mardi 18 juin 2024
AccueilCoursesLa plus belle de Double Major 

La plus belle de Double Major 

Longchamp, dimanche

Qatar Prix Chaudenay (Gr2)

La plus belle de Double Major 

1er DOUBLE MAJOR

2e HARBOUR WIND

3e SHEMBALA

Le week-end du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) a démarré de la plus belle des manières pour le clan tricolore ! Il faut dire qu’il n’y avait qu’un seul visiteur, Harbour Wind (Nathaniel), au départ du Qatar Prix Chaudenay (Gr2) … Celui-ci a pourtant donné chaud au gagnant, Double Major (Daiwa Major), qui s’est offert la troisième victoire de sa carrière et un premier succès au niveau Groupe. L’élève et représentant de Wertheimer & Frère a réalisé un véritable numéro dans la phase finale, résistant jusqu’au bout aux différentes attaques. Une victoire qui a ravi son entraîneur, Christophe Ferland, dont les pensionnaires retrouvent la forme.

Sauvé par le poteau

Bien parti avec son numéro un dans les stalles de départ, Double Major s’est retrouvé tôt parmi les premiers. Le poulain a ensuite voyagé près de l’animateur, Kahraman (Shamardal), tandis que les principaux favoris, notamment Gallerist (Zoffany) et Harbour Wind, patientaient à l’arrière-garde. Prenant plusieurs longueurs d’avance dans la ligne droite, le pensionnaire de Christophe Ferland a été solide jusqu’au bout pour résister au retour d’Harbour Wind et Shembala (Frankel), qui ont fondu sur lui. Ces deux-là échouent finalement à trois quarts de longueur. Cerise sur le gâteau, Double Major signe le record de l’épreuve, avec un temps de 3’16’’45 ! Ce dernier était jusqu’à présent détenu par Manobo (Sea the Stars) en 2021, qui avait bouclé les 3.000m du parcours avec un temps de 3’21’’76. Une performance qui a d’ailleurs poussé l’entourage du vainqueur à retirer son protégé d’une vente de l’Arc à laquelle il était inscrit et qui se tenait quelques heures plus tard…

Une belle façon de conclure l’année 2023

Vainqueur vendredi, à Saint-Cloud, du Prix Matchem (L) avec Shalromy (K) (Shalaa) et au départ demain du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) avec l’invaincue Julica (K) (Kendargent), Christophe Ferland réalise une très jolie fin de saison. Une fin de saison qui a également été marquée par les débuts prometteurs d’Aventure (Sea the Stars) et d’Atrani (Galiway). Ces résultats sont d’autant plus réjouissants pour ce professionnel qu’ils interviennent après une année synonyme de changement et d’adaptation, avec notamment un déménagement pas évident sur le site de Chantilly. Ravi, Christophe Ferland a déclaré : « Cela fait très plaisir, nous n’en gagnons pas beaucoup en ce moment. La casaque n’est pas non plus des plus en forme. Nous avons eu un vrai passage à vide tout l’été. Mais les chevaux retrouvent la forme. Je suis ravi de cette victoire, Double Major courait très bien la dernière fois, étant battu de peu par Gallerist. Aujourd’hui, il s’est envolé pour finir, il court vraiment bien et n’a pas craqué. Le poulain est dur et il attend aussi un peu les attaques. C’est pour cette raison qu’il est muni de peaux de mouton, mais c’est un super cheval. Tout est désormais réglé à Chantilly, cela fait déjà un petit moment que c’est le cas, mais il faut que les choses se remettent en route. Les pistes sont complètement différentes de celles de La Teste. Il fallait que je me réadapte, mon personnel aussi. Cela fait quand même plus de quinze ans que j’étais parti. Les chevaux ont également eu besoin de s’adapter. Il a fallu qu’ils apprennent à connaître les pistes et à gérer leurs efforts, à l’image de Double Major qui a été entraîné à La Teste depuis son année de yearling. Nous les aidons, mais il faut qu’ils passent le cap. Nous avons vu Shalromy hier et Double Major aujourd’hui, les chevaux ont pris leur rythme d’entraînement, cela paye. Je suis aux anges ! »

Un croisement original

Manager de Wertheimer & Frère, Pierre-Yves Bureau nous a confié : « Je m’étais rendu au Japon afin de voir des étalons, notamment Deep Impact évidemment. Mais j’avais bien aimé Daiwa Major, qui était un peu atypique car miler. Un cheval assez commun et pas toujours facile à utiliser. Sa mère, Dancequest, était très qualiteuse et une mileuse aussi. C’est donc amusant d’obtenir un cheval avec autant de tenue bien qu’il y en ait également beaucoup, mais plus loin dans le pedigree. »

Du côté des placés

Pour sa première tentative au niveau Groupe, Harbour Wind se comporte très bien et conclut tout près du lauréat. Présent à Longchamp, Dermot Weld, son entraîneur, nous a déclaré : « Il court très bien. Le gagnant a eu un bon parcours proche de la tête et a démarré au bon moment. Le rythme a été régulier, il n’y a pas grand-chose à dire. Le poulain possède beaucoup de tenue, c’est un bon cheval qui devrait être très sympa l’an prochain. Je pense qu’il en a fini de courir cette année. » Francis-Henri Graffard, entraîneur de Shembala, troisième, et qui restait sur sa victoire dans le Darley Prix Joubert, nous a dit : « Shembala fait sa valeur, elle court très bien. Je suis vraiment satisfait de sa performance car elle a été très courageuse. Si la pouliche rentre bien, il n’est pas impossible qu’on la revoie prochainement. Concernant Gallerist, cela a été une course piège. Il s’est retrouvé dans une course sans train. De plus, il s’est montré quelque peu brillant. C’était une mauvaise course pour lui. Je ne pense pas que l’on va le revoir cette année. »

Un frère de Flop Shot

Élevé par ses propriétaires, Double Major est un fils de l’étalon japonais Daiwa Major (Sunday Silence) qui fait la monte à Shadai. Sa mère, Dancequest (Dansili), s’est adjugé une épreuve sur les 1.900m de la P.S.F. de Deauville avant de terminer troisième du Prix de Liancourt (L). Double Major est son quatrième produit, le troisième à atteindre le poteau en tête après Flop Shot (New Approach), lauréat de deux épreuves en France, dont le Prix de Guiche (Gr3), avant de s’envoler pour les États-Unis, où il a remporté une autre épreuve. Dancequest est également la mère de Veritas (Camelot), lequel s’est offert deux épreuves en France avant d’être exporté en Arabie saoudite. Au haras, la poulinière à une 2ans nommée Tyra (Lope de Vega), à l’entraînement chez André Fabre, ainsi que Rooba (Dubawi), une yearling.

La deuxième mère, Featherquest (Rainbow Quest), a donné Plumania (K) (Anabaa), gagnante du Grand Prix de Saint-Cloud, deuxième du Prix Vermeille et troisième du Prix de Diane (Grs1). Featherquest a aussi produit Balladeuse (Singspiel), gagnante du Prix de Royallieu (Gr2), puis mère de Left Hand (Dubawi), gagnante du Prix Vermeille (Gr1), entre autres.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 2’17’’25

De 1.000m à 600m : 25’’21

De 600m à 400m : 11’’67

De 400m à 200m : 10’’96

De 200m à l’arrivée : 11’’36

Temps total : 3’16’’45

Halo

Sunday Silence

Wishing Well

Daiwa Major

Northern Taste

Scarlet Bouquet

Scarlet

DOUBLE MAJOR (H3)

Danehill

Dansili

Hasili

Dancequest

Rainbow Quest

Featherquest

Featherhill

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires