jeudi 13 juin 2024
AccueilLe Mot de la FinLe mot de la fin

Le mot de la fin

Le mot de la fin

Good man

Charles Gordon-Lennox, 11e duc de Richmond, est bien connu dans notre univers pour organiser chaque année le meeting hippique de Glorious Goodwood. L’hippodrome est situé sur la propriété familiale de 5.000 hectares. Récemment, il a fait l’objet d’un superbe portrait dans le magazine digital de Ralph Lauren*, dans lequel il évoque ce qu’il a appris de Stanley Kubrick, pour qui il a travaillé sur le tournage de Barry Lindon : dans tout ce que l’on fait, le moteur doit être la passion. Des passions, le duc en a (au moins) trois. La première, pour la photographie, est très personnelle. Il partage la seconde, pour les courses de chevaux, avec son fils aîné, Charles (28 ans). Et la troisième, pour les courses automobiles, avec son second fils, William (26 ans) – il est vrai qu’en Angleterre, Goodwood est aussi célèbre pour ses courses hippiques (depuis 1802) que pour ses compétitions pour voitures anciennes (depuis 1948).

« Nous avons beaucoup de chance d’avoir toute cette tradition et toute cette authenticité, confie le duc. Mais cela n’a de sens que si nos projets sont tournés vers l’avenir et peuvent réellement intéresser les gens et enthousiasmer un public en évolution. » On croirait entendre un autre aristocrate européen, le prince Giuseppe Tomasi di Lampedusa, qui écrivait dans son chef-d’œuvre Le Guépard : « Il faut que tout change pour que rien ne change. » Que ces deux nobles personnes inspirent tout candidat à tout mandat – grand ou petit – dans les courses !

* Pour lire l’article, cliquez ici : https://urlr.me/Dx5Qj

VOUS AIMEREZ AUSSI

Lookbook

Zoustar

TikTok

Les plus populaires