jeudi 20 juin 2024

Fracture

Fracture

La Conférence internationale des autorités hippiques a eu lieu le lundi 2 octobre à Saint-Cloud. Nous vous relatons les principaux points abordés en plusieurs épisodes.

Brian Stewart, directeur des services cliniques vétérinaires du Hong Kong Jockey Club (HKJC), s’est lancé dans un exposé pointu mais passionnant autour de l’utilisation des nouvelles technologies pour prévenir les accidents mortels. « Nous avons désormais beaucoup d’outils qui peuvent nous permettre d’atteindre nos objectifs. Alors que pouvons-nous faire de plus ? Quelle doit être la cible ? Idéalement, zéro accident. Cela n’arrivera probablement pas. Les fractures de fatigue sont la principale cause d’accidents mortels, mais il y a quelque chose de fascinant avec l’os : il est capable de s’adapter. Le problème est qu’il est très difficile d’identifier les signes de fatigue […] Il faut s’appuyer sur le jugement vétérinaire ou de l’entraîneur, rien ne peut remplacer cela. Le HKJC dispose d’un centre ultramoderne à Conghua. Nous avons investi énormément dans les équipes et la technologie : IRM, outils de détection de boiteries… Mais nous avons désormais à disposition des outils pour nous permettre de détecter de nouvelles choses […] Il faut s’ouvrir aux nouvelles technologies pour qu’elles deviennent les alliées de l’homme de cheval […] Il a été prouvé qu’entraîner dur est un moyen de réduire les blessures, si cela est fait intelligemment. La technologie peut aider. Le surentraînement mal réalisé est dangereux, le sous-entraînement aussi. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires