vendredi 21 juin 2024
AccueilCoursesNova Ken offre la 100e de l’année à Jérôme Reynier

Nova Ken offre la 100e de l’année à Jérôme Reynier

Marseille-Vivaux, mardi

Prix des Micocouliers (Maiden)

Nova Ken offre la 100e de l’année à Jérôme Reynier

En ouvrant son palmarès dans ce maiden, Nova Ken (Kendargent), a offert un 100e succès en 2023 à son entraîneur, Jérôme Reynier. Qui plus est, cette victoire est la première en 2023 pour cet entraînement avec un 2ans appartenant à Jean-Claude Seroul. Une première tardive, sur laquelle Jérôme Reynier est revenu après la course au micro d’Equidia : « Ce n’est pas commun de mettre autant de temps à s’imposer dans cette promotion mais nous avons une génération de 2ans plutôt tardive. Je pense que l’on va avoir une très belle année chez les 3ans la saison prochaine… »

Une victoire acquise sur le fil

La victoire était attendue dans l’entourage de Nova Ken. Après des débuts soldés par une probante troisième place, la pouliche venait de se classer deuxième pour sa deuxième sortie à Borély, battue par Fun with Flags (Zoffany), autre pensionnaire de Jérôme Reynier. Placée en dernière position par son partenaire Antonio Orani, Nova Ken a commencé à se rapprocher à l’amorce du dernier virage. Dans la ligne droite, l’élève et représentante de Jean-Claude Seroul avait encore beaucoup de terrain à refaire sur les animateurs. À 200m de l’arrivée, Louis de la Klauss (Goken), de suite en tête, semblait encore en passe de s’imposer mais c’était sans compter sur le très joli effort de Wild City (City Light) à son extérieur, et surtout celui de Nova Ken, qui est venue cueillir ses rivaux au poteau. Elle devance d’une courte tête Wild City. Louis de la Klauss complète le podium, une tête derrière.

Rendez-vous à Cagnes

Après cette victoire symbolique, Jérôme Reynier a ajouté : « Nova Ken n’a pas manqué son départ. Cette tactique était préméditée. Il fallait vraiment la monter ” off “, car en dernier lieu, la pouliche était allée devant et, si l’on fait cela à chaque fois, les chevaux n’apprennent rien. Aujourd’hui, c’était 1.500m à Vivaux et il était nettement préférable de courir ainsi afin que la pouliche ait une très bonne leçon. Nova Ken a attendu à l’arrière-garde et a fait le petit parcours en dedans. Elle est venue s’imposer tout à la fin. C’est une bonne leçon, et je suis très heureux de gagner cette centième course de l’année pour monsieur Seroul. Dans un peu plus d’un mois, il y a une Classe 2, 1.500m sur gazon à Cagnes, pour elle. Nous ne voulions pas perdre cette course aujourd’hui, c’est bien de pouvoir avoir un programme prédéfini, afin de pouvoir viser le Prix de la Californie ensuite et lui donner du black type. Je pense qu’elle est mieux sur gazon également. Alors maintenant que la Californie est passée sur cette surface, cela devrait parfaitement lui convenir… »

Le premier produit de Charly Nova

Élevée par son propriétaire, Nova Ken est une fille de Kendargent (Kendor), étalon du haras de Coleville, et de Charly Nova (Myboycharlie). En course, cette dernière s’est imposée à trois reprises, sur des distances comprises entre 1.400m et 1.600m et elle est montée jusqu’en 44 de valeur. Nova Ken est son premier produit. Elle a également une yearling, Jamais Contente (Stormy River) et un foal, Charles Ken (Kendargent). La deuxième mère, Terra Nova (American Post), est gagnante à 2ans et 3ans en France et c’est la sœur de Cat Nova (Hurricane Cat), gagnante du Prix Vulcain (L), et d’America Nova (Verglas), lauréate du Grand Critérium de Bordeaux (L).

Kenmare

Kendor

Belle Mécène

Kendargent

Linamix

Pax Bella

Palavera

NOVA KEN (F2)

Danetime

Myboycharlie

Dulceata

Charly Nova

American Post

Terra Nova

Las Americas

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires