dimanche 26 mai 2024
AccueilÉlevageLone Eagle au haras du Mazet

Lone Eagle au haras du Mazet

Performant à 2ans et battu du minimum au niveau classique, Lone Eagle va débuter sa carrière d’étalon en 2024 au haras du Mazet, à 2.000 €. Soit un tarif très attractif pour un cheval de cette qualité qui devrait attirer des juments de plat et d’obstacle.

Beau cheval avec de la taille, Lone Eagle (Galileo) a été vendu 500.000 Gns lorsqu’il était yearling. Dans les Cocked Hat Stakes (Gr3) à 3ans, Lone Eagles’est imposé devant Yibir (Dubawi), gagnant du Breeders’ Cup Turf (Gr1) la même année.

Il a marqué les esprits en étant battu du minimum dans le Derby d’Irlande (Gr1) en bon terrain. Sur les 2.400m du Curragh, le poulain avait fait preuve de tenue et de courage avant d’être devancé – sur le fil et d’une encolure, mais avec une accélération fulgurante – par l’excellent cheval de tenue Hurricane Lane (Frankel), triple lauréat de Gr1 cette année-là. En effet, Hurricane Lane a remporté ensuite le Grand Prix de Paris, puis le St. Leger, avant de prendre une très belle troisième place dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Hurricane Lane fait désormais partie de l’offre obstacle de Coolmore. Lone Eagle s’est blessé lors de sa sortie suivante, les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1), et il n’a pas pu recourir à 3ans. Plus tard, à 4ans, il a prouvé qu’il tenait 2.700m au niveau Groupe sans avoir la possibilité de renouer avec le niveau qui fut le sien à 3ans.

Le podium du Derby d’Irlande a vu passer de nombreux bons futurs étalons d’obstacle, à l’image de Dream Well (Sadler’s Wells), King’s Theatre (Sadler’s Wells), Fame and Glory (Montjeu), Soldier of Fortune (Galileo), Ballingarry (Sadler’s Wells), Sholokhov (Sadler’s Wells), High Chaparral (le père de Karaktar), Old Vic (Sadler’s Wells), Kahyasi (Ile de Bourbon)…

Mais Lone Eagle a aussi prouvé qu’il avait de la vitesse et la capacité à aller dans des terrains assouplis. Ainsi, à 2ans, il a couru quatre fois pour trois victoires, dont deux fois sur le mile et deux fois en terrain souple – battu d’une tête pour ses débuts en avril. À cet âge, sur la piste de Newmarket, il s’est notamment imposé dans les Zetland Stakes (Gr3) avec de la marge, décrochant un rating officiel de 110.

Un très beau pedigree

Lone Eagle est un fils de Galileo (Sadler’s Wells), un chef de race dont plusieurs fils sont en train de se faire un nom en tant que père de sauteurs, à l’image de Nathaniel mais aussi et surtout de Galiway. Deux chevaux qui avaient montré de la classe à 2ans, comme Lone Eagle. La mère de ce dernier étant par Duke of Marmalade (un fils de Danehill), il présente le même croisement (Galileo sur Danehill) que Galiway.

Sa mère, Modernstone (Duke of Marmalade), était une bonne pouliche de tenue, gagnante de Listed et placée de Groupe sur 2.000m/2.400m. Lone Eagle est son premier partant et la jument est ensuite allée à certains des meilleurs étalons européens (Lope de Vega, Sea the Stars, New Bay…)

La deuxième mère – par Nureyev, d’où Goldeneyev, bon père de sauteurs –, a produit trois black types en plat et un bon cheval d’obstacle, Postmaster (Dansili), lauréat de neuf courses dont six steeple-chases. La troisième mère a donné Elmaamul (Diesis), père de Muhtathir et grand-père de Doctor Dino. On retrouve Elmaamul dans le pedigree de très bons sauteurs, à l’image de L’Homme Pressé (Scilly Isles Novices’ Chase & Broadway Novices’ Chase, Grs1).

Pour l’obstacle et pour le plat

Mathieu Talleux – à la tête du haras du Mazet – nous a confié : « Lone Eagle est un cheval à la fois précoce et capable de confirmer. Il était encore sur le podium au niveau black type cette année à 5ans. Gagnant sur 1.600m et 2.000m, il a couru jusqu’à 3.200m. Il a clairement le profil pour faire un bon étalon de croisement sur une jumenterie d’obstacle. Mais c’est aussi un lauréat de Groupe à 2ans et placé classique qui est tout à fait capable de produire de bons chevaux de plat. On voit que les fils de Galileo avec une certaine vitesse, comme Galiway, produisent bien dans les deux disciplines. Et c’est un autre argument en faveur de Lone Eagle. »

John O’Connor, directeur général de Ballylinch Stud, éleveur et propriétaire de Lone Eagle, a déclaré : « Ballylinch Stud est ravi de pouvoir rester associé sur Lone Eagle au moment où il débute sa carrière d’étalon. C’était l’un des meilleurs yearlings du haras cette année-là. Nous étions donc très contents d’en conserver 50 % lorsqu’il a été vendu 500.000 Gns. C’était un excellent 2ans, finissant son année avec un rating de 110 et trois victoires, dont une au niveau Groupe. Ses performances à 3ans ont été de premier plan avant qu’il ne se blesse. Même s’il est revenu en compétition à 4ans, il n’a jamais été en capacité de renouer avec le brillant niveau de performance qui fut le sien à 3ans. C’est un fils de Galileo, meilleur étalon au monde, et il est issu d’une famille Juddmonte qui a donné des étalons. Nous sommes enthousiastes à l’idée de travailler avec Mathieu Talleux et toute l’équipe du haras du Mazet afin de lancer la carrière d’étalon de Lone Eagle. »

Lone Eagle va officier à 2.000 € (P.V.) en 2024. Il est ouvert à la syndication. Pour plus d’informations, contactez Mathieu Talleux (06.63.65.82.71) ou Lizzy Sainty (représentante de Ballylinch Stud en France, 06.31.79.01.49).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires