jeudi 20 juin 2024
AccueilCoursesLa cinquième est la bonne pour Mangaken

La cinquième est la bonne pour Mangaken

Toulouse, lundi

Prix René Catusse (Maiden)

La cinquième est la bonne pour Mangaken

Après avoir débuté dès le mois de mai sur la piste de Bordeaux-Le Bouscat, Mangaken (Goken) a ensuite participé à plusieurs maidens, sans parvenir à s’imposer. Le pensionnaire de Gaël Lemer restait sur une troisième place obtenue au début du mois d’octobre à Dax. Pour sa cinquième sortie, lundi à Toulouse, le poulain est cette fois parvenu à ouvrir son palmarès. Prenant un très bon départ, le représentant l’écurie Christian Audoy a emmené le peloton. L’inédit Call the Shots (Showcasing) s’est calé dans son sillage à l’amorce du tournant. Se détachant facilement dans la ligne droite, Mangaken s’impose avec de la marge, trois longueurs devant Call the Shots, qui effectue de bons débuts. Plus loin, Sparkling Light complète le podium. Au micro d’Equidia, le jockey lauréat, Valentin Seguy, a expliqué : « Le fait que le poulain soit détendu était la chose la plus importante aujourd’hui. La dernière fois, il était un peu sur le ” mors “, il y avait en effet un autre concurrent à nos côtés qui nous mettait la pression. J’ai pu faire ce que je voulais aujourd’hui, Mangaken s’est détendu dans le tournant. C’est un cheval très anxieux, il faut que tout se passe bien avec lui. Il a énormément de vitesse et on ne peut pas trop le contrarier, d’autant qu’il possède beaucoup de caractère. Tout était réuni pour lui aujourd’hui. Durant le parcours, je l’ai laissé faire, il était bien où il était. Personne ne m’a mis la pression, j’étais tranquille devant…  »

Le neveu d’O Trasno

Élevé par Royal Oats et l’écurie Dimongo, Mangaken a été présenté foal par le haras de l’Aumônerie (Julie Mestrallet) lors de la vente d’élevage Arqana. L’écurie du Chêne l’a obtenu pour 12.000 €. C’est un fils de Goken (Kendargent), meilleur père de 2ans basé en France en 2023, et de Mangaia (Orpen), victorieuse trois fois de 3ans à 5ans, dont il est le premier produit. Mangaia a également une yearling par Birchwood (Dark Angel) et a rencontré Al Wukair en 2023. La deuxième mère, Mapiya (Green Tune), s’est imposée une fois à l’âge de 3ans et elle a notamment donné naissance à O Trasno (Goken), vainqueur de six courses dont le Prix Kistena (L) à Deauville. Mapiya a également donné Massina (Style Vendôme), gagnante en débutant à Maisons-Laffitte, puis dans une Classe 2 sur la P.S.F. de Deauville.

Enfin, la troisième mère, Mehany (Danehill), a gagné à 3ans en débutant sur les 2.500m de Granville. Elle a notamment donné Toxto (Diktat), vainqueur de quinze courses – dont trois gros handicaps –, de 3ans à 9ans en France et en Espagne, sur des distances allant de 1.100m à 1.900m, mais aussi deuxième du Premio Gobierno Vasco (L). Mehany est une sœur de Mangayoh (Indian Ridge), lauréat de 17 courses en Italie de 1.000m à 1.600m et troisième du Premio Umbria (Gr3).

Kendor

Kendargent

Pax Bella

Goken

Indian Rocket

Gooseley Chope

Gooseley Lane

MANGAKEN (M2)

Lure

Orpen

Bonita Francita

Mangaia

Green Tune

Mapiya

Mehany

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires