dimanche 23 juin 2024
AccueilA la uneRETOUR VERS LE FUTUR

RETOUR VERS LE FUTUR

RETOUR VERS LE FUTUR

Ainsi, France Galop va tourner une page tellement importante… qu’on a l’impression de changer de livre ! Après l’annonce du départ d’Édouard de Rothschild il y a une semaine, son directeur général, Olivier Delloye, a annoncé à son tour sa décision de quitter la société mère à la fin de l’année. Les deux hommes dirigeaient le galop français depuis huit ans ; ils auront marqué – positivement – de leur empreinte notre univers.

En 2024, Olivier Delloye sera en terrain connu, puisqu’il va succéder à Éric Hoyeau à la présidence du directoire d’Arqana – après avoir été son adjoint entre 2006 et fin 2015, au poste de directeur général. Éric Hoyeau devient Senior Advisor auprès du comité de direction d’Arqana Holding.

Qui pour lui succéder ?

En fonction de la durée du préavis d’Olivier Delloye (8 septembre-8 décembre ?), on peut imaginer une courte vacance à la tête de France Galop, dans la mesure où il revient au futur président de choisir son futur directeur général, et que ce futur président ne sera élu que le 12 décembre. Si la personne choisie est disponible dès le 1er janvier, il n’y aura pas de vrai trou. Cependant, si la décision du président tarde un peu ou si les contraintes de l’intéressé ne lui permettent pas de prendre le poste immédiatement, alors France Galop devra fonctionner sans DG pendant quelque temps.

Il ne sera pas facile de succéder à Olivier Delloye, qui avait toutes les qualités pour le poste : la passion, la force de travail et un champ de compétences professionnelles très large (du marketing à la gestion, en passant par les sujets techniques). Des noms circulent déjà, en interne (promotion d’un directeur actuel ou même – plus inédit – appel à un membre du comité actuel qui basculerait sur un poste opérationnel) ou à l’extérieur de France Galop (en recrutant l’actuel directeur d’une autre entité de la filière)… mais pas encore à l’extérieur de notre monde. De bons connaisseurs du dossier se demandent d’ailleurs si cela vaut le coup d’aller chercher quelqu’un dans le monde profane, alors qu’il semble très difficile de trouver un candidat dont la compétence “courses” est avérée.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires