dimanche 14 avril 2024
AccueilCoursesSibayan peut confirmer

Sibayan peut confirmer

10 H 50 • BORDEAUX-LE BOUSCAT • PRIX DE PAUILLAC

Classe 2 – 2ans – 1.900m

Sibayan peut confirmer

Dschingis Suive (Dschingis Secret) non partante, ils seront finalement quatre au départ du Prix de Pauillac (Classe 2), annoncé sur un terrain lourd (4,6). Jean-Claude Rouget présente Sibayan (Blame). Le représentant de Son Altesse l’Aga Khan reste sur une victoire dans le Prix du Four à Chaux (Inédits), en terrain très souple. Longtemps à l’arrière, il a passé le peloton en revue pour venir l’emporter avec une certaine marge. Le terrain, comme le rallongement de la distance, ne devraient pas lui poser problème. Prise en 43 de valeur, Darling Darling (Dabirsim) vient de conclure cinquième du Prix de Condé (Gr3). Après avoir signé de bons débuts dans le Prix des Marettes (Inédits), la pensionnaire de Nicolas Perret avait ensuite ouvert son palmarès dans un maiden à Borély en bon terrain. Yann Barberot délègue Luiza Béré (Territories), lauréate d’un handicap sur la ligne droite de Deauville (1.500m) en six tentatives. Celle qui défend les intérêts de Gérard Augustin-Normand devrait apprécier l’assouplissement des pistes. Elle reste sur une deuxième place à distance dans le Prix Brantôme (Classe 2, 2.000m), à Angers. Le hongre Manly (Morandi), pour l’entraînement de David Morisson, complète le plateau. Sa seule sortie en compétion s’est soldée par une sixième place dans un maiden sur les 1.800m de La Teste.

11 H 20 • BORDEAUX-LE BOUSCAT • PRIX DE FLOIRAC

Inédits – 2ans – Mâles – 1.900m

Les débuts d’un fils d’Aiglonne

Six 2ans seront au départ du Prix de Floirac (Inédits). Gianluca Bietolini fait le déplacement avec un représentant du haras de Hus, Grand Aigle (Cloth of Stars). Il s’agit d’un fils d’Aiglonne (Silver Hawk), lauréate du Prix Fille de l’Air (Gr3) et à qui l’on doit déjà Mekhtaal (Sea the Stars), vainqueur du Prix d’Ispahan (Gr1), ou encore Normandy Bridge (Le Havre), gagnant du Prix Thomas Bryon Jockey Club de Turquie (Gr3). Yann Barberot délègue Santo (Reliable Man), un fils de Saldennahe (Next Desert), lauréate à 3ans de Listed en Italie. Legends Béré (Seahenge), pour l’entraînement de Didier Guillemin, est un neveu de Savoie (Anabaa), gagnante en fin d’année de 3ans du Prix Petite Étoile (L), sur la P.S.F. de Deauville. Loustic Béré (Seahenge) est un petit-fils de Southern Queen (Anabaa), double placée de Listed à 2ans. C’est l’entraînement de Simone Brogi. De son côté, Bruno de Montzey fait débuter Livarot (George Vancouver), un neveu de Trip to the Moon (Fasliyev), gagnant à 2ans avant de remporter le Prix Isola Bella (L) à 3ans et de se placer au niveau Gr2 et Gr3 en Italie et en Allemagne l’année suivante. Enfin, Élisabeth Bernard présente Polanzor (Almanzor), un élève et représentant de Krzysztof Gozdzialski. Il s’agit du premier produit de Polonia Lady (Australia) lauréate de quatre courses en Pologne.

11 H 50 • BORDEAUX-LE BOUSCAT • PRIX INGRID TEISSEIRE

Inédites – 2ans – Femelles – 1.900m

Les débuts d’une nièce de Charm Spirit

Pendant réservé aux pouliches du Prix de Floirac (Inédits), le Prix Ingrid Teisseire a réuni 11 candidatures. Didier Guillemin présente Al Aamriya (Ruler of the World), une nièce de Charm Spirit (Invicible Spirit) qui défend les intérêts du cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani, et Tierceville (Recorder), dont la deuxième mère est une propre sœur de Sweet Story, lauréate du Prix Occitanie (L). Tierceville est une représentante de Gérard Augustin-Normand, tout comme la pensionnaire de Yann Barberot, La Harengère (Wootton Bassett), une petite-fille de Mixed Intention (Elusive City), deuxième du Prix de Sandringham (Gr2) notamment. Lady Mana (Ruler of the World) est entraînée par François Rohaut. C’est une nièce de la Juddmonte Bragging (Exchange Rate), gagnante des Dahlia Stakes (Gr2). Damien de Watrigant présente Blou Lagoon (Cloth of Stars), une petite-fille de La Pernelle (Beat Hollow), deuxième du Prix Vanteaux (Gr3). Doris Schoenherr aligne une élève et représentante de la Scuderia Micolo : Ciao Ma (Galiway), une sœur de Pietra Giallo (Evasive), deuxième à 2ans du Prix des Rêves d’Or – Jacques Bouchara (L). Entraînée par Gaël Lemer, Lucky Charm (Johnny Barnes) est une petite-fille de Senderlea (Giant’s Causeway), à qui l’on doit Cheikeljack (Myboycharlie), troisième du Prix Thomas Bryon (Gr3) à 2ans avant de remporter le Prix Djebel (Gr3) l’année suivante. Notons également la présence de la supplémentée Meisho Bonheur (The Grey Gatsby), une nièce de Mashoor (Monsun), deuxième du Prix du Lys (Gr3). Elle dépend de l’entraînement de Satoshi Kobayashi.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires