samedi 22 juin 2024

Tatts

TATTERSALLS DECEMBER YEARLING SALE

Dans une vente dynamique, le dernier Galileo part pour 125.000 €

Lundi, peu après 18 h, le dernier poulain du grand Galileo (Sadler’s Wells) est passé sur le ring de Tattersalls December Yearling. Une page de l’histoire de l’élevage et des ventes s’est tournée. Le marteau est tombé à 125.000 Gns (151.250 €) et le poulain a été adjugé à Roderick Kavanagh de Glending Stables. L’an dernier, ils avaient acheté à la même vente, pour 42.000 Gns, le futur lauréat de Gr1 Vandeek (Havana Grey). Lequel a été revendu ensuite 625.000 Gns à la Craven breeze up. Pour en revenir au produit de Galileo, c’est un demi-frère de la gagnante du Prix de la Seine (L), Hidden Dimples (Frankel). Il s’agit du 800e produit de Galileo vendu yearling en Europe. Le chiffre d’affaires généré par l’étalon Coolmore depuis 2004 dépasse largement les 352 millions d’euros (en suivant le taux de change actuel de la livre). Lundi, le chiffre d’affaires de la vente s’est fixé à 4,73 millions (5,72 M€), en hausse sur 2022. Le prix moyen a affiché une progression de 8 % à 37.595 Gns (45.589 €). Le top price, qui s’élève à 200.000 Gns (242.000 €), a été déboursé par Clive Washbourn pour un poulain du jeune Pinatubo (Shamardal).

Le propriétaire de Big Evs a réinvesti

Paul Teasdale, propriétaire du lauréat du Breeders’ Cup Juvenile Turf Sprint (Gr1) Big Evs (Blue Point), a réinvesti une partie des gains de son poulain. Pour 175.000 Gns (211.750 €), il a obtenu un joli yearling par Mohaather (Showcasing). C’est le premier produit de la placée black type à 2ans Jm Jackson (No Nay Never), une sœur de Singforthemoment (No Nay Never), gagnante du Grand Critérium de Bordeaux (L)

Le frère de Tropbeau chez André Fabre

Le frère de Tropbeau (Showcasing) sera entraîné par André Fabre qui avait remporté, avec cette pouliche, le Prix du Calvados (Gr2), étant proche d’un succès de Gr1 dans le Prix Maurice de Gheest comme dans les Cheveley Park Stakes. Anthony Stroud a signé le bon à 170.000 Gns (205.700 €)  pour le poulain élevé par Lord Margadale. Sa sœur avait suivi un parcours différent pour arriver à Chantilly. Willie Browne l’avait dénichée 60.000 Gns dans le book 2 de Tattersalls October, puis revendue 180.000 € à la breeze up Arqana.

La réussite de Justify

Deux pouliches issues d’étalons américains ont franchi la barre de 100.000 Gns. Tout le monde connaît Justify (Scat Daddy) et Agrolexica International Trading a payé 110.000 Gns (133.000 €) pour une pouliche issue d’un croisement particulier. Son père a décroché la Triple couronne, tout comme American Pharoah (Pioneerof the Nile), le père de mère. The Girl Herself (American Pharoah), la mère, n’a couru qu’une fois et elle n’en est qu’à son premier produit. La pouliche n’avait pas atteint son prix de réserve (55.000 $) et la mère a été vendue, pleine d’Uncle Mo (Indian Charlie), à Keeneland November (225.000 $). The Girl Herself est une demi-sœur du gagnant de Gr1 Circular Quay (Thunder Gulch) et la deuxième mère, Circle of Life (Belong to Me), a remporté les Spinaway (Gr1).

La surprise War of Will

Le lauréat des Preakness Stakes (Gr1), War of Will (War Front), élevé aux États-Unis par la famille Niarchos, est moins connu en Europe même s’il a brillé dans le Maker’s Mark Mile (Gr1) sur le gazon. Il est représenté par ses premiers yearlings qui ont affiché un prix moyen de 103.525 € pour 66 vendus, dont 10 à 200.000 $ ou plus. Patrick Cooper, de BBA Ireland, a acheté à 105.000 Gns (127.000 €) une pouliche dont la mère, Stone Tornado (Toronado), a remporté le Prix La Sorellina (L) pour la casaque du courtier Marco Bozzi et l’entraînement de Christophe Ferland, avant de partir pour les États-Unis. Stone Tornado est revenue en Europe alors qu’elle portait la pouliche suite à son acquisition par Rathbarry Stud pour 210.000 $ à Keeneland November.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires