jeudi 18 avril 2024
AccueilA la uneLe haras de Bouquetot dévoile ses tarifs 2024

Le haras de Bouquetot dévoile ses tarifs 2024

Le haras de Bouquetot dévoile ses tarifs 2024

Le haras de Bouquetot a dévoilé les tarifs de ses neuf étalons qui feront la monte en 2024. Sébastien Desmontils, nominations manager, commente : « Nous sommes heureux de pouvoir proposer à notre clientèle, cette année encore, un parc d’étalons varié pouvant répondre aux attentes de chacun, après une année marquée par un soutien actif sur le marché des ventes par l’écurie Al Shaqab Racing, leader en France d’achat de yearlings en 2023. L’équipe commerciale du haras de Bouquetot se tient à votre disposition afin de vous assister dans vos croisements, nous sommes heureux d’annoncer que les frais techniques du haras de Bouquetot seront à nouveau offerts en 2024. »

Zelzal passe à 10.000 €

Issu du croisement Sea the Stars sur une fille de Kingmambo, soit le même que celui du champion miler Baaeed, Zelzal a produit un nombre important de bons chevaux cette saison, à l’image de Knock On, récente lauréate du Prix de Saint-Cyr (L) sous les couleurs d’Antoine Grizemann. Produit de l’élevage du haras de Saint-Voir qui en partage la propriété, elle avait gagné ses deux premières courses lors du meeting de Cagnes-sur-Mer avant de bien faire dans les Listeds en région parisienne. On peut également citer Mythicara, placée du Waldpfad-Trophy (Gr3) à Hanovre, ou encore les black types Mononof, Duc de Kent, Perle Rouge… En 2024, Zelzal aura ses premiers yearlings issus de sa première saison au tarif de 15.000 €, suite aux excellents résultats en piste de sa première génération. Sébastien Desmontils commente : « Zelzal, grâce à sa capacité à améliorer le petit nombre de juments reçues lors de ses premières années de monte (10 % de black types et 52 % de gagnants par partant), a pu saillir 189 juments en 2022 et 111 juments en 2023. Comme beaucoup d’étalons améliorateurs, il forge sa réputation aux forceps, et nous ne pouvons qu’espérer voir les éleveurs qui vont l’utiliser en 2024 surfer sur la vague de ces deux générations plus importantes. »

Wooded et Romanised, dans l’attente des premiers 2ans

Les premiers 2ans de Wooded (Wootton Bassett) seront en piste en 2024 et l’étalon voit son tarif passer de 12.000 € à 10.000 €. Ses premiers yearlings ont été bien accueillis dont un top à 140.000 € lors de la vente d’août Arqana. Wooded, gagnant de l’Abbaye de Longchamp (Gr1), est un fils de Frida La Blonde (Elusive City), et la famille ne cesse de prendre du relief puisque son propre frère Bucanero Fuerte, en remportant les Phoenix Stakes (Gr1), s’est imposé comme l’un des meilleurs 2ans européens cette année sur le créneau de la vitesse. Leur sœur, yearling par Dubawi, a réalisé le top price de la vente de yearlings d’août Arqana, adjugée 2,4 millions d’euros à Oliver St Lawrence. « Wooded a vu ses premiers yearlings passer aux ventes cette année avec une cinquantaine de produits vendus sur un marché international, dont un top price à 140.000 € en France mais aussi des yearlings vendus quatre à cinq fois son prix de saillie dans chacune des grandes ventes européennes, Tattersalls October 1 & 2, Goffs Orby 1, Arqana août & octobre, ainsi qu’un top price de session à Tattersalls Ireland September. Nous y croyons fermement avec plus de dix produits qui évolueront sous les couleurs Al Shaqab, et ses trois premières années de monte, fournies en nombre, lui donneront toutes ses chances sur les pistes. »

Comme Wooded, le lauréat des 2.000 Guinées d’Irlande et du Jacques Le Marois Romanised (Holy Roman Emperor) aura ses premiers 2ans en piste en 2024. Son tarif reste inchangé à 7.000 €. Ses premiers yearlings ont été bien accueillis, dont deux passant la barre des 100.000 € à Arqana y compris un top à 170.000 € pour une femelle achetée par le haras de Meautry. « Romanised a été particulièrement bien reçu sur le marché des ventes avec ses premiers yearlings dont le prix moyen de 34.000 € représente près de cinq fois son prix de saillie initial, avec deux top lots à 170.000 € & 140.000 €. Lui-même était très précoce et avait gagné au mois d’avril de ses 2ans, nous espérons qu’il en sera de même pour sa production. Romanised va avoir toutes ses chances de réussite ayant sailli en nombre chaque année depuis son arrivée au haras, avec le soutien actif de son propriétaire monsieur Ng, qui a placé dix-huit des yearlings de Romanised à l’entraînement grâce à sa production privée et à ses achats en ventes publiques. »

Lusail débute à 7.000 €

Premier fils de Mehmas à intégrer le haras en France, Lusail débutera au tarif de 7.000 €. Vite et précoce mais aussi capable de durer et performant de 1.200 à 1.600m, il a remporté à 2ans les Gimcrack Stakes et des July Stakes (Grs2) et, à 3ans, a confirmé en se classant deuxième des St James’s Palace Stakes et troisième du haras d’Étreham Prix Jean Prat (Grs1). « Lusail sera la nouveauté pour 2023 ! Ce sera le premier fils du très améliorateur Mehmas à faire la monte en France. Il a un profil très similaire à son père, aussi bien sur le plan physique que sur le plan des performances à 2ans (double gagnant de G2). En addition, Lusail a eu une carrière à 3ans sur le mile au plus haut niveau. Ce cheval épais, avec une belle locomotion, ne manquera pas d’attirer l’œil des éleveurs en recherche de vitesse et précocité. »

Thunder Moon (Zoffany) aura ses premiers foals en 2024, tandis qu’Armor (No Nay Never), sera représenté par ses premiers yearlings. Leurs tarifs restent inchangés, respectivement à 6.000 € et 5.000 €. « Impressionnant gagnant des National Stakes (Gr1, 1.400m) devant St Mark’s Basilica, Thunder Moon verra ses premiers foals naître en 2024. Il a été bien reçu par les éleveurs français et nous sommes impatients de voir ses premiers produits. Fils du très convoité No Nay Never, Armor a particulièrement bien évolué physiquement depuis son arrivée au haras et a eu ses premiers foals en 2023. Ils sont faits comme leur père, en précocité et bien armés dans leur arrière-main, et la qualité de ces premiers produits a incité les éleveurs à envoyer plus de juments à Armor en seconde saison de monte qu’en première saison. »

Olympic Glory, très compétitif à ce tarif

Pas de changement du côté des étalons confirmés. Olympic Glory (Choisir) reste au tarif très compétitif de 4.000 €. Après avoir débuté en 2015, Olympic Glory a prouvé sa capacité à produire de “vrais” chevaux de course, donnant notamment les gagnantes de Gr1 Grand Glory et Watch Me. Al Wukair (Dream Ahead), père notamment de La Mehana, gagnante du Prix des Tourelles (L) puis troisième dans la foulée du Qatar Prix de Royallieu (Gr1), quant à lui continuera de faire la monte au prix de 5.000 €. Galileo Gold (Paco Boy), père du rapide et précoce Ebro River, mais aussi de Goldana, gagnante des Gladness Stakes (Gr3) en 2023, voit aussi son tarif inchangé à 7.000 €.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires