mercredi 28 février 2024
AccueilA la uneEncore neuf dans le dernier Groupe de l’année en plat

Encore neuf dans le dernier Groupe de l’année en plat

Encore neuf dans le dernier Groupe de l’année en plat

Mercredi matin, France Galop a publié les partantes probables ainsi que les supplémentations du Prix Fille de l’Air (Gr3), dernier Groupe de l’année en plat, qui se disputera samedi 11 novembre à Toulouse. Doublement représenté, Jérôme Reynier devrait seller Une Perle (Mount Nelson), récente quatrième du Prix de Flore (Gr3), et Maliparmi (Ribchester), supplémentée pour l’occasion. Cette dernière reste sur un succès dans le Premio Buontalenta Mem Giuseppe Valiani (L, 1.600m) en Italie : « Maliparmi a quand même fait un long voyage pour se rendre en Italie dernièrement. Nous sommes assez étonnés de la manière dont elle est revenue de cette course car elle a vraiment bien récupéré de ses efforts. Elle gagnait facilement. Son propriétaire est assez confiant sur le fait qu’elle puisse tenir les 2.100m de Toulouse. Dans le passé, elle a déjà bien fait sur cette piste et elle est dans la forme de sa vie. C’est le bon moment pour tenter quelque chose. Ensuite, nous verrons vers où l’orienter. Quant à Une Perle, elle a très bien gagné son Quinté et sa Listed. La dernière fois, dans le Prix de Flore, nous l’avons montée à l’arrière-garde d’une course qui n’a pas été rythmée du tout. Elle a fait un bon effort des 400m aux 200m et elle a ensuite marqué un peu le pas pour finir, sur une piste très profonde. Elle a l’air d’être en très bonne forme. L’objectif est qu’elle soit placée de Groupe. En dernier lieu, elle a d’ailleurs échoué du minimum. Elle fait mieux que sa propre sœur, Spirit of Nelson, puisqu’elle est déjà lauréate de sa Listed à 3ans. Si elle vieillit aussi bien que sa sœur, cela devrait être une très bonne pouliche pour l’année prochaine. Avant le coup, le tracé toulousain devrait lui convenir car elle a une grosse faculté d’accélération. Nous sommes assez confiants pour qu’elle se comporte bien… »

Le reste de l’opposition

Les deux pensionnaires de l’entraîneur marseillais pourraient bien affronter Sea the Lady (Sea the Moon), placée du Preis Der Diana (Gr1) et qui a ensuite conclu sixième d’un Gr3 sur 2.000m à Newmarket. Mais également Dancing Goddess (Dubawi), lauréate dans un bon style du Prix Casimir Delamarre – Fonds Européen de l’Élevage (L). Philippe Decouz a laissé Yorokobi (Camelot), troisième du Prix de Malleret (Gr2) avant qu’elle ne se balade dans un maiden à Clairefontaine-Deauville. Carlos Laffon-Parias, quant à lui, compte toujours sur Higgle (Sea the Stars), qui reste sur une deuxième place dans le Prix Panacée – Fonds Européen de l’Élevage (L). Ce jour-là, l’élève et représentante de l’écurie Wertheimer & Frère devançait Perama (Siyouni), sixième, qu’elle pourrait retrouver puisqu’elle figure également dans la liste. On retrouve également Turn Carthweels (Dream Ahead), plus revue depuis une sixième place acquise dans le Prix Bertrand de Tarragon (Gr3), le 16 septembre.

VOUS AIMEREZ AUSSI

1 Salon, 3 objectifs

Lucie Pontoir

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting