mercredi 19 juin 2024
AccueilCoursesLes belles promesses de Shady Lady

Les belles promesses de Shady Lady

Craon, samedi

Prix du Haras de Bouquetot (Critérium de l’Ouest) (L)

Les belles promesses de Shady Lady

L’édition 2022 du Prix du Haras de Bouquetot (Critérium de l’Ouest) (L) avait vu briller Around Midnight (Almanzor), laquelle a ensuite échoué d’une courte tête dans le Prix des Réservoirs (Gr3) à Deauville avant de terminer troisième du Prix Vanteaux (Gr3) remporté par Jannah Rose (K) (Frankel). En 2023, c’est Shady Lady (Blue Point) qui s’offre la plus belle victoire de sa carrière pour sa première tentative à ce niveau et sur 1.650m. Après de bons débuts dans le Prix de Lisieux (Inédites) à Deauville, où elle a conclu quatrième, la représentante de RGS Racing France s’est testée sur 1.400m. Un test concluant qui lui a permis de remporter un premier succès dans le Prix de la Thiérache (Maiden), à Compiègne, le 24 juillet. Un peu plus d’un mois plus tard, son entourage tente un nouveau pari, l’aligner au départ du Prix du Haras de Bouquetot (Critérium de l’Ouest). Une nouvelle fois, Shady Lady répond présent et confirme toute sa qualité.

Samedi, elle était associée à Théo Bachelot, qui remplaçait Thomas Trullier, blessé au pied lors de la première épreuve. Placée en dernière position par son jockey, Shady Lady a été rapprochée dans la ligne d’en face. Théo Bachelot a attendu le dernier moment pour la cadencer, filant le plus longtemps possible son leader d’autant que sa partenaire s’est montrée un peu brillante tout au long du parcours. Une fois décalée et sollicitée, Shady Lady a bien accéléré pour s’imposer d’une petite longueur devant Sans Voix (Saxon Warrior). Une courte tête plus loin, Bateau Blanc (Kendargent), qui avait anticipé le démarrage à l’amorce de l’ultime courbe, termine troisième.

Une première étape avant les belles épreuves

Joint par téléphone, Nicolas Clément nous a dit : « Je suis ravi pour plusieurs raisons. J’ai acheté cette pouliche yearling pour un ami et propriétaire qui a des chevaux depuis longtemps à l’écurie : Rob Schaedle. Il souhaite avoir des pouliches pour l’élevage. Il y a beaucoup d’émotion après cette victoire car nous avons acheté la pouliche au haras de la Louvière et nous pensons à Lady O’Reilly… Ce succès nous ouvre des portes pour courir de belles courses, elle est d’ailleurs engagée dans le Boussac (Gr1). Nous avons déjà passé une première marche pour une pouliche qui entrera au haras, c’est important. Je suis également ravi pour l’équipe car elle était délicate. Ils ont réalisé du bon travail et la pouliche a pu montrer son potentiel. Elle ne m’étonne pas car elle avait bien travaillé et son premier succès était bon. Je lui voyais une première chance. »

Sans Voix pour un pari osé

Lauréate pour son unique sortie du Prix de la Barillerie (Inédits), au Lion-d’Angers, Sans Voix (Saxon Warrior) avait ce jour-là fait un “truc” en s’imposant de cinq longueurs. Samedi, dans le Prix du Haras de Bouquetot (Critérium de l’Ouest), l’élève et représentante Wertheimer & Frère était la moins expérimentée du lot. Ravi, Édouard Monfort nous a indiqué : « Elle court très bien. Avant le coup, c’était un pari car nous n’avions gagné qu’une course d’inédits. Samedi, nous franchissions plusieurs paliers et cela s’est avéré concluant. C’est une pouliche qui est un petit peu électrique mais, une fois devant, elle s’est détendue. Dans la ligne droite, elle a été très courageuse. Je suis satisfait de ma pensionnaire. Avant la course, Shady Lady, Voodoo Magic (Wootton Bassett) et Bateau Blanc m’inquiétaient. Sans Voix est gagnante et black type à 2ans, une belle partie de sa carrière est déjà réalisée. Nous espérons qu’elle continuera à nous faire plaisir et à monter les échelons. Pour la suite, j’attendais vraiment de la voir courir dans cette catégorie mais nous allons certainement la revoir d’ici la fin de l’année. Le matin, elle n’est pas très démonstrative mais, dans ses galops, elle travaillait très bien. J’avais quelques doutes car en début de semaine elle était en chaleur et je n’ai pas eu la préparation parfaite ces derniers jours. Mais nous avons bien fait de courir ! »

Bateau Blanc à reprendre

Le 18 juillet dernier, Bateau Blanc (Kendargent) ouvrait par quatre longueurs son palmarès dans un maiden sur 1.600m à Saint-Malo. Samedi, le représentant de Teruya Yoshida participait à sa première épreuve black type. Déçu, Satoshi Kobayashi est revenu sur la troisième place de son pensionnaire : « En partant, il a été pris de vitesse, il n’a pas eu un parcours idéal mais il court très bien. Nous allons voir comment il rentre mais il devrait être revu au niveau Listed ou Gr3. Ce n’est pas évident car le Condé (Gr3) arrive vite… C’est un poulain que nous estimons. C’est le propre frère de Tokyo Gold (Kendargent), qui a remporté cette épreuve, le Derby d’Italie et s’est classé deuxième d’un Gr1 aux États-Unis. Le matin, il travaille très bien, nous l’aimons beaucoup. »

La nièce de Dutch Art

Shady Lady a été élevée par Alain Jathière et la famille Marinopoulos (Scea Marmion Vauville), qui connaît depuis 2022 une réussite remarquable (Elounda Queen, Papilio, Greenland, Ottoman Fleet, Crackovia…). C’est une fille de Blue Point (Shamardal), étalon de Darley qui fait la course en tête chez les first crop sires. Présentée yearling par le haras de la Louvière lors de la vente d’octobre 2022 d’Arqana, Shady Lady a séduit Nicolas Clément, qui a signé le bon à 80.000○€. C’est une fille d’Akrivi (Tobougg), lauréate sur le mile de Fontainebleau à 3ans. Elle est le neuvième produit gagnant de sa mère, qui a déjà donné Grecian Light (Shamardal), lauréat à 2ans en Angleterre avant de se classer deuxième des May Hill Stakes (Gr2), des Sweet Solera Stakes et des Park Stakes (Grs3). On lui doit également Mqse de Maintenon (Muhaarar), troisième du Prix des Lilas (L) et achetée 185.000 € lors de la dernière vente d’été, Arvios (Medicean), lauréat de quatre épreuves, Ivirka (Mastercraftsman), ainsi que Brookside Banner (Starspangledbanner), qui se sont imposés à une reprise, et Karkhov (Lope de Vega), lauréat de deux courses.

La deuxième mère, Halland Park Lass (Spectrum), n’est autre que la génitrice de Dutch Art (Medicean), lauréat du Prix Morny, des Middle Park Stakes (Grs1) et des Norfolk Stakes (Gr2). Il a fait la monte jusqu’en 2022 à Cheveley Park Stud. La sœur de ce dernier, Up (Galileo) a remporté les Blandford Stakes (Gr2) ainsi que les Dance Design Stakes (Gr3), et s’est classée deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Blue Point

Royal Applause

Scarlett Rose

Billie Blue

SHADY LADY (F2)

Barathea

Tobougg

Lacovia

Akrivi

Spectrum

Halland Park Lass

Palacegate Épisode

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires