mardi 25 juin 2024
AccueilCoursesAl Naayir file vers le Royal-Oak

Al Naayir file vers le Royal-Oak

Saint-Cloud, vendredi

Prix Scaramouche (L)

Al Naayir file vers le Royal-Oak

Al Nayyir (Dubawi) est un cheval dur… Dominé à mi-ligne droite alors qu’il semblait pourtant avoir fait le plus dur, le représentant d’Elbashir Salem Ab Elhrari a mis son cœur sur la piste pour venir arracher la victoire dans le Prix Scaramouche (L). Grâce à ce succès, le représentant d’Elbashir Salem Ab Elhrari file tout droit vers le Prix Royal-Oak (Gr1).

Quelle lutte !

Bien parti, Al Nayyir a dans un premier temps laissé passer Uxmal (Galileo) à l’avant de la course. Mais au milieu de la ligne d’en face, Théo Bachelot a demandé au pensionnaire de Romain Le Dren Doleuze de reprendre l’avantage pour ainsi entrer seul en tête dans la phase finale. Dominé durant quelques mètres par Uxmal, Al Nayyir s’est mis à plat ventre pour venir à bout d’Uxmal à 150m de l’arrivée. En cheval tenace, Al Nayyiz parvient à repousser d’une encolure Uxmal. Ne déméritant pas, cette dernière conserve la deuxième place. Trois quarts de longueur plus loin, Caius Chorister (Golden Horn), vu au centre du peloton, a lui aussi été tenace pour arracher la troisième place.  

Il arrivera sur le Royal-Oak avec de la fraîcheur

Arrivé de Dubaï à l’aube de l’été, Al Nayyir n’a pas tardé à montrer l’étendue de son talent. Lauréat du Prix du Carrousel (L), il restait depuis sur une deuxième place dans le Grand Prix de Deauville (Gr2). Romain Le Dren Doleuze, son mentor, nous a déclaré : « C’est très bien car ce n’est pas un cheval avec lequel il faut aller devant. Cela étant, Théo Bachelot l’a monté comme nous le lui avions demandé, c’est-à-dire pour lui. J’ai trouvé magnifique la seconde accélération qu’il a fournie à mi-ligne droite. Une fois devant, Al Nayyir a tendance à se relâcher. Il fait ce qu’on attendait de lui aujourd’hui. Il devrait être revu dans le Prix Royal-Oak (Gr1). Je ne sais pas s’il a encore beaucoup de marge, mais il aura l’avantage d’arriver avec de la fraîcheur… »

Caius Chorister tient son black type

Caius Chorister restait sur une deuxième place intéressante dans un gros handicap sur les 2.800m de la piste d’Haydock. L’année dernière, il était déjà venu en France pour tenter d’obtenir son caractère gras, mais il avait finalement dû se contenter de la sixième place du Prix Joubert (L). Sa deuxième tentative aura donc été la bonne. Statisfait, David Menuisier, son entraîneur, nous a confié : « C’est une excellente troisième place. Désormais, Caius Chorister est black type. C’était le but recherché. Je pense qu’elle est battue par deux bons chevaux. Elle a montré son talent, comme à son habitude. Je suis vraiment très satisfait. »

Le frère des bons New London et Al Dabaran

Élevé par Godolphin, Al Nayyir est un fils de Dubawi (Dubai Millennium), étalon au catalogue de Darley. Septième pour ses débuts à 2ans, Al Nayyir n’a pas été revu pendant deux saisons. Entre-temps, présenté en 2021 à l’Era Racing in Dubai par Godolphin, il a été vendu 40.000 dirhams des Émirats arabes unis (soit environ 9.800 €) et Elbashir Al Herari a signé le bon. La mère, Bright Beacon (Manduro), est restée maiden en trois tentatives. Elle a déjà produit New London (Dubawi), lauréat de quatre épreuves dont les Gordon Stakes (Gr3), à Goodwood, et troisième des St Leger Stakes (Gr1), à Doncaster (GB). On lui doit aussi Al Dabaran (Dubawi), gagnant des Wooldridge Group Pat Eddery Stakes (L) à Ascot (GB), deuxième d’un Prix de Condé (Gr3), troisième du Queen’s Vase (Gr2), à Ascot, des Bahrain Trophy Stakes à Newmarket, ainsi que du Prix des Chênes (Gr3), à Longchamp.

La deuxième mère, Waldmark (Mark of Esteem), a remporté une course à 2ans avant de terminer deuxième des Falmouth Stakes (Gr2), à Newmarket. Elle a donné naissance à Masked Marvel (Montjeu), gagnant, entre autres, des Ladbrokes St Leger Stakes (Gr1) et désormais étalon à la Tuilerie pour Étreham. Elle a également donné Waldlerche (Monsun), la génitrice du champion Waldgeist (Galileo), étalon de Ballylinch Stud.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 2’03’’36

De 1.000m à 600m : 27’’89

De 600m à 400m : 11’’60

De 400m à 200m : 11’’28

De 200m à l’arrivée : 11’’83

Temps total : 3’’05’’96

Seeking the Gold

Dubai Millenium

Colorado Dancer

Dubawi

Deploy

Zomaradah

Jawaher

AL NAYYIR (H5)

Monsun

Manduro

Mandellicht

Bright Beacon

Mark Of Esteem

Waldmark

Wurftaube

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires