jeudi 13 juin 2024
AccueilInternationalEspen Hill sur sa lancée, Big Call troisième

Espen Hill sur sa lancée, Big Call troisième

Bro Park (SE), dimanche

Stockholm Cup International (Gr3)

Espen Hill sur sa lancée, Big Call troisième

Dimanche, l’hippodrome de Bro Park en Suède accueillait la Stockholm Cup International, un Gr3 sur 2.400m. Un français était au départ : Big Call (Animal Kingdom), qui a ajouté le tampon d’un nouveau pays sur un passeport après l’Irlande, la France, les États-Unis (où il est né), l’Arabie saoudite, l’Angleterre, l’Espagne… Big Call n’avait pas été revu depuis sa deuxième place derrière Junko (Intello) dans le Prix de Reux (Gr3). En Suède, associé à Stéphane Pasquier, il n’a pas démérité, faisant illusion pour la victoire avant de plafonner pour finir. La course a été remportée par Espen Hill (Helsinki), monté par son entraîneur, Madeleine Smith, et venu s’imposer sur une pointe, une longueur et demie devant le pensionnaire d’Archie Watson Outbox (Frankel), monté par Hollie Doyle. Outbox, deuxième de ce Gr3 suédois l’an dernier, est lauréat de Listed et placé de Gr2 en Angleterre, ainsi que gagnant de H.H. The Amir Trophy (Gr1 local) au Qatar. C’est donc un jumelé féminin du côté des jockeys dans cette Stockholm Cup International (Gr3). Big Call est troisième à une longueur et demie.

Monté par son entraîneur, l’inoxydable Madeleine Smith

Espen Hill remporte son premier Groupe dans la Stockholm Cup International, lui qui était déjà lauréat de Listed. Il restait sur une victoire dans la préparatoire au Gr3, la SM Classic, remportée par quatre longueurs – c’était son troisième succès dans cette épreuve. Aussi gagnant du St Leger suédois à 3ans, il court sous les couleurs de BeWe Horseshoes AB, derrière lesquelles on retrouve un maréchal-ferrant.

Madeleine “Malle” Smith, son entraîneur, âgée de 55 ans, monte régulièrement ses pensionnaires en compétition et compte un peu plus de 300 victoires comme entraîneur, avec une vingtaine de chevaux par an. Elle remporte pour la première fois la Stockholm Cup International. Espen Hill avait déjà pris part à l’épreuve en 2020, battu seulement par le Frankel des Fjords, Square de Luynes (Manduro). Il en était à sa quatrième tentative dans la course et décroche un succès mérité. Avant la première tentative du cheval dans le Gr3, Madeleine Smith avait dit : « Entraîner et monter, c’est ma vie et je veux continuer à le faire. J’avais déjà monté dans la Stockholm Cup en 2001, et je n’avais pas pu m’illustrer. Comme Zlatan Ibrahimovic, je dis que l’âge n’est qu’un chiffre ! »

S’il y en a un autre pour lequel l’âge n’est aussi qu’un chiffre, c’est Frankie Dettori. Le jockey était présent à Bro Park dimanche et s’il a été bien battu dans la Stockholm Cup, il est reparti de Suède avec sa victoire, remportant la neuvième épreuve du programme, les Lanwades Stud Stakes (L) avec Takeko (Mehmas). Le public suédois a eu le droit à son saut de l’ange !

Une souche franco-suédoise

Élevé par Jacobson Katarina, Espen Hill est un fils d’Helsinki (Distorted Humor), un élève de Winstar Farm basé en Suède. Sa mère, Explosive Hill (Inchory), a gagné quatre courses entre le Danemark, la Suède, la Norvège et l’Allemagne. Elle est une sœur de deux placés classiques en Scandinavie et d’Equip Hill (Homme d’Honneur), gagnant du Scandinavian Open Championship (Gr3). La troisième mère est la française Ifrigiya (Iron Duke), gagnante d’une course à Moulins en 1987 sous l’entraînement d’Alain de Royer Dupré. Elle est une propre sœur de Badinage, qui remporta le Grand Prix de Bruxelles (Gr1).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires