mercredi 28 février 2024
AccueilInstitutionStrasbourg déjà tourné vers l'avenir

Strasbourg déjà tourné vers l’avenir

EN RÉGIONS

Strasbourg déjà tourné vers l’avenir

L‘hippodrome de Strasbourg organisait, samedi, sa dernière réunion de l’année. Lucien Matzinger, le président de la Société des courses, dresse un premier bilan de la saison et évoque les projets à venir.

« Le bilan est équilibré par rapport à 2022, mais il aurait pu être meilleur si nos réunions des 10 et 17 septembre n’avaient pas été transférées à Nancy, nous a déclaré le président de Strasbourg, Lucien Matzinger. Suite à ce transfert, nous avons perdu plusieurs centaines d’entrées payantes et pratiquement 45.000 € d’enjeux. C’est regrettable car nous avions réalisé un excellent printemps. Sur l’ensemble de la saison, nous avons d’ailleurs organisé trois réunions comptabilisant plus 65.000 € d’enjeux et six d’entre elles ont rassemblé plus de 1.000 personnes. Malgré nos nombreuses matinées, nous sommes donc parvenus à fidéliser le public. Les gens arrivent sur l’hippodrome vers 10 h et ils passent la journée chez nous. Le restaurant fait toujours le plein, à la grande satisfaction de nos locataires. »

Une démarche éco-responsable

L’obtention du label Equures au mois d’avril est une autre satisfaction pour celui qui était administrateur de France Galop lors de la dernière mandature. « Nous avons obtenu ce label relativement aisément car, depuis des années, nous adoptons une démarche « éco-responsable ». Nous allons maintenant poursuivre nos efforts. Nos prochains investissements s’inscrivent d’ailleurs totalement dans ce sens. Du photovoltaïque va être installé sur une pergola dont nous attendons le permis de construire, comme sur la buvette attenante. Ce nouveau bâtiment sera totalement autonome d’un point de vue énergétique. Nous travaillons également à une solution de récupération d’eau. »

Un parcours de 1.550m en 2025

Après la rénovation du système d’arrosage en 2021, des travaux de drainage ont été menés l’été dernier. Ces travaux, qui avaient pris du retard, n’ont pas permis de courir les 10 et 17 septembre. Mais, depuis, ils ont donné entière satisfaction. « Le 11 novembre, pour la dernière réunion de l’année, tout le monde était étonné du fait que nous affichions un pénétromètre à seulement 3,9. C’est de bon augure pour l’an prochain, sachant que l’année 2024 sera la copie conforme de 2023 pour Strasbourg avec un Quinté + fin mai, le Trophée National du Cross en avril ou encore le Défi du Galop en septembre. Cette saison, la moyenne des partants en plat a augmenté (12,32), mais elle a très légèrement baissé en obstacle (8,79). Je ne doute pas qu’avec ces travaux, nous puissions augmenter notre nombre de partants dans les deux disciplines. L’an prochain, nous allons avancer sur le chantier des 1.550m. Les travaux se terminent cet hiver et, en 2025, une fois que l’herbe aura poussé, nous aurons une raquette pour un départ de 1.550m en face des tribunes. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting