mercredi 28 février 2024
AccueilLe Mot de la FinThe Gentle book (2/3)

The Gentle book (2/3)

The Gentle book (2/3)

Tout en fêtant l’an dernier son 100e anniversaire, le Club des gentlemen-riders et des cavalières a eu une idée : écrire un livre pour raconter son histoire haute en couleur, passionnée – et même folle parfois ! Voici ce que nous raconte l’auteur du livre, Gérard de Chevigny, à propos de la formation des gentlemen-riders dans les années 1960 :

« Les plus anciens se souviennent de la très rigoureuse école de formation créée dans les années 1960 par maître Couillaud, inflexible écuyer et enseignant polyvalent, dont le monacal pensionnat près de Rambouillet (l’Oxer) a acquis une singulière réputation pour avoir « sorti » tant de cavaliers d’élite dans toutes les disciplines, jusqu’au niveau olympique, y compris les courses (le président de la Société des steeple-chases, Gérald de Rochefort, ayant d’ailleurs sollicité ses compétences comme formateur de futurs jockeys, avant que l’institution ne crée sa propre école de formation). À l’heure venue de briguer des places dans les pelotons, les « Couillaud » (familièrement désignés sous cette étiquette, réputée « plus difficile que la Légion étrangère ») étaient précédés de la haute réputation de leur formation – du moins ceux qui avaient résisté au régime très spartiate et paramilitaire de cette académie, au son du clairon, inimaginable aujourd’hui, sous les tutelles actuelles, préoccupées de droits plus que de devoirs – le droit essentiel étant celui de récuser tout devoir… sauf celui du sacro-saint « bien-être ». Les effectifs du club ont compté plusieurs « Couillaud », à l’image des très titrés Jacques Rémiat (ensuite entré au Cadre noir et grand cavalier de cross sous l’uniforme et en casaque), Jean-Louis Güntz, Michel Roche et Marc de Montfort, entre autres, dont Brigitte et Christian Fourcade. Ce dernier, figurant au palmarès du Prix des Lions, s’est fait un nom au cinéma dès son plus jeune âge, notamment au casting (et aux cascades à cheval…) de grands films de cape et d’épée (Le Capitan…) et d’aventure (Crin Blanc), et il a donné la réplique à des vedettes du grand écran comme Jean Marais, Bing Crosby, etc. »

Le Club, un siècle de passion

176 pages, 50 euros

Vous pouvez feuilleter le livre (et le commander !) en cliquant ici

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting