mardi 16 avril 2024
AccueilCoursesC4 criterium

C4 criterium

Toulouse, samedi 

Critérium du Languedoc – Prix Bernard de Marmiesse (L)

Julica (K) n’a pas fini de faire parler d’elle

Lauréat l’année passée avec Lindy (Le Havre) du Critérium du Languedoc-Prix Bernard de Marmiesse (L), Christophe Ferland conserve son titre grâce à la victoire de Julica (K) (Kendargent). Cette dernière a réalisé d’excellents premiers pas au début du mois d’août dans le Prix Paul Dubosq (Maiden, 1.600m), avant de confirmer un mois plus tard dans le Prix du Haras des Faunes (Classe 2), toujours à La Teste. Ayant tapé dans l’œil de Wathnan Racing [le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, émir du Qatar, ndlr] après cette sortie, elle défend désormais ses couleurs. L’ancienne représentante de Gérard Laboureau a effectué sa première sortie pour son nouvel entourage dans le Qatar Prix Marcel Boussac – Critérium des Pouliches (Gr1), à Longchamp. Ce jour-là, elle terminait huitième, après avoir été montée à l’arrière du peloton. Une sortie qui ne reflétait sans doute pas sa qualité. Samedi, Julica redescendait de catégorie et découvrait un lot à sa portée. Et pour cause, elle décroche son black type majuscule et permet à son entourage d’aborder 2024 avec de beaux espoirs.

Un parcours et un comportement idéals

Associée à Mickaël Barzalona, elle a profité de son numéro 2 dans les stalles de départ pour voyager dans le sillage d’Éclaire la Vie (Trade Storm), la pouliche de tête. Très sérieuse et plutôt calme, elle est entrée dans le dernier tournant avec beaucoup de ressources. Son jockey n’a pas eu d’autre choix que de la décaler dès la sortie de ce dernier et, avec beaucoup de facilité, elle est venue prendre l’avantage sur ses concurrentes. Se détachant sous les sollicitations de Mickaël Barzalona, elle s’impose de deux longueurs et demie devant Itsy Bitsy (Belardo). Il faudra attendre trois longueurs et demie pour trouver Luiza Bere (Territories), à la troisième place.

Les belles épreuves dans le viseur

Joint par téléphone, Christophe Ferland nous a appris : « Nous sommes ravis. Elle remet les pendules à l’heure après sa sortie à Longchamp. Ce jour-là, nous n’aurions pas dû lui mettre de bonnet. Aujourd’hui, elle s’est très bien comportée sans. De course en course, elle prend de la maturité. C’est important de terminer la saison avec Julica sur un succès dans une Listed. Nous attendons qu’elle progresse sur le plan tant physique que technique et mental afin d’avoir une pouliche intéressante pour l’année prochaine. Le terrain ne m’inquiétait pas du tout. C’est une fille de Kendargent et sa famille a toujours été performante dans le lourd. L’année prochaine, elle devrait être engagée dans les belles épreuves… Aujourd’hui, elle ne s’est pas montrée très brillante, je pense qu’elle pourrait être rallongée même s’il est peut-être encore un peu tôt pour le dire. Elle fera sa rentrée sur 1.600m et nous verrons si elle sera rallongée ou non… »

Itsy Bitsy pourra être rallongée l’année prochaine

À l’image de Julica, les deux premières sorties de Itsy Bitsy (Belardo) se sont conclues par deux succès à La Teste. Pour son apparition suivante, elle s’est testée au niveau supérieur et a terminé septième et dernière du Prix d’Aumale (Gr3), à Longchamp. Redescendant de catégorie lors de sa dernière course, elle est passée tout près du black type minuscule en prenant la quatrième place du Grand Critérium de Bordeaux-Prix du Hong Kong Jockey Club (L). Samedi, la représentante de Cotton House Bloodstock décroche son caractère gras en vue de sa saison de 3ans. Son mentor, Philippe Sogorb, nous a indiqué : « La pouliche s’est plu dans un terrain très souple, voir lourd. Je pensais que les pistes arrosées allaient être un avantage et cela s’est confirmé. Je la trouvais très bien à l’entraînement, c’est pour cela que nous avons décidé de la courir aujourd’hui. Elle fait sa valeur. C’est une pouliche de qualité. Elle a terminé sa saison, nous la reverrons l’année prochaine. Je ne pense pas qu’elle aura les engagements classiques mais elle sera mieux sur plus long et intéressante au niveau Listed et Gr3. Nous verrons les engagements avec son propriétaire pour préparer la saison prochaine. »

La sœur d’Aude

Élevée au haras du Cadran pour le compte de Gérard Laboureau, Julica est une fille de l’étalon du haras de Colleville Kendargent (Kendor) et de Miss Rail Link (Rail Link), qui avait gagné trois courses à l’automne de ses 3ans, sur 2.400m et 3.000m (deux fois). Elle a aussi remporté une course sur les haies d’Enghien, à 5ans. Julica est son cinquième produit et son quatrième gagnant, après Jacky (Literato), lauréat d’un réclamer et d’un handicap sur 1.850m et 1.900m, Ponce de Leon (Literato), lauréat d’une préparatoire au Derby espagnol, et surtout Aude (Shamalgan), deuxième du Prix du Grand Camp et troisième du Grand Prix de Lyon – 6e Étape du Defi du Galop (Ls). Miss Rail Link a un yearling, Nautilus du Banco (Flintshire), élevé par Bénédicte Barrier, et elle a été saillie par Nirvana du Berlais (Martaline) en 2023.

La deuxième mère, Playact (Hernando), s’est adjugé le Prix Madame Jean Couturié (L) mais elle s’est également classée deuxième du Prix Minerve (Gr3) et troisième du Prix de Royallieu (Gr2, à l’époque). Partie ensuite aux États-Unis, elle a pris des places au niveau Groupe. On lui doit deux bons éléments en obstacle : Pierrot Lunaire (War Chant), gagnant de Gr1 sur les balais aux États-Unis, et Playful Saint (Saint des Saints), bon élément dans les gros handicaps sur les haies en Grande-Bretagne.

Kenmare

Kendor

Belle Mécène

Kendargent

Linamix

Pax Bella

Palavera

JULICA (K) (F2)

Dansili

Rail Link

Docklands

Miss Rail Link

Hernando

Playact

Play or Pay

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires