mardi 25 juin 2024
AccueilA la uneUn centième de seconde pour l’histoire

Un centième de seconde pour l’histoire

Un centième de seconde pour l’histoire

À peine un centième de seconde (un nez) gravera à jamais le nom de Mqse de Sévigné (Siyouni) sur le tableau d’honneur du Sumbe Prix Jean Romanet. Et trois centièmes de secondes sépareront pour l’éternité l’anglais Vandeek (Havana Grey) de la française Ramatuelle (Justify) à l’arrivée du Sumbe Prix Morny.

Dimanche, à Deauville, on a ri et on a pleuré. Et l’on a assisté, dans les deux Grs1 du jour, à une joute – à distance – symbolique entre deux casaques qui incarnent chacune une facette de notre univers : d’un côté (Mqse de Sévigné), le baron Édouard de Rothschild, hériter très actif d’une écurie plus que séculaire ; de l’autre (Vandeek), le cheikh Khalid bin Hamad Al Khalifa, fils du roi de Bahreïn. Ce pays, qui fait partie des nouveaux venus sur la scène internationale du pur-sang, est en train de s’y faire une place de plus en plus significative. Et comme un trait d’union entre les courses et les ventes Arqana, on rappellera que samedi soir, le top price à 2,4 millions d’euros était (déjà) l’œuvre d’intérêts bahreïnis…

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires