mardi 27 février 2024
AccueilA la uneUne Niarchos

Une Niarchos

LE MAROIS ET L’ÉLEVAGE NIARCHOS, UNE RÉUSSITE MONDIALE

Dimanche, Deauville accueille l’édition 2023 du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard – Jacques Le Marois (Gr1). En attendant les forfaits – mercredi matin –, on mesure chaque jour un peu plus l’importance de cette épreuve sur le plan de l’élevage. On aime critiquer le programme français mais force est de constater qu’une épreuve comme le « Marois » a vraiment un impact considérable sur la scène internationale. Cet été, il n’y a pas une semaine sans que l’on ne voie des produits de Dubawi (Dubai Millennium) et de Kingman (Invincible Spirit) au départ des épreuves de prestige en Europe. Ces deux gagnants du « Marois » ne sont pas des cas isolés et ils font suite à la réussite au haras d’Irish River (Riverman), de Kenmare (Kalamoun) ou encore de Lyphard (Northern Dancer). La famille Niarchos – dont le nom, associé de longue date au haras de Fresnay-le-Buffard, sponsorise le « Marois » – a brillé à deux reprises dans cette épreuve avec la mythique Miesque (Nureyev). Cela n’a rien d’un scoop, mais Miesque est devenue une pierre angulaire du stud-book et sa descendance est montée une soixantaine de fois sur le podium au niveau Gr1 depuis son entrée au haras il y a une trentaine d »années. Cela étant dit, s’offrir une descendance de Miesque n’est pas à la portée de toutes les bourses – sauf peut-être celles issues de branches « dormantes » – et c’est véritablement via son fils Kingmambo (Mr Prospector) qu’elle a véritablement « touché » (presque) tous les éleveurs du monde. De Kingmambo à Machiavellian, l’héritage Niarchos a pris une place extraordinaire dans tous les élevages de la planète !

VOUS AIMEREZ AUSSI

1 Salon, 3 objectifs

Lucie Pontoir

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting