mercredi 28 février 2024
AccueilCoursesTry Line (K), quand le rugby rencontre l'obstacle

Try Line (K), quand le rugby rencontre l’obstacle

Auteuil, dimanche

Prix Bernard Secly (L, Haies)

Try Line (K), quand le rugby rencontre l’obstacle

« Mon fils fait du rugby et j’ai également pratiqué ce sport. Tous les produits que j’élève sont nommés en référence au Rugby. Try Line, veut dire « ligne d’essai » en anglais. Samedi, nous avons eu un autre représentant qui courait à Auteuil et qui s’appelle Flanker, ce qui signifie « troisième ligne ». Lors de la vente d’automne, nous présentons le frère de Try Line, qui se nomme High Tackle soit « placage haut ». Mes couleurs sont également un rappel à la section paloise de rugby qui est à l’heure actuelle leader du top 14. » Pierre Lauga pouvait difficilement espérer mieux de l’édition 2023 des 48 heures de l’obstacle. Samedi, son week-end a débuté avec Flanker (Kap Rock), deuxième du Prix Cacao (Steeple), sous ses couleurs et également pour l’entraînement d’Arnaud Chaillé-Chaillé. Dimanche, c’est Try Line (Castle du Berlais) qui lui a permis de remporter sa première Listed en tant que propriétaire.

Tous les rêves sont permis

N’importe quel éleveur ou propriétaire rêverait d’avoir une Try Line sous sa casaque… La pouliche a débuté en juillet de ses 3ans par un succès sur les haies de Saint-Malo. Et depuis, rien ne stoppe son ascension. Écartée de la compétition pendant plus d’un an, Try Line a signé un retour gagnant à Dax, puis, quelques jours plus tard, elle a remporté le Prix La Frégate (Haies), à Auteuil de neuf longueurs ! Depuis ce succès, le rêve se poursuit, avec en point d’orgue le plus beau succès de la carrière de Try Line, le Prix Bernard Secly (L, Haies).

Les derniers seront les premiers

Associée à Gaétan Masure, Try Line a voyagé en seconde partie de peloton. Quelque peu brillante par moments, elle s’est ensuite posée sur la main de son jockey. Prudente sur certains obstacles, elle s’est retrouvée en avant-dernière position à un tour de l’arrivée. À l’entrée du dernier tournant, personne n’aurait pu croire que Try Line allait gagner et encore moins Ashtana (Gleneagles) qui semblait partie pour la gloire après avoir pris longueur après longueur sur ses concurrentes. Mais Try Line semblait avoir encore des ressources… Et, entre les deux dernières haies, elle a pu se rapprocher et s’assurer la deuxième place. Une fois l’ultime difficulté franchie, Ashtana a raccourci son action, au contraire de Try Line qui n’a fait qu’accélérer pour ne faire qu’une bouchée de sa rivale, à quelques mètres du poteau d’arrivée. Au passage de ce dernier, la représentante de Pierre Lauga et d’Arnaud Chaillé-Chaillé s’impose de deux longueurs devant Ashtana. Il faudra attendre dix longueurs pour retrouver à la troisième place la constante figurante, Angela du Berlais (Great Pretender).

Pierre Lauga et Arnaud Chaillé-Chaillé, une association qui fonctionne

Après le succès de son élève et représentante, Pierre Lauga nous a appris : « Mon élevage se trouve à Pau où j’ai quatre poulinières d’obstacle. J’ai pris mes couleurs il y a un an et j’ai de bons résultats chez Arnaud Chaillé-Chaillé. Je travaillais déjà avec ce dernier grâce à certains de mes élèves qui lui ont été vendus yearlings. En principe, je fais courir les produits que j’élève. Charles, mon fils, s’occupe des croisements. Nous sommes allés à Castle du Berlais (Saint des Saints) car c’est un étalon que nous aimons beaucoup. Sa mère, Leaurelei (Malinas), a terminé deuxième à Auteuil mais, surtout, elle n’a produit que des gagnants. »

Ahstana vers le Prix André Michel…

Ancienne pensionnaire de Guillaume Macaire et d’Hector de Lageneste, Ahstana (Gleneagles) défend désormais l’entraînement de Noel George et d’Amanda Zetterholm pour qui elle effectuait sa rentrée dimanche. Plus revue depuis son succès dans le Prix de la Mare à Piat (Steeple), à Fontainebleau, Ahstana semblait bien partie pour la gloire mais c’était sans compter sur la fin de course de Try Line… Après cette deuxième place, Noel George nous a dit : « Nous sommes pleinement satisfaits. Ahstana est battue à la lutte par une bonne pouliche. Elle va désormais aller vers le Gr3 [le Prix André Michel, ndlr]. Elle est un peu coquine, donc elle est bien ainsi, en faisant les choses toute seule. Le terrain lourd lui convient très bien. »

… Tout comme Angela du Berlais

Angela du Berlais (Great Pretender) restait sur une deuxième place dans le Prix de Maisons-Laffitte (Gr3), à Auteuil. Mais dimanche, le terrain a sans doute été trop pénible pour elle, comme nous l’a indiqué son mentor, Marcel Rolland : « D’habitude, elle vient au pied de ses obstacles pour sauter le minimum mais, aujourd’hui, elle a fait des efforts pour sauter. Elle manquait d’appuis pour sauter et cela à payer pour finir. Normalement, elle devait courir le Prix André Michel (Gr3) mais nous verrons comment elle rentre… »

Son frère passe sur le ring de la vente d’automne

Élevée par Pierre Lauga, Try Line est une fille de Castle du Berlais (Saint des Saints), étalon au haras du Lion, et de Leaurelei (Malinas), gagnante en débutant sur les haies de Pau en janvier de ses 4ans, puis deuxième sur les haies d’Auteuil et quatrième sur celles de Pau pour sa dernière sortie. Try Line est le troisième vainqueur de sa mère qui a déjà donné Eau Furtive (Anzillero), triple lauréate sur les haies, et Leaudela (Barastraight), vainqueur sur les haies de Vertou. Après Try Line, Leaurelei a eu Lacroix du Prince (Kap Rock), une 3ans, ainsi qu’un yearling nommé Deflandre (Born to Sea). Il ne faut pas non plus oublier son 2ans, High Tackle (Born to Sea) qui sera présenté par le haras de Clairefontaine lors de la prochaine vente d’automne, sous le numéro de lot 539. À son sujet, Pierre Lauga nous a appris : « C’est un très beau poulain. Sa lignée maternelle est très bonne. La jument fait de beaux sauteurs. Nous aimons beaucoup Born to Sea. »

Sous la deuxième mère, on retrouve une origine façonnée par Jean-Pierre Totain. Try Line est la nièce de Leaudeva (Valanour), lauréate du Grand Steeple-Chase de Dax et sur le steeple d’Enghien. Mais aussi de Do l’Enfant d’Eau (Minds Music), gagnant de sept courses sur les obstacles en Angleterre. La troisième mère a produit Angel Falls (Shirley Heights), troisième du Prix Lupin (Gr1).

Cadoudal

Saint des Saints

Chamisène

Castle du Berlais

Garde Royale

Royale Athenia

Crystalza

TRY LINE (K) (F4)

Lomitas

Malinas

Majoritat

Leaurelei

Saumarez

L’Eau Sauvage

Waterfall

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires