vendredi 21 juin 2024
AccueilCoursesAl Ghadeer galope vers la Triple couronne

Al Ghadeer galope vers la Triple couronne

Longchamp, Dimanche

Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA)

Al Ghadeer galope vers la Triple couronne

1er  AL GHADEER

2e  AL DOHA

3e  CH’EZZA 

C’est le cheval qui s’est élancé avec la cote la plus basse du week-end : 2/10 ! C’est dire si la confiance autour d’Al Ghadeer (Al Mourtajez) était immense. Le champion d’Al Shaqab Racing n’a pas tremblé et il s’est envolé dans la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA). Meilleur 3ans du monde, c’est désormais, à l’âge de 4ans, le meilleur pur-sang arabe tout court actuellement à l’entraînement. Un champion, un vrai.

Très au-dessus du lot

Christophe Soumillon et le futur lauréat ont galopé parmi les derniers, le cheval se montrant brillant, car le train n’était pas assez sélectif. Mezown (Al Mamun Monlau) a animé jusqu’à l’entrée de la ligne droite. Al Ghadeer est alors venu en progression. À mi-ligne droite, le poulain avait d’évidentes ressources. Al Doha (Al Mourtajez) s’est montrée accrocheuse et elle l’a un peu inquiété à environ 250m du but. Mais Al Ghadeer était très fort et il est reparti de toute sa classe pour s’imposer de deux longueurs. Al Doha signe une grande performance pour se classer deuxième, devant Ch’Ezza (Af Albahar).

La deuxième de François Rohaut

Entraîneur d’Al Ghadeer (1er) et de Ch’Ezza (3e), François Rohaut remporte la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA) pour la deuxième fois : « Lors de mon premier succès, il avait fallu 20 minutes d’analyse et la photo pour déterminer le gagnant. Cette fois, il n’y a pas photo ! L’équipe a mis tout son cœur pour préparer les trois chevaux qui ont répondu présent. La course a été magnifique. L’épreuve a manqué un peu de rythme et Al Ghadeer a été un peu allant en partant. Ensuite, il s’est détendu et tout a été facile. Il prend l’avantage facilement pour aller jusqu’au bout. C’est magique. Ch’Ezza court magnifiquement bien, comme d’habitude. Et le vétéran Rajeh signe une course extraordinaire. J’adore les chevaux arabes, c’est un bonheur. On a vu un champion. Un vrai. Le Qatar fait beaucoup pour les courses en France. Ils méritent le plus grand respect. Al Ghadeer, c’est un cheval hors norme. Il mérite de gagner aujourd’hui. J’espère qu’il restera sain et net longtemps pour gagner toutes les grandes épreuves dans l’avenir, dont cette World Cup. Il a un mental formidable. Après sa victoire sur le mile de Goodwood en terrain lourd et sur 2.000m aujourd’hui à Longchamp, il va aller sur la troisième étape de la Triple couronne à Doha, cet hiver. Il va dans tous les terrains. La seule question, c’est le parcours des 2.400m de Doha.  »

Grande performance d’Al Doha

Thomas Fourcy est l’entraîneur d’Al Doha (2e). Il a déclaré : « Al Doha est très, très bonne. Elle est tombée sur un extraterrestre. Comme je l’avais dit avant la course, la pouliche était au top et elle pouvait donner chaud à Al Ghadeer. C’est ce qu’elle a fait. Elle a encore progressé. À Chantilly, Al Ghadeer avait gagné de six longueurs devant Al Doha et aujourd’hui, il n’y a que deux longueurs. Ma protégée progresse et vieillit bien. Le cheikh Abdullah Al Thani était présent et il m’a demandé si elle pouvait courir 2.400m à Doha, dans l’Emir’s Sword, une distance qui ne la dérangera pas. En février dernier, je n’étais pas favorable à l’emmener. Il fallait alors la laisser “tranquille”… »

Sa mère a gagné à 2ans !

Élevé en France par l’Irakien Mohammed Al Nujaifi, Al Ghadeer est un fils d’Al Mourtajez (Dahess), le Frankel (Galileo) des pur-sang arabes qui s’affirme au haras après avoir été un champion en piste. Sa mère, Gharraa (Matador 12), était une toute bonne jument, qui a notamment gagné le Critérium des Pouliches (Gr2 PA) mais qui s’est aussi distinguée au plus haut niveau en Turquie. En Irak, en début de carrière, elle a gagné plusieurs courses de 2ans sur 1.400m et 1.600m… Gharraa a déjà produit Durat Al Zaman (Hilal Al Zaman), quatrième du Qatar Arabian Trophy des Juments (Pouliches de 4ans, Gr1 PA). Mais aussi et surtout Ghurat Al Zaman (Hilal Al Zaman), gagnante du Prix Damas (Gr3 PA) et du Qatar Prix de l’Élevage (Gr2 PA). La deuxième mère a donné Al Harith (Asad Saif), troisième des Zaabeel International Stakes (Gr1 PA) à Newbury, mais aussi Laith (Al Yaboob), gagnant des 2.000 Guinées irakiennes et meilleur poulain de sa génération en Irak. ​Mohammed Al Nujaifi, l’éleveur et Val Bunting, qui le conseille, nous ont confié : « C’est la récompense d’années de travail. Un travail d’équipe et le fruit de longues années d’élevage. Un grand moment pour notre élevage. » Al Ghadeer a été acheté à l’entraînement par Paul Basquin (à l’amiable) pour Al Wasmiyah Racing (le 2e de ses trois propriétaires), tout comme Ch’Ezza et Rajeh (4e). Al Ghadeer est né chez Val Bunting, mais il a ensuite grandit dans les herbages du haras de Mandore.

Amer

Dahess

Danie du Cassou

Al Mourtajez

Nuits St Georges

Arwa

Fatzica

AL GHADEER (M4)

Drug 40

Matador 12

Manana

Gharraa

Asad Saif

Wadha Al Thania

Wadhat Al Furat

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’09’’95

De 1.000m à 600m : 25’’68

De 600m à 400m : 12’’39

De 400m à 200m : 12’’16

De 200m à l’arrivée : 11’’99

Temps total : 2’12’’17

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires