samedi 24 février 2024
AccueilCoursesFriboop du Pouey s’offre le "Jockey Club" des Anglo-Arabes

Friboop du Pouey s’offre le « Jockey Club » des Anglo-Arabes

Tarbes, dimanche

Prix du Ministère de l’Agriculture à 12,5 % (Prix Charles de Ginestet) (Classic I AA)

Friboop du Pouey s’offre le « Jockey Club » des Anglo-Arabes

Quel rush final de Friboop du Pouey (Frisson du Pecos) ! Patient parmi les derniers durant une bonne partie de la course, l’élève et représentant d’Éric Pouey et de Patrick Santolaria a ensuite bien failli ne jamais trouver son jour dans la phase finale. Contraint de devoir se faufiler entre ses rivaux, le pensionnaire de Christelle Courtade a ensuite réalisé un drôle de changement de vitesse à mi-ligne droite lorsqu’il a pu s’exprimer pleinement. Finissant son parcours à la vitesse de l’éclair, Friboop du Pouey parvient à l’emporter d’un tout petit nez face à l’animateur de la première heure, Zazu (Aegon), qui semblait pourtant parti pour la gloire à 200m de l’arrivée. Trois longueurs et demie plus loin, le visiteur italien Plutonio da Clodia (Bombolino) complète le podium. Un podium qui est d’ailleurs très international puisque Zazu est né en France alors qu’il possède des origines marocaines. Plutonio da Clodia, quant à lui, n’est autre que le lauréat du Derby italien des Anglo Arabes. Depuis le début de sa carrière, ce dernier a remporté trois courses en sept sorties… 

Il est invaincu sur cette distance

Friboop du Pouey n’avait pas fait preuve d’une grande régularité avant de remporter son « Jockey Club ». Troisième du Prix Paban de France (AA) en débutant, il n’avait ensuite pu confirmer dans le Critérium des Jeunes à 12,5 % (Classic I AA). Parvenant ensuite à ouvrir son palmarès sur 2.300m à Pompadour durant l’été, il n’a encore une fois pas été très convaincant dans la Poule d’Essai à 12,5 % – Trophée Grand Show Anglo-Courses (Classic I AA) ainsi que dans le Grand Critérium des Anglo-Arabes 12,5 % (Classic I AA). Mais Friboop du Pouey semble se plaire sur la distance de 2.300m, où il y est d’ailleurs invaincu en deux sorties… Son entraîneur, Christelle Courtade, nous a dit : « Friboop du Pouey a passé un cap, il a gagné de très belle manière. C’était un poulain pas très précoce, il a fallu lui laisser le temps de venir. Je pense qu’il va pouvoir courir quelques courses intermédiaires à l’avenir. »

Tous les produits de sa mère ont gagné

Élevé par ses propriétaires, Friboop du Pouey est un fils de Frisson du Pecos (Hasa), stationné au haras de Gelos, et de Bettyboop du Pouey (Merlino Mago), placée à plusieurs reprises sur les haies dans le Sud-Ouest. Outre Friboop du Pouey, on lui doit Booper du Pouey (Whipper), lauréat d’une course sur 3.000m à Mont-de-Marsan, et Benetboop du Pouey (Benevolo de Paban), à l’honneur lui aussi sur 2.300m à Pompadour. Elle a un yearling, Millésime du Pouey (Don Giovanni de Bearn), et elle a été saillie par Al Tair (Amer) en 2023. La deuxième mère, Castyana (Anabaa), n’a pas couru. Au haras, elle a donné Grey Knight (Take Risks), deuxième du Prix Univers II (L) à Auteuil. Enfin, la troisième mère, Castiya (Bluebird), a gagné le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L).

Dan Music

Hasa

Handiwork

Frisson du Pecos

Perdalian

Ferdelia

Ferdesia

FRIBOOP DU POUEY (M3)

Mtoto

Merlino Mago

King Nova

Bettyboop du Pouey

Anabaa

Castyana

Castiya

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires