dimanche 14 avril 2024
AccueilA la uneZénith, un anglo fils de Zarak au haras du Mazet

Zénith, un anglo fils de Zarak au haras du Mazet

Zénith, un anglo fils de Zarak au haras du Mazet

Il en parle depuis très longtemps… et il l’a fait ! Pour la saison 2024, Mathieu Talleux va accueillir au haras du Mazet le débutant Zénith (Zarak). Élevé par Michel Parreau-Delhote, il a gagné en plat et est certainement l’un des anglo-arabes les mieux nés dans le stud-book : c’est la rencontre des sangs de Zarak (Dubawi), étalon remarquable à la fois en plat et sur les obstacles, avec celui de Garde Royale (Mill Reef), chef de race de l’obstacle français. Il fera la monte à 1.000 € (H.T., P.V.).

Élevé par Michel Parreau-Delhote, Zénith est un fils de Sixtees (Garde Royale), qui a gagné quatre courses en plat, dont le Grand Prix des Pouliches à 25 % et l’Omnium des Anglo-Arabes à 25 %, et a aussi conclu deuxième du Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp. Sixtees compte également deux succès sur les haies, dont la Coupe des Anglo-Arabes à Pau. Elle a donné quatre gagnants sur les obstacles, dont Art Sacré (Saint des Saints), lauréat à Auteuil, et l’étalon Shrek (Full of Gold), lauréat du Grand Prix des Anglo-Arabes et de l’Omnium des Anglo-Arabes à 12,5 %. Shrek, frère de Zénith, vient de produire son premier gagnant classique (Mombasa dans le “Grand Prix des Pouliches”).

La deuxième mère, Smalah (Florestan II), a remporté le Grand Prix des Pouliches. Elle est, entre autres, la deuxième mère de Samarra d’Oc (Moon Madness), qui a remporté le Steeple-Chase National des Anglo-Arabes en 2009 et de Sully d’Oc (König Turf), placé de Groupe outre-Manche sur le steeple. C’est une famille avec beaucoup d’aptitude à l’obstacle. C’est celle de Monpilou (Saint des Saints), lauréat du Prix d’Indy (Gr3) et troisième du Prix Alain du Breil (Gr1), et de Synaptique (Saint des Saints), gagnant du Prix Fondeur (L) et troisième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1).

Paul Couderc : Tarbes, c’est notre grande finale

Dimanche, l’hippodrome de Tarbes accueillait la plus belle réunion de l’année pour les anglo-arabes, avec quatre classiques de la race au programme. C’est-à-dire les Jockey Club des “anglos” – le Prix du Ministère pour les chevaux à 37,5 % de sang arabe et celui pour les 12,5 % – et le Diane des deux catégories, avec le Grand Prix des Pouliches à 37,5 % et celui à 12,5 %. Paul Couderc, président de la Fédération anglo-course, nous a confié : « C’est une date très importante pour toutes les personnes impliquées dans la filière de l’anglo-arabe de course : c’est notre grande finale. À Tarbes, la piste, la restauration, l’animation et l’accueil qui nous ont été réservés étaient parfaits. La Fédération a invité l’ensemble des socioprofessionnels – éleveurs, entraîneurs et propriétaires – pour un buffet sous une tente. Nous essayons de les mettre en avant. Cette journée permet la sélection des futurs reproducteurs et on a vu des chevaux qui ont gagné le droit de devenir étalons. Il faut aussi saluer la présence de concurrents venus d’Italie. Leurs chevaux se sont très bien comportés dans ces épreuves toujours très relevées. Les 3ans, après les classiques de dimanche, ont ensuite l’occasion de se mesurer face à leurs aînés dans le Grand National de chaque catégorie sur l’hippodrome de Toulouse. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires