mardi 16 avril 2024
AccueilA la uneEncore douze dans le Royal-Oak

Encore douze dans le Royal-Oak

Dimanche, à Longchamp

Encore douze dans le Royal-Oak

Les forfaits du Prix Royal-Oak, dernier Gr1 de plat de la saison française, ont été validés mercredi matin par France Galop. Ils sont encore douze en lice, dont huit entraînés en France. The Good Man (Manduro), plus revu depuis sa troisième place dans le Sumbe Prix de Kergorlay (Gr2), sera au départ pour son objectif de la fin de saison comme nous l’a confirmé Stéphane Wattel : « C’est son objectif de fin d’année. C’est volontairement qu’il n’a plus couru depuis Deauville en vue de cette course. The Good Man répond toujours présent et j’espère que ce sera encore le cas dimanche. Le terrain très souple, voire lourd, ne devrait pas être un souci et il aime ce tracé. Il me parait mieux que l’année dernière à la même époque et je crois que la course est assez ouverte… »

Al Nayyir est prêt

The Good Man devrait trouver face à lui Al Nayyir (Dubawi), qui vient de s’imposer dans le Prix Scaramouche (L) avec plus d’autorité que ne l’indique l’écart à l’arrivée. Depuis, la ligne a pris du relief suite à la victoire, dimanche, de Caius Chorister (Golden Horn) dans le Prix Belle de Nuit (Gr3), elle qui s’était classée troisième de la Listed. Romain Le Dren Doleuze, son entraîneur, nous a dit : « Pour l’instant, la préparation s’est parfaitement bien déroulée. Al Nayyir nous a vraiment fait plaisir la dernière fois. Nous avons décidé de faire l’impasse sur le Cadran car nous avions la chance de rentrer avec l’engagement de la Listed. Cela lui a donné une course préparatoire facile. Son programme a été allégé et cela lui a permis d’arriver sur son objectif avec de la fraîcheur. En plus, cela aurait été compliqué sur 4.000m s’il s’était montré allant. Le Royal-Oak est un Gr1 et forcément, le lot est relevé. Nous avons eu peu de partants dans les Grs1 jusqu’à présent mais, cette fois-ci, nous y allons avec une première chance. Le terrain ne va pas le déranger vu son pedigree. Je l’ai monté lors de galops et j’ai trouvé qu’il avait une action de cheval de terrain souple. Je pense donc que cela va l’aider, notamment au moment de l’accélération. Il sera monté par son fidèle jockey, Théo Bachelot. »

Pauline Chehboub (Gousserie Racing) nous a confirmé que Skazino (Kendargent), quatrième du Qatar Prix du Cadran (Gr1), serait bien au départ. On note qu’un seul 3ans est encore en lice : Double Major (Daiwa Major), entraîné par Christophe Ferland pour l’écurie Wertheimer & Frère. Gagnant du Qatar Prix du Chaudenay (Gr2), ses propriétaires ont fait le choix de ne pas le passer sur le ring de la vente de l’Arc dans la foulée. Depuis 2010, les 3ans se sont imposés à six reprises dans le Royal-Oak. Du côté des étrangers, il faudra surtout se méfier d’Al Qareem (Awtaad). Vainqueur l’an passé du Chaudenay (Gr2), il n’avait pu faire mieux que cinquième ensuite du Royal-Oak. Si le terrain n’est pas trop lourd, il aura son mot à dire. Après un hiver désastreux du côté du Moyen-Orient, il n’a effectué son retour qu’en septembre et reste sur deux succès en autant de tentatives.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires