’Étreham 81
Joshua Tree Haras du Grand Courgeon 75
Galileo Gold (nouveau) Haras de Bouquetot 75
Telecaster Haras du Mesnil 73
Romanised Haras de Bouquetot 72
Armor Haras de Bouquetot 72
Makaloun (débutant) Haras de la Côte Fleurie 72
Wooded Haras de Bouquetot 71
De 40 à 69 saillies
Prince Gibraltar Haras de Cercy 68
No Risk at All Haras de Montaigu 62
Ivanhowe Haras de Cercy 62
Al Wukair Haras de Bouquetot 62
It’s Gino Haras de Toury 61
Zaskar Haras de Cercy 61
Bande Haras de la Haie Neuve 60
Silverwave Haras de la Cote Fleurie 60
Golden Horde Sumbe 59
Kendargent Haras de Colleville 58
Soft Light Haras de Colleville 57
Van Beethoven Karwin Farm 56
Headman Haras de Cercy 55
Sir Ron Priestley Haras du Saz 55
Triple Threat Haras du Mont Goubert 55
Chanducoq Haras de la Barbottière 52
Wonderful Moon Haras de Rosières-aux-Salines 51
Cloth of Stars Haras du Logis 51
Seabhac Haras du Taillis 49
Marianafoot (débutant) Haras de Saint-Vincent 49
Doha Dream Haras du Hoguenet 48
Madhmoon Haras du Saz 46
Martinborough (*) Haras de la Baie 46
Gutaifan Haras des Faunes 45
Mondialiste Haras de Longechaux 45
Flintshire Haras de Montaigu 41
Ebro River (débutant) Haras de la Haie Neuve 41
Robin of Navan Haras de la Barbottière 40

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires