dimanche 14 avril 2024
AccueilCoursesArdent (K) repointe le bout de ses naseaux

Ardent (K) repointe le bout de ses naseaux

Lyon-La Soie, mardi

Prix Oumnaz (Classe 2)

Ardent (K) repointe le bout de ses naseaux

Ardent (K) (Frankel) n’avait plus été revue en compétition depuis le 2 octobre 2022, date d’une sixième place dans le Qatar Prix Marcel Boussac – Critérium des Pouliches (Gr1), à Longchamp, en terrain très souple. Mardi, en début de soirée, sur la P.S.F. lyonnaise, l’élève et représentante Juddmonte effectuait une rentrée de plus d’un an, tout en découvrant conjointement le sable ainsi que les 2.400m. Au papier, la pensionnaire d’André Fabre affrontait toutefois un lot amplement à sa portée, étant en 45 de valeur. En piste cette domination supposée s’est confirmée. Associée à Mickaël Barzalona, Ardent a été montée en troisième position d’une épreuve disputée en comité restreint et en file indienne. Dans la ligne d’en face, son jockey a voulu la décaler mais il a été contré par Sibylle Vogt en selle sur Tamariske (Mastercraftsman). À cet instant, le rythme de course s’est subitement accéléré, ce qui a été bénéfique pour Ardent qui a pu encore se “ranger” et patienter derrière les deux premières. Sollicitée dans le dernier tournant, la pouliche est venue attaquer les animatrices à l’entrée de la ligne droite et, se détachant en compagnie de Tamariske, elle a finalement accéléré plaisamment, pour s’imposer de deux longueurs devant la pensionnaire de Peter Schiergen. Trois longueurs et demie plus loin, Beautiful Memory (Nathaniel) complète le podium. Encore à cheval, Mickaël Barzalona a expliqué au micro d’Equidia « Nous avons eu un très bon parcours. En face j’ai voulu la décaler mais j’ai été contré. Néanmoins, la course a pu se décanter. Je lui ai demandé un effort de bonne heure mais elle gagne bien… » Selon France Galop, Ardent est engagée dans le Prix Fille de l’Air (Gr3), qui se déroule le 11 novembre à Toulouse.

La propre sœur de Raclette

Élevée par Juddmonte, Ardent est une fille de l’étalon maison Frankel (Galileo), stationné à Banstead Manor Stud. Sa mère, Emollient (Empire Maker), est quadruple lauréate de Gr1 aux États-Unis à 3ans et 4ans : les Rodeo Drive Stakes (2.000m, gazon), les Juddmonte Spinster Stakes (1.800m, polytrack), les Central Bank Ashland Stakes (1.700m, polytrack) et les American Oaks (2.000m, gazon). Au haras, on lui doit le bon 2ans Peace Charter (War Front), deuxième des Juvenile Sprint Stakes (Gr3, 1.000m) à Naas et troisième des Stud Stakes (Gr2) au Curragh. Il n’a pas confirmé ensuite. Mais également Licence (Frankel), entraîné par Gers Lyons, qui a débuté victorieusement au mois de juin de ses 3ans et il s’est ensuite classé deuxième des Devoy Stakes (L, 2.000m). Mais Emollient est surtout la mère de Raclette (Frankel), lauréate de l’important Prix des Marettes (Inédites) et du Prix de Malleret (Gr2). C’est le même croisement (Frankel sur Unbridled et Deputy Minister) que le japonais Grenadier Guards (Frankel), lauréat des Futurity Stakes (Gr1, 1.600m) à 2ans et des Hanshin Cup (Gr2, 1.200m)…

La deuxième mère, Soothing Touch (Touch Gold), n’est pas parvenue à s’illustrer en quatre sorties aux États-Unis. C’est la génitrice de Courtier (Pioneerof the Nile), gagnant des Centaur Stakes (L, 1.200m), deuxième des Kitten’s Joy Stakes (L, 1.600m) et troisième des National Museum of Racing Hall of Fame Stakes (Gr2, 1.600m). Il est depuis étalon. Soothing Touch a également produit Hofburg (Tapit), qui a fini troisième des Belmont Stakes (Gr1) et est étalon au Brésil. Raclette descend de Coup de Génie (Mr Prospector). C’est donc une famille Niarchos, Juddmonte est entré dans la souche en achetant Soothing Touch à Keeneland, alors qu’elle était yearling, moyennant 550.000 $.

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Frankel

Danehill

Kind

Rainbow Lake 

ARDENT (F3)

Danehill

Empire Maker

Toussaud 

Emollient

Touch Gold

Soothing Touch

Glia

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires