vendredi 23 février 2024
AccueilInternationalSauterne au Japon pour 4,2 millions

Sauterne au Japon pour 4,2 millions

FASIG – TIPTON NOVEMBER SALE

Sauterne au Japon pour 4,2 millions

La française Sauterne (Kingman) a remporté sa Breeders’ Cup avec… trois jours de retard ! Sur le ring de Fasig-Tipton, l’élève de Jean-Pierre Dubois, présentée par Nicky Drion, a fait monter les enchères à 4,2 millions de dollars (3,92 M€) ! C’est Emmanuel de Seroux qui a eu le dernier mot, agissant pour Grand Stud, un haras japonais. Le courtier a déclaré : « Sauterne a un magnifique pedigree. C’est une belle pouliche et elle a une très belle carrière : dans le Prix du Moulin de Longchamp (Gr1) elle a battu Big Rock qui a ensuite remporté de six longueurs les Queen Elizabeth II (Gr1) à Ascot… » Sauterne sera fort probablement saillie au Kentucky avant de partir pour le Japon. Pour rappel, l’allocation allouée au vainqueur du Breeders’ Cup Mile (Gr1), décrochée samedi dernier par Master of the Seas (Dubawi), était de 1,04 M$.

Sa valeur a été multipliée de trois à cinq fois

Lorsque le marteau est tombé, peu après minuit, nous avons pensé qu’avec 4,2 M$, Sauterne avait battu le record, pour une pouliche française, au cours d’une vente publique. Ce n’était pas le cas (nous le verrons plus bas) mais sa valeur a grimpé en flèche en moins de cinq mois. Elle était passée à la London Sale de Goffs, la veille de Royal Ascot et n’avait pas atteint son prix de réserve à 1,2 million de livres (1,38 M€). Dans son C.V. de l’époque, on trouvait un succès dans le Prix du Pont Neuf (L), une troisième place dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) et une deuxième dans le Prix de Sandringham (Gr2). Sauterne s’est ensuite classée deuxième du Haras d’Étreham Prix Jean Prat, troisième du Prix Rothschild, avant de remporter le Prix du Moulin de Longchamp (Grs1) avec un rating qui est passé de 109 à 116.

Où l’on reparle de Satwa Queen et Triptych

Avec la fluctuation des cours du change, il est difficile de savoir quelle est la femelle française qui détient le record. L’an dernier, Malavath (Mehmas) a été achetée 3,2 M€ à la vente d’élevage mais, en 2007, Satwa Queen (Muhtathir) était passée sur le ring de Tattersalls un peu moins de deux mois après son succès dans le Prix de l’Opéra (Gr1). John Ferguson, agissant pour Godolphin, avait posé ce jour-là une enchère à 3,4 millions de Guinées. Au taux de l’époque, cela représente aujourd’hui 5 millions d’euros. La livre a beaucoup perdu de sa valeur et, à ce jour, 3,4 millions de Guinées équivalent plutôt à 4,11 millions d’euros. En mars 1988, Triptych (Riverman), lauréate de sept Grs1, était proposée – toujours par Fasig-Tipton – lors de la dispersion d’Alan Clore. Elle avait 5ans et fut adjugée 3,4 millions de dollars à Peter Brant. Un dollar de 1988 vaut aujourd’hui 2,6 fois plus. Par conséquent, le prix d’achat de Triptych se situerait en 2023 autour de 8,85 M$. Triptych a ensuite ajouté à son palmarès pour Peter Brant la Coronation Cup (Gr1) et trois places de Gr1. En 2013, Immortal Verse (Pivotal) avait affiché 4,7 millions de Guinées (5,94 M€) à Tattersalls mais elle passait comme poulinière pleine.

Mike Repole, six millions pour Nest

Pour la troisième année consécutive, le chiffre d’affaires de la vente a franchi le cap des 100 millions d’euros. Se situant à 101,28 millions (94,69 M€), il a affiché une hausse fractionnelle alors que le prix moyen est monté de 9,8 % à 657.669 $ (614.900 €). Les millionnaires sont au nombre de 25, soit six de moins que l’an dernier mais avec deux top prices à 6 millions (5,60 M€). Mike Repole était associé avec Eclipse Thoroughbred et Michael House sur la championne des 3ans, lauréate de quatre Grs1, Nest (Curlin), qui a eu une campagne de 4ans très courte (trois sorties). Maintenant il est le seul propriétaire de la pouliche qui restera à l’entraînement : « Elle mérite d’avoir sa chance à 5ans et l’objectif était de la conserver en vue d’une nouvelle saison. C’est chose faite même si, pour 7 ou 8 millions, elle pouvait partir. J’en détenais déjà 50 % donc j’ai déboursé 3 millions pour l’acquérir en totalité… »

John Stewart, le nouveau top player

John Stewart a mis 6 millions en visant un plan « à la Goldikova » pour la double lauréate du Breeders’ Cup Filly & Mare Sprint (Gr1) Goodnight Olive (Ghostzapper) : « Elle reste chez Chad Brown avec l’objectif de gagner une troisième Breeders’ Cup. Je savais que beaucoup d’acheteurs étrangers étaient sur la jument mais je voulais la garder au Kentucky. Les juments de sa classe n’ont pas de prix. Je suis de Lexington et je ne veux pas que les championnes s’en aillent… » John Stewart, qui a fait fortune dans la finance, veut monter une opération d’élevage boutique pour courir. Il est en train d’acheter Shadayid Stud, l’un des haras Shadwell au Kentucky. Mardi soir, en plus de Goodnight Olive, il a investi 13,35 millions de dollars (12,48 M€) pour s’offrir quatre autres poulinières et deux foals. Parmi les poulinières, il s’est assuré la lauréate du Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) Pizza Bianca (Fastnet Rock), pleine d’Into Mischief (Harlan’s Holiday), et Queen Caroline (Blame), mère du gagnant de la Breeders’ Cup Juvenile (Gr1) Forte (Violence), pleine du crack Flightline (Tapit). Ces deux juments lui ont coûté le même prix : 3 millions (2,80 M€) chacune. John Stewart avait déjà acheté 13 yearlings à Keeneland September pour 8,42 millions (7,87 M€), dont la demi-sœur par Uncle Mo (Indian Charlie) de la lauréate des Kentucky Oaks (Gr1) Shedaresthedevil (Daredevil) à 2,5 millions (2,33 M€).

Le Japon pèse pour un quart du chiffre d’affaires

Les acheteurs japonais se sont montrés très actifs. Emmanuel de Seroux, en plus de Sauterne, a acheté pour Grand Stud à 2,3 M$ (2,15 M€) And Tell me Nolies (Arrogate), lauréate de Gr1 à 2ans. Katsumi Yoshida s’est assuré quatre femelles pour 9,35 M$ (8,74 M€) avec un top price à 3,6 millions (3,36 M€) pour la gagnante de Gr1 Search Results (Flatter) alors que son frère Teruya a mis 5,5 M$ (5,14 M€) pour cinq femelles. Son top price a été Ain’t Easy (Into Mischief), lauréate de Gr2, pleine de Curlin (Smart Strike) à 2,3 M$ (2,15 M€). Parmi ses autres achats, on retrouve également l’ex-française Shantisara (Coulsty) qui a coûté 1,3 M$ (1,21 M€). Au total, les éleveurs japonais ont signé le bon à 17 reprises pour un total de 25,47 M$ (23,81 M€), soit un quart du chiffre d’affaires.

Godolphin s’offre Faiza pour quatre millions

Godolphin a déboursé 4 M$ (3,73 M€) pour acquérir la 3ans Faiza (Girvin), gagnante des Starlet Stakes (Gr1) à 2ans et des Santa Anita Oaks (Gr2) cette année. L’opération a également dépensé 1,5 M$ (1,40 M€) pour la lauréate de Gr3 et placée de Gr1, Higher Truth (Galileo). Parmi les superpuissances qui ont fait le buzz, on retrouve Spendthrift Farm qui a acheté trois millionnaires dont Secret Oath (Arrogate), qui a connu son jour de gloire dans les Kentucky Oaks (Gr1), à 3 millions. Coolmore, au contraire, ne figure pas dans la liste des acheteurs mais la superpuissance irlandaise a peut-être conservé son argent pour Keeneland November qui a débuté mercredi soir et propose un catalogue de 3.520 lots étalé sur neuf sessions !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires