vendredi 23 février 2024
AccueilInternationalUnquestionable pour la France et l’Irlande

Unquestionable pour la France et l’Irlande

Santa Anita (US), vendredi

Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1)

Unquestionable pour la France et l’Irlande

River Tiber (Wootton Bassett) ayant été déclaré non-partant par les vétérinaires, la route s’est davantage ouverte pour Unquestionable (Wootton Bassett) dans la Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1). Pour le poulain, mais pas pour Frankie Dettori, qui devait le monter : le capitaine de Ballydoyle out, c’est Ryan Moore, le premier jockey de Coolmore, qui a récupéré la monte. Le pilote a monté une course parfaite, sans avoir beaucoup le temps de souffler ! Dès la sortie des stalles, il a sollicité Unquestionable pour pouvoir prendre une bonne position, en embuscade derrière les animateurs, et il l’a accompagné une bonne partie de la course pour lui faire comprendre qu’il fallait garder sa place. Une fois celui-ci décalé, la cause a vite été entendue et Unquestionable s’impose d’une longueur et demie devant son camarade d’entraînement Moutain Bear (No Nay Never). Mal parti, il s’est retrouvé loin et a dû venir presque depuis la piste de dirt dans le tournant final, finissant vite, pour prendre une tête à My Boy Prince (Cairo Prince).

Mountain Bear est reparti de la piste dans le van ambulance. Une fracture non déplacée du condyle latéral a été diagnostiquée et il devrait bien récupérer.

Un Gr1 mérité dans le jour de gloire des éleveurs

Gagner à la Breeders’ Cup est forcément un moment inoubliable, peut-être encore plus pour des éleveurs. Après tout, il s’agit des coupes des éleveurs ! Guillaume et Camille Vitse ont élevé Unquestionable, avec leurs filles Valentine et Axelle, et Unquestionable a été leur tout premier partant tous ensemble. Le voilà désormais gagnant de Gr1 et c’était mérité. Dans les Phoenix Stakes, le poulain d’Al Shaqab, Coolmore et Westerberg s’était cogné la tête dans sa stalle et avait conclu quatrième, un peu groggy. Dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), il est tombé seulement sur Rosallion (Blue Point). Aidan O’Brien a commenté : « Unquestionable a toujours été un très bon poulain. Nous avions hâte de le voir courir. Il est dur, nous avons toujours cru en lui. Ryan lui a donné un parcours incroyable, il gagne bien et je suis enchanté. »

Il y a eu beaucoup de débats suite à la vague de scratching par les vétérinaires américains vendredi, qui incluent deux pensionnaires d’Aidan O’Brien : River Tiber ainsi que Bolshoi Ballet (Galileo) dans la Breeders’ Cup Turf. Certains sont même allés jusqu’à évoquer un complot des Américains contre les chevaux irlandais pour gagner leurs courses ! L’entraîneur n’est pas du genre à vouloir créer des polémiques et, dans un premier temps, il a simplement déclaré : « À Rome, vous n’allez pas vous battre contre le pape. » Ou bien à Rome faites donc comme les Romains ! Il est revenu ensuite sur les raisons autour du forfait de River Tiber : « Les vétérinaires l’ont trouvé un peu raide vendredi matin. À une certaine époque, personne n’aurait rien dit à cela. Mais, avec toute l’hystérie actuelle et tout ce qu’il se passe, personne ne voulait tenter le diable et je respecte totalement cela. Il sera probablement parfait samedi matin mais oui, il était un peu raide et personne n’a voulu prendre le risque, et ce n’est pas un problème. »

La mère a été dénichée 52.000 Gns

Élevé par Guillaume, Camille, Valentine et Axelle Vitse, Unquestionable a été présenté par leur structure, Normandie Breeding, à la vente de yearlings d’août Arqana, où Nicolas de Watrigant l’a acheté 340.000 € pour Al Shaqab Racing et Coolmore. Il s’agit de la dernière génération française de Wootton Bassett, alors basé au haras d’Étreham. La mère, Strawberry Lace (Sea the Stars), a été achetée 52.000 Gns à Tattersalls par les Vitse, pleine de Night of Thunder. Elle a donné une pouliche, la 3ans Enjoy the Show (Night of Thunder), conservée par la famille Vitse, qui reste sur une deuxième place dans un maiden à Tarbes à la mi-octobre. Après avoir donné Unquestionable, Strawberry Lace est allée à la rencontre d’Almanzor, par Wootton Bassett, et le yearling a été présenté à la vente d’août Arqana cette année, où Robson Aguiar a déboursé 185.000 € pour l’obtenir. Strawberry Lace a un foal par Almanzor. Elle est restée vide cette année.

La deuxième mère, Crying Lightening (Holy Roman Emperor), a gagné les October Stakes (L) et pris la deuxième place des Sweet Solera Stakes (Gr3). Il s’agit d’une souche Juddmonte, à l’origine de Logician (Frankel), gagnant du St Leger, mais aussi de Cityscape (Selkirk), qui a remporté la Dubai Turf (Gr1), et du sprinter Bated Breath (Dansili).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires