vendredi 23 février 2024
AccueilCoursesJuntos Ganamos en route pour le doublé Dufaure/Gillois

Juntos Ganamos en route pour le doublé Dufaure/Gillois

Auteuil, samedi

Prix Orcada (Gr3)

Juntos Ganamos en route pour le doublé Dufaure/Gillois

1er JUNTOS GANAMOS

2e JAZZY SENAM (K)

3e JARDIN D’ARTHEL (K)

Il y avait un peu de pression au sein de l’entourage de Juntos Ganamos (Martaline) avant la course. Et pour cause, ce dernier restait sur une chute pour sa rentrée dans le Prix The Fellow – Marquise de Moratalla (Gr3). En l’absence de Felix de Giles, le pensionnaire de Cédric Boutin était pour la première fois associé au jeune Gabin Meunier qui est parvenu à mener sa tâche à bien. Durant le parcours, Jazzy Senam (K) (Jeu St Éloi) a pris la fuite et a mené avec plusieurs longueurs d’avance. Au passage de l’oxer, Le Philosophe (K) (Doctor Dino) a chuté, entraînant avec lui le malheureux Winteriscoming (Balios). En face, Juntos Ganamos a donné chaud à ses preneurs sur le gros open ditch, où, sautant du minimum, il a failli éjecter son partenaire. À l’amorce du tournant final, l’animatrice Jazzy Senam avait encore une confortable avance, son jockey Angelo Zuliani regardant derrière lui. Juntos Ganamos, de son côté, s’était rapproché en compagnie de Jazz Manouche (Nom de D’La). Venant à la lutte avec la pensionnaire de François Nicolle après la dernière haie, le représentant d’Alain Jathière, Gérard Augustin-Normand, Margaux Cottin, Michael Rizieri, Thomas Sivadier et Stéphanie Nigge est venu « dévorer » sa rivale dans les derniers mètres, pour s’imposer avec une longueur et demie d’avance. Huit longueurs plus loin, Jardin d’Arthel (K) (Cokoriko) est venu arracher la troisième place aux dépens de Jazz Manouche. La victoire de Juntos Ganamos permet à la casaque d’Alain Jathière de réaliser une journée parfaite. Ses deux autres partants du jour, en obstacle, se sont en effet imposés. Outre Moujik (Siyouni) dans la première épreuve du programme d’Auteuil, Kirensk (Born to Sea), a gagné sur les haies à réclamer à Nîmes.

Direction la belle

Entraîneur lauréat, Cédric Boutin nous a appris : « Le cheval n’a pas très bien sauté le gros open ditch. Ensuite, je pensais qu’il allait prendre le mors au bout de ligne d’en face et qu’il commencerait à enrouler. Or, cela n’a pas été le cas. Dans la ligne droite, il a fini comme il sait le faire après la dernière haie. Mais cela n’a pas été une victoire aussi facile que l’on aurait pu imaginer. Cela fait du bien, comparé à la douche froide reçue la dernière fois. C’est mon premier succès à Auteuil aujourd’hui. Je suis ravi car j’ai accepté cette proposition de la part de David Cottin qui peut être « piégeuse ». Je trouvais cela amusant de me mettre durant quelques mois dans la peau d’un entraîneur d’obstacle. C’est une bonne expérience, autant sur le plan professionnel que sur le plan humain. »

Un nouveau joli succès pour Gabin Meunier

Appelé en renfort pour remplacer Felix de Giles, Gabien Meunier n’a pas tremblé pour mener au succès Juntos Ganamos, qu’il découvrait. Il a déclaré au micro d’Equidia : « Le cheval n’a fait aucune erreur de parcours, sauf sur le gros open ditch. Cela m’a fait un peu transpirer mais il a tellement de moyens qu’il se rattrape vite. La course s’est déroulée à un bon rythme et cela ne l’a pas aidé. En effet, Juntos Ganamos est encore en train de se former et il est encore un peu lourd dans son comportement et son galop. Je pense toutefois que ce cheval est une vraie « machine ». »

De la satisfaction dans l’entourage de Jazzy Senam

Après une sage rentrée sur les haies, Jazzy Senam réalise une très bonne performance aujourd’hui. Son entraîneur, François Nicolle, nous a confié : « J’ai cru que nous allions gagner à un moment, mais le vainqueur est un crack. La pouliche court très bien, son jockey l’a très bien montée et l’a laissée faire, ce qui est l’idéal avec elle. Il ne faut pas intervenir et la laisser gérer sa course. Jazzy Senam a cependant fait un effort inutile au moment d’aborder la rivière du huit. En fonction de son niveau de récupération, nous irons soit sur le Prix Sytaj, soit sur le Gr1. Mais il me semble qu’elle n’a pas pris une course trop dure… »

Son copropriétaire, Patrice Détré, a ajouté : « C’était peut-être un peu présomptueux de la déclarer non partante dans le Prix Bayonnet, mais son entraîneur avait peur du nombre important de partants… Il a préféré la présenter dans cette course malgré un lot plus relevé. Cela s’est révélé judicieux. Bravo à lui. »

Jardin d’Arthel se dirige, lui aussi, vers le Gr1

Andrée et Jacques Cyprès, copropriétaires de Jardin d’Arthel, ont déclaré : « Jardin d’Arthel court très bien. Il a été très volontaire selon son jockey. Il a bien sauté et a très bien fini. Maintenant, il faut croiser les doigts pour qu’il rentre bien. Reste que sa performance est de bon augure pour le Maurice Gillois… »

Un fils de la bonne Usted Me Cara

Élevé par la succession de Magalen Bryant, Juntos Ganamos a été présenté par David Cottin à la vente du Grand Steeple Arqana en 2022, où il a été acheté 45.000 € par Highflyer Bloodstock. Juntos Ganamos est issu de la dernière production de Martaline (Linamix). Sa mère, Usted me Cara (Turgeon), est gagnante de cinq courses : quatre à Pau et un handicap sur le steeple d’Auteuil. Elle s’est aussi classée troisième du Prix Renaud du Vivier (L) à Pau, et troisième de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3). Juntos Ganamos est le troisième produit de sa mère et le premier à voir un hippodrome. La poulinière a un 3ans, Karonacho (Saint des Saints), et un 2ans, également par Saint des Saints (Cadoudal), vendu par le haras du Lieu des Champs à Saubouas Bloodstock pour 85.000 €, lors de la vente d’automne Arqana 2022.

Une famille en pleine expansion

La deuxième mère, Licara d’Airy (Oblat), est gagnante de cinq courses en steeple et en haies, à Pau et à Auteuil, et troisième dans le Prix Edmond Barrachin et le Prix La Périchole (Grs3), entre autres. Sa descendance est particulièrement vivante. Outre Usted me Cara, elle a donné Victoria’s Star (Poliglote), gagnante du Prix Finot des Pouliches (L) et mère de Just a Star (Balko), deuxième du Prix Wild Monarch des Pouliches (L), et Iamastar (Balko), notamment troisième du Prix Congress (Gr2). Autre fille de Licara d’Airy, Belle Princesse (Nickname) a produit In Love (Great Pretender), troisième du Prix Maurice Gillois Chase (Gr1), ou encore Just a Princess (Ivanhowe), troisième des Prix Virelan, Durtain et de Marsan (Ls).

Mendez

Linamix

Lunadix

Martaline

Sadler’s Wells

Coraline

Bahamian

JUNTOS GANAMOS (H4)

Caro

Turgeon

Reiko

Usted Me Cara

Oblat

Licara d’Airy

Carali d’Airy

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires