vendredi 21 juin 2024
AccueilCoursesWithout Words, délicate mais douée

Without Words, délicate mais douée

Toulouse, vendredi

Prix des Violettes (Maiden)

Without Words, délicate mais douée

Deuxième à Bordeaux-Le Bouscat d’une épreuve sur 1.600m réservée aux inédites, le 17 septembre, Without Words (Mendelssohn) avait effectué de bons débuts puisqu’elle était la dauphine de Les Reys (Penny’s Picnic), deuxième de l’épreuve précédente, la Coupe des Pouliches (Classe 2) vendredi à Toulouse. Without Words est quant à elle la seule représentante de Sarah O’Connell, en France. Vendredi, dans le Prix des Violettes (Maiden), la pensionnaire de François Rohaut s’est montrée très brillante durant le parcours. Dans un premier temps placée dans le sillage des animatrices, elle a été décalée par son jockey sur une troisième ligne afin d’être détendue dans le sillage de Dakovka (Fas). Lancée avant l’entrée de la ligne droite, Without Words a pu ensuite évoluer en pleine piste. Sérieuse dans la ligne droite, elle a bien accéléré pour résister à l’attaque de Lina (Churchill) qui échoue d’une tête. Une longueur plus loin, Gualda (Holy Roman Emperor) complète le podium.

Au micro d’Equidia, Valentin Seguy a déclaré : « Nous nous attendions à ce qu’elle se comporte bien. Elle doit encore mûrir et elle veut un peu trop en faire durant le parcours… Nous voulions la cacher mais elle s’est montrée brillante… Elle a de la qualité mais elle doit vraiment se gérer. Cela va venir avec le temps, je ne m’inquiète pas. »

Une famille américaine

Élevée par Paget Bloodstock, Without Words est une fille de Mendelssohn (Scat Daddy) dont elle est le troisième produit vu en compétition en France et son troisième gagnant. Il est étalon chez Coolmore aux États-Unis. Présentée par Longways Stables lors de la Breeze Up 2023 d’Arqana, Without Words a été rachetée 175.000 €. Les pinhookers irlandais l’avait dénichée yearling à Keeneland, où elle avait été achetée 85.000 $. Sa mère, Border Dispute (Boundary), est restée inédite mais elle a déjà donné dix vainqueurs dont de nombreux black types. À l’image de Mythical Border (Johannesburg) qui a remporté trois épreuves en Angleterre et au Qatar et qui s’est classée troisième des Flying Childers Stakes (Gr2), de Long Lashes (Rock Hard Ten), lauréate des Sweet Solera Stakes (Gr3), et des Ballygallon Sud Stakes (L), de Bordini (Bernardini), troisième des Michael G. Scaefer Memorial Stakes (L), aux États-Unis, ou encore de Combatant (Scat Daddy) qui s’est offert le Santa Anita Handicap (Gr1).

La deuxième mère a donné naissance à Just a Coincidence (Foresty), troisième des Wood Memorial Stakes (Gr1) aux États-Unis, mais aussi à Plenty (Boundary), deuxième des Martha Washington Stakes (Gr3), également aux États-Unis.

Johannesburg

Scat Daddy

Love Style

Mendelssohn

Tricky Creek

Leslie’s Lady

Crystal Lady

WITHOUT WORDS (F2)

Danzig

Boundary

Edge

Border Dispute

Forty Niner

Scads

Slew and Easy 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires