mardi 18 juin 2024
AccueilA la uneLa reine Starlet’s Sister n’est plus

La reine Starlet’s Sister n’est plus

La reine Starlet’s Sister n’est plus

« Toute l’équipe de l’écurie des Monceaux est triste de vous annoncer la disparation de Starlet’s Sister ce matin. Elle avait 14ans. Elle était facile, gentille et nous a tant donné. Nous sommes très tristes. » Jeudi, en fin d’après-midi, l’écurie des Monceaux nous a appris le décès de la plus célèbre poulinière de France, fille de Galileo.

Si elle n’était pas une championne en course, elle a été une poulinière hors du commun au haras. Élevée par Prestonwood Farm, elle défendait les couleurs de William J. Preston en compétition. En cinq sorties, elle n’était pas parvenue à s’imposer. En 2013, elle avait pris la direction des écuries des Monceaux et avait donné naissance en 2014 à une certaine Sistercharlie (Myboycharlie), achetée 12.000 € par Paul Nataf à Arqana, en 2015, pour Jacques Cygler, auquel elle restera associée jusqu’au Diane (le jour de la grande course, elle endossera pour la première fois la casaque Brant, même si les gains sont partagés entre les deux propriétaires). C’était le début d’une belle histoire puisque Sistercharlie deviendra la meilleure jument de gazon aux États-Unis, en remportant notamment la Breeders’ Cup Filly & Mare Turf, les Flower Bowl Stakes, les Beverly D. Stakes, les Diana Stakes et les Jenny Wiley Stakes (Grs1).

L’année suivante, My Sister Nat (K) (Acclamation) (K) voyait le jour : elle allait remporter le Prix Bertrand de Tarragon (Gr3) pour la casaque de Francis Teboul (Gemini Stud), avant d’être – comme son aînée – acquise par l’Américain Peter Brant (White Birch Farm). Pour lui, elle se classera deuxième du Breeders’ Cup Filly & Mare Turf et des Flower Bowl Stakes (Grs1).

Peter Brant, on le comprend aisément, était tombé amoureux de la souche. C’est pourquoi en 2017, il ne laissa personne lui souffler un certain Sottsass (Siyouni), payé 340.000 € yearling à Arqana. Bonne pioche ! Meilleur 3ans d’Europe en 2019 (Jockey Club, Gr1) puis meilleur cheval d’âge en 2020 (Ganay et Arc de Triomphe, Grs1). Il est désormais étalon à Coolmore au tarif de 25.000 €.

Aux ventes, les derniers produits de Starlet’s Sister sont partis à des prix flamboyants, à l’image de Pure Dignity (Dubawi), présentée par l’écurie des Monceaux lors de la vente de sélection en 2020 et achetée 2.500.000 € par Oliver St Lawrence, ou encore Shin Emperor (Siyouni), acheté 2.100.000 € par Yoshito Yahagi lors de la vente d’août en 2022.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires