jeudi 20 juin 2024
AccueilA la uneMendocino au haras du Lion

Mendocino au haras du Lion

Mendocino au haras du Lion

Le débutant Mendocino va saillir ses premières juments en 2024 au haras du Lion. Il sera l’un des rares fils d’Adlerflug disponibles en France.

Meilleur étalon allemand de l’ère post Monsun (Königsstuhl), Adlerflug (In the Wings) est mort trop tôt, alors qu’il était en pleine ascension internationale. Ses fils sont très recherchés et en particulier par les haras qui proposent des étalons d’obstacle. Selon les ratings, avec une valeur de 120, Mendocino est le deuxième meilleur mâle par Adlerflug (derrière le gagnant d’Arc Torquator Tasso qui est pris en 123).

François Thomas (haras du Lion) a déclaré dans un communiqué :  « L’an passé, lors de notre déplacement en Allemagne pour lancer les négociations sur Lavello (Zarak), nous avions assisté à une très belle édition du Grosser Preis von Baden-Baden (Gr1) où Mendocino dominait Torquator Tasso (Aderflug) et Sammarco (Camelot), les deux références germaniques du moment. Mendocino est donc resté dans mon esprit comme un prospect à convoiter pour notre structure. Le sujet est revenu durant l’été suite à une conversation avec un ami. Missionné, Richard Venn a entamé les pourparlers avec le propriétaire-vendeur. Après avoir développé un sillon typé “pedigree-obstacle”, nous ouvrons un nouveau chemin après l’arrivée d’Hunter’s Light (Dubawi) et Lavello. Nous sommes heureux de commercialiser Castle du Berlais (Saint des Saints) qui commence à prendre une place plus importante sur le marché, accompagné de Clovis du Berlais (King’s Theatre) et Gary du Chenet (Martaline). Mais il n’en demeure pas moins que face à une surpopulation de reproducteurs ayant couru en obstacle au niveau national, nous devons nous renouveler et répondre à un nouveau flux attendu par un grand nombre d’éleveurs de la spécialité.

Gagnant d’un Gr1 de référence outre-Rhin, issu d’un père ayant marqué l’élevage allemand, Mendocino a tutoyé l’excellente Alpinista (Frankel) dans un Gr1 à Munich, à l’âge de 3ans. Issu d’une famille vivante sur trois générations, il bénéficie d’un lien de filiation rare avec le chef de race Mill Reef (Never Bend) [sa quatrième mère est la propre sœur du grand étalon, ndlr]. Disposant d’une qualité de tissus et d’un très bon mental au quotidien, ce fils d’Adlerflug présente, à tout point de vue, un profil avec des spécificités génétiques que le Lion va lancer avec enthousiasme et conviction. Toisant 1,66m, ce cheval fera l’objet d’une syndication partielle comme la majorité des étalons stationnés au Lion. La vente de quelques parts sera rendue officielle d’ici une dizaine de jours et son prix de saillie sera annoncé vers le 20 octobre. »

La mère, Mill Marin (Pivotal), a fait carrière en Scandinavie où elle a remporté deux Listeds. Ses partants sont tous black types. Outre Mendocino, il faut citer Marshmallow (Soldier Hollow), gagnante de 3ans sur 1.400m à 4ans et Millionnaire (Adlerflug), jugé digne de courir le Deutsches Derby (Gr1).  La deuxième mère, Mill Guineas (Salse), entraînée par Élie Lellouche pour la casaque Wildenstein, s’est classée troisième du Prix d’Automne (L). On lui doit Monotype (Makfi), lauréat de trois courses sur les haies en Irlande…

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Diane elevage

Une

EN Robert Papin