lundi 17 juin 2024
AccueilA la uneNous sommes-nous tous trompés sur Scat Daddy ?

Nous sommes-nous tous trompés sur Scat Daddy ?

Nous sommes-nous tous trompés sur Scat Daddy ?

Si vous lisez sa fiche étalon sur le site du Racing Post, il est noté “une source phénoménale de vitesse pure”. Pour autant, est-ce une description réaliste de l’influence de Scat Daddy ? Certes, ses fils rencontrent de la réussite au haras, mais beaucoup transmettent plus de tenue que ce à quoi on s’attendait…

Par Adrien Cugnasse

ac@jourdegalop.com

Dimanche à Longchamp, Opera Singer (Justify) a remporté le Qatar Prix Marcel Boussac – Critérium des Pouliches (Gr1) de toute une classe. Et son entourage a parlé d’elle comme d’une pouliche pour les classiques 2024… y compris ceux sur 2.400m ! Son père, Justify (Scat Daddy), a une réussite stellaire en Europe, où il compte 10 black types pour 34 partants, soit un taux de réussite proche de 30 %. On voit rarement cela. Même en se disant que “Coolmore” a effectué une forte sélection afin de ramener les “bons” en Europe, ce n’est pas suffisant pour expliquer une telle réussite statistique. Aux États-Unis, il est en effet à 14,6 %. 

Les préjugés ont la vie dure

Le poncif le plus courant au galop est “cheval américain = vitesse et bon terrain”. Le programme américain est tellement vaste qu’il y a de la place pour tout le monde, pour tous les âges, sur toutes les distances et pour tous les profils. Ainsi ce pays immense compte plus de maidens pour 4ans que le plus patient des propriétaires européens ne pourrait en rêver… Pur produit du système classique américain, Justify ne correspond pas aux préjugés que nous nourrissons sur les chevaux américains. Il a de la tenue à la fois du côté paternel (voir plus loin) et du côté maternel (son frère tenait 2.000m). Lui-même a remporté les Belmont Stakes (Gr1) sur 2.400m à 3ans. Même s’il a sorti plusieurs 2ans avec beaucoup de vitesse (comme Ramatuelle et City of Troy),  la distance moyenne des victoires des 3ans de Justify en Europe est de 1.900m. Et ce n’est pas un cas isolé dans la descendance de Scat Daddy.

Scat Daddy avait lui-même une certaine tenue

Alan Porter, grand spécialiste des pedigrees, a bien connu Scat Daddy (Johannesburg) pour avoir travaillé avec son entourage. À 3ans, le poulain avait remporté deux Groupes (dont un Gr1) sur 1.800m. Mais l’Américain analyse : « Scat Daddy aurait tenu 2.000m si on le lui avait demandé. C’est un étalon qui a été capable de produire des sprinters, mais lui-même n’était pas un véritable cheval de vitesse. Pour moi, c’est tout sauf une surprise de voir que les fils de Scat Daddy, tout comme leur père avant eux, sont capables de produire des chevaux qui tiennent. À mon sens, ce courant n’est pas une “pure” influence de vitesse. Et dans le cas de son fils No Nay Never [ses 3ans ont une distance moyenne de victoire de 1.200m, ndlr], ​​​​​​ il vient d’une famille avec énormément de speed. » La mère de No Nay Never a en effet gagné sur 1.100m. Elle a donné un gagnant sur 1.000m et elle est aussi la deuxième mère d’un cheval qui s’est imposé sur 800m en Australie ! Autre fils de Scat Daddy avec une orientation sur la vitesse, Sioux Nation a une génération de 3ans dont la distance moyenne de victoire est 1.200m. Mais comme No Nay Never, Sioux Nation est issu d’un papier maternel très marqué par la vitesse : son propre frère est gagnant sur 1.000m et sa deuxième a été le meilleur sprinter de sa génération en Irlande. Alan Porter conclut : « Chez les Scat Daddy, l’influence maternelle, en termes de tenue, semble très forte. » L’image de “pure vitesse” des Scat Daddy vient certainement du jour où l’Europe a redécouvert cet étalon qui venait de mourir. Souvenez-vous, en 2015 et en 2016, Wesley Ward a remporté deux années de suite les Queen Mary Stakes (Gr2), épreuve phare pour les 2ans à Royal Ascot, avec des filles de Scat Daddy. Pourtant, avec le recul, si vous regardez les 449 sujets de 3ans de l’étalon qui ont couru sur le gazon américain, la distance moyenne de leur victoire est 1.600m.

Ses fils au haras en France

Trois fils (Van Beethoven, Seabhac et Seahenge) et deux petits-fils (Martel et Armor) de Scat Daddy officient en France. Van Beethoven (Scat Daddy) devra attendre 2024 pour avoir ses premiers partants. Deux sont connus sur descendance et ils donnent satisfaction aux éleveurs français. Tête de liste des étalons de première production en France l’an dernier, Seahenge (Scat Daddy) est stationné au haras de la Haie Neuve. En en course, il tenait 1.600m. En France, sa production a une distance moyenne de victoire de 1.700m en plat, avec en particulier Winter Pudding (lauréat de Listed sur 2.400m, placé de Groupe sur plus long). Son produit européen le plus “vite” est certainement Chic Colombine, qui enchaîne les victoires à 2ans en Angleterre, et dont l’entourage vise les Oh So Sharp Stakes (Gr3, 1.400m) dans les semaines à venir. Trois de ses 3ans ont gagné sur les haies. Seabhac (Scat Daddy), qui a fait la monte au haras de Taillis en 2023, a gagné un Groupe sur 1.700m à 2ans, signe d’une certaine tenue. En France, la distance moyenne de victoire de ses produits est de 1.900m en plat. Ses meilleurs produits sont Rue Boissonade (Prix de Malleret, Gr2, 2.400m) et le miler Angers (2.000 Guinées allemandes, Gr2). Placée de Groupe à 2ans, la mère d’Angers s’est distinguée sur 1.400m à 3ans. Sa fille Terra Bella (Seabhac) est deux fois placée de Groupe à Auteuil.

Une affinité particulière avec les filles d’Holy Roman Emperor

Caravaggio (Scat Daddy) a eu deux partants avec les filles d’Holy Roman Emperor (Danehill). Et les deux ont gagné. Le meilleur étant bien sûr Porta Fortuna (Caravaggio) qui vient de remporter les Cheveley Park Stakes (Gr1). Seabhac (Scat Daddy) a un seul partant issu d’une Holy Roman Emperor : le gagnant de Gr2 Angers. Sioux Nation (Scat Daddy) a trois gagnants pour quatre partants avec Holy Roman Emperor en père de mère. Le meilleur étant bien sûr, Brave Emperor (Sioux Nation), lauréat du Prix Daphnis, du Dr Busch-Memorial et du Grosser Preis der Landeshauptstadt Düsseldorf (Grs3). Enfin No Nay Never (Scat Daddy) est le père de huit partants, dont sept avec des filles d’Holy Roman Emperor, à l’image de Mountain Bear (No Nay Never), troisième des Vintage Stakes (Gr2). Si vous avez une fille d’Holy Roman Emperor… cela devrait vous donner des idées !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires