samedi 13 juillet 2024
AccueilVentesFM2 juments

FM2 juments

Mike Repole s’offre le label Wertheimer 

#482 TEMPEL (F8) (Deep Impact & Iron Lips, par Iron Mask) 95.000 € 

Pleine de Kendargent
Acheteur(s) : Repole Stable

Vendeur(s) : Wertheimer & Frère
Éleveur(s) : Wertheimer & Frère

L’Américain Alex Solis est resté tard dimanche à Deauville pour signer le bon à 95.000 € pour Tempel (Deep Impact), quatrième du Prix Pénélope (Gr3). Le courtier nous a dit : « Les juments Wertheimer m’ont porté chance par le passé. C’est un grand élevage qui inspire confiance. Les filles de Deep Impact ne sont pas nombreuses sur le marché, surtout avec du modèle comme celle-ci. Je l’ai achetée pour Monsieur Repole qui adore cet étalon. Elle part aux États-Unis. Son nouveau propriétaire a des intérêts dans plusieurs étalons, comme Up to the Mark (Not this Time) ou Uncle Mo (Indian Charlie). » À ce jour, Tempel n’a eu qu’un partant. La deuxième mère, Iron Lips (Iron Mask), a gagné trois courses à 2ans, dont le Prix Eclipse (Gr3) sur 1.200m. Elle a également fini troisième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) sur 1.200m. Iron Lips a notamment donné Oriental (Smart Strike), lauréat du Prix du Point du Jour et deuxième du Grand Prix Anjou Bretagne (Ls). Oriental a été le leader de Recoletos (Whipper), double vainqueur de Gr1. Iron Lips est la sœur utérine de Falco (Pivotal), lauréat de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1).

LANDS_STONES_20231210_1-8V11.jpg

De la vitesse pour Stephan Hahner

#393 VICUGNA (F9) (Pivotal & Beautifix, par Bering) 92.000 € 

Pleine d’Hello Youmzain
Acheteur(s) : Ronald Rauscher

Vendeur(s) : The Channel Consignment
Éleveur(s) : Wertheimer & Frère

Ronald Rauscher est connu pour avoir vu passer de grandes poulinières comme Mandellicht (mère de Manduro), Anna Paola (mère d’Adayar, Annie Power, Billesdon Brook, Épaulette, Helmet, National Defense…), Private Life (mère de Stradivarius), Night Lagoon (mère de Novellist)… Il est allé jusqu’à 92.000 € pour Vicugna (Pivotal), pleine d’Hello Youmzain (Kodiac), qui a produit quatre foals au haras Voltaire. Ronald Rauscher nous a confié : « Issue d’un bon père de mère, Vicugna a été bien croisée et a plusieurs produits bien nés à courir. Sa conformation est exceptionnelle. Nous cherchions une jument avec de la vitesse, même si le programme allemand est tourné vers la tenue : mon client pense à l’international. Cette jument peut produire des yearlings de vente. Je l’ai achetée pour un éleveur allemand, Stephan Hahner, qui est en train de créer sa propre jumenterie. Il est très impliqué. L’Allemagne a besoin d’investisseurs comme lui !  » Élevée par Wertheimer & Frère, Vicugna est une fille de Beautifix (Bering), lauréate du Prix de la Vallée d’Auge (L) et mère de quatre black types, dont Sofast (Rock of Gibraltar), gagnant de La Rochette (Gr3) et deuxième du Lagardère (Gr1), Spiritfix (Invincible Spirit), lauréate du Prix de Bonneval (L), ou encore Spaday (Exceed and Excel), gagnant du Marchand d’Or (L).

DAR27904EUROJDGHalfPageHorizBluePoint11DEC231.jpg

Gain It rejoint le haras de Grandcamp

#453 GAIN IT (F3) (De Treville & Gagarina, par Galileo) 85.000 € 

Acheteur(s) : Sarl HDG Farm

Vendeur(s) : Fairway Consignment
Éleveur(s) : Rashit Shaykhutdinov

Gagnante de deux courses à 2ans chez Fabrice Chappet, Gain It (De Treville) s’est classée quatrième des Prix La Rochette et Six Perfections (Grs3). Éric Lhermite est allé jusqu’à 85.000 € pour cette pouliche et il nous a ensuite confié : « C’est un très beau modèle. J’apprécie le sang d’Oasis Dream et celle-ci galope. La famille est vivante. Sa sœur s’est bien vendue et elle va chez Joseph O’Brien. »

La mère, Gagarina (Galileo), lauréate de son maiden en débutant, à 2ans, sur la distance de 1.800m à Clairefontaine, a donné Gagarin’s Moon (Sea the Moon), quatrième de Listed et pris en 44,5 de valeur, et Gregarina (De Treville), lauréate des Prix de la Cochère et de la Calonne (Ls).

Guarded (Eagle Eyed), la deuxième mère, a produit deux bons chevaux pour Gérard Larrieu. On lui doit Attima (Zafonic), deuxième du Prix La Rochette (Gr3), avant d’être exportée aux États-Unis où elle a gagné le San Clemente Handicap et le Honeymoon Breeders’ Handicap (Grs2). Attima est aussi la mère de San Domenico (Zamindar), deuxième du Prix des Chênes (Gr3). En fin de carrière, elle a été croisée avec des étalons pur-sang arabes pour donner deux bons anglo-arabes, dont Haya de Faust (No Risk Al Maury), lauréate de trois bonnes courses, dont le Grand Prix des Pouliches, le « Diane » de la race.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires