mardi 18 juin 2024
AccueilInstitutionLe PMU se (re)déploie en régions

Le PMU se (re)déploie en régions

Il y a différentes manières d’interpréter l’annonce faite vendredi par le PMU et ce partenariat signé entre l’opérateur historique et plusieurs sociétés de courses régionales. En premier lieu, cela prouve que les régions – déjà au cœur de cette dernière campagne électorale – sont bel et bien revenues sur le devant de la scène. Mais surtout, il faut y voir une réponse ferme du PMU à ses concurrents (Zeturf, Betclic, Génybet…) qui, ces dernières années, ont parrainé plusieurs compétitions et multiplié les événements lors des réunions de courses. Cela avait commencé il y a quelques semaines, lorsque l’opérateur historique avait conclu un accord avec LeTROT pour avoir son nom accolé à celui du meeting d’hiver, puis avec le Trophée national du cross. Là, avec cet accord signé avec des sociétés régionales, c’est une nouvelle étape qui est franchie puisque le PMU, à partir du 1er janvier, va accroître sa présence sur les hippodromes d’une quarantaine de sociétés de courses premium (Craon, Vichy, Marseille, Fontainebleau, Aix, Lyon…) et PMH. Même si chaque société régionale est libre d’accepter d’autres propositions, d’autres sociétés pour le moment non signataires devraient suivre le mouvement et venir grossir les rangs de celles déjà partenaires.

Un accord “gagnant / gagnant”

Vendredi, le PMU a donc annoncé la signature d’une série de partenariats avec plusieurs sociétés de courses régionales afin d’accompagner son développement en hippodrome. Ces partenariats “gagnant / gagnant” vont permettre de consolider la relation historique entre ces hippodromes en région et le PMU, avec une participation conjointe à l’effort de recrutement de nouveaux clients. Cette série de partenariats pluriannuels débutera le 1er janvier et sera exclusivement dédiée au développement des paris dans le réseau physique, qui représentent environ 87 % de ses enjeux collectés en France.

Visibilité maximale pour le PMU

Dans le cadre de ces partenariats qui vont permettre de poursuivre et d’accroître le financement de la filière en soutenant les hippodromes, le PMU proposera des avantages commerciaux adaptés aux besoins de chaque société de courses. Le PMU et ses paris offline bénéficieront d’une visibilité́ maximale sur ces hippodromes et sur tous leurs supports de communication. Cela passera notamment par des affichages publicitaires mais aussi par des équipes de l’opérateur qui seront déployées lors des journées de courses. Ces opérations de promotion et d’animation permettront à la fois de recruter de nouveaux parieurs, mais également d’inciter et de fidéliser les parieurs PMU en point de ventes et sur les hippodromes. En complément, un travail conjoint sera mené́ pour améliorer le parcours client et l’expérience du pari hippique sur hippodrome.

Romain Rogister, le directeur des réseaux commerciaux du PMU, a déclaré : « Le PMU a démontré son attachement à investir dans les hippodromes. C’est un engagement fort du PMU que nous allons amplifier dans les mois et années à venir. Ce fut le cas l’an dernier, notamment avec l’implantation de corners ou encore cette année avec les très nombreuses animations réalisées partout en France. Les collaborateurs de l’équipe hippodromes du PMU dont je salue ici l’implication et la passion, font un travail quotidien de proximité extraordinaire, pour accompagner les parieurs et faire de la transmission partout en France. Fort de ces nouveaux partenariats, le PMU franchit un cap supplémentaire dans sa stratégie de développement, toujours avec pour objectif de pérenniser la filière partout dans les régions. En consolidant la relation historique entre les sociétés de courses du GIE et le PMU, nous avons pour ambition commune d’améliorer encore le parcours des visiteurs et surtout de recruter de nouveaux passionnés de courses et de paris hippiques, un enjeu majeur qui nous oblige collectivement» `

Pour Philippe Bouchara, président de la société de courses de Vichy et nouveau vice-président de France Galop chargé des régions : « Ce partenariat est le fruit de plusieurs mois de travail. Avec plusieurs présidents, nous trouvions dommage que le PMU n’ait pas une proposition similaire aux autres opérateurs qui nous sollicitaient. Là, avec ce dispositif, tout le monde va y trouver son compte. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour l’Institution. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires