vendredi 23 février 2024
AccueilA la uneAvec Lusail, la vague Mehmas débarque en France

Avec Lusail, la vague Mehmas débarque en France

Avec Lusail, la vague Mehmas débarque en France

Sensation du parc européen, Mehmas est désormais logiquement un père de pères très recherché. Avec Lusail, les éleveurs français vont disposer de l’un de ses fils en Normandie. Il sera visible au haras de Bouquetot lors de la Route des Étalons.

Lorsque Mehmas (Acclamation) est entré au haras, Al Shaqab Racing a décidé de créer un partenariat avec le meilleur élevage européen de 2ans, Tally-Ho Stud. Dans ce haras irlandais, le jeune sire a connu une réussite fulgurante. Et il est intéressant de constater qu’en soutenant son étalon aux ventes, l’entité qatarie a déniché le très bon Lusail (Mehmas)… qui a été élevé par Tally-Ho Stud ! Vous trouverez d’ailleurs, dans cette édition, un article sur ce célèbre haras irlandais. Manager du haras de Bouquetot, Benoît Jeffroy a déclaré : « Le haras de Bouquetot est ravi d’accueillir un multiple gagnant de Groupe à 2ans, précoce et rapide, de la qualité de Lusail, et de donner l’opportunité aux éleveurs français d’accéder à un fils de notre étoile montante Mehmas, qui avait lui aussi remporté les July Stakes (Gr2) à 2ans. Lusail est un cheval dur et constant, qui a aussi performé au plus haut niveau à 3ans, et dont la mère est une sœur d’un champion sprinter gagnant de Gr1 à Royal Ascot. »

Il y a quelques jours, nos confrères du TDN ont demandé à Leon Carrick (Leon Carrick Bloodstock) de faire une sélection des débutants proposés (selon lui) au meilleur rapport qualité-prix. Et il a spontanément proposé Lusail, déclarant à ce sujet : « S’il a suffisamment de soutien de la part des éleveurs, il y a toutes les chances pour que Lusail puisse se révéler être la perle rare, à seulement 6 000 €. Il est abordable pour les petits éleveurs et convient au marché actuel grâce à sa précocité. »

Ce que représente Mehmas

Une saison chassant l’autre, le parc européen sort toujours un first crop sire qui fait sensation. Mais il est intéressant de remonter un peu le fil pour mesurer la valeur des exploits de chacun. Mehmas, avec ses premiers 2ans, avait 55,45 % de gagnants par partants en 2020. C’est vraiment un taux de réussite très difficile à atteindre. L’année suivante, aucun étalon du créneau « vite et précoce » n’a réussi à approcher une telle réussite statistique. En 2022, Havana Grey (Havana Gold) est monté à 49 % et Sioux Nation (Scat Daddy) à 48 %. Les leaders de 2023, comme Blue Point (Shamardal), Too Darn Hot (Dubawi), Calyx (Kingman) ou encore Ten Sovereigns (No Nay Never), ont respectivement atteint 45 %, 37 %, 46 % et 32 %. Sur la décennie, si on se concentre sur les étalons avec un nombre significatif de partants, seul Night of Thunder (Dubawi) avait fait mieux, 57 % de ses premiers 2ans ayant passé le poteau en tête.

Il est très rare que des étalons qui débutent avec de telles statistiques ne confirment pas. Et Mehmas comme Night of Thunder ont transformé l’essai à l’échelle supérieure. Tout en sachant que Mehmas aura (en piste) ses premières générations conçues à un tarif élevé à partir de 2024.

Une carrière exemplaire à 2ans

Lusail a couru deux fois au mois de mai de ses 2ans, s’imposant dès ses débuts sur les 1.200m d’York. À cet âge, grâce à sa vitesse et à sa précocité, il a remporté quatre de ses six sorties, dont les Gimcrack Stakes (Gr2). Il a aussi remporté les July Stakes (Gr2)… comme son père, Mehmas, ou encore Green Desert (Danzig) par le passé ! Le palmarès des « Gimcrack » compte l’étalon sensation de 2023, Blue Point (Shamardal), ou encore Muhaarar (Oasis Dream) et Showcasing (Oasis Dream).

Battu du minimum dans les St James’s Palace Stakes à 3ans

Deuxième du double gagnant de Gr1 Perfect Power (Ardad) dans les Greenham Stakes (Gr3) lors de son retour en piste à 3ans, Lusail a prouvé qu’il tenait le mile en se classant deuxième du lauréat des Guinées Coroebus (Dubawi) dans les St James’s Palace Stakes (Gr1). Ce jour-là, à Ascot, une tête séparait les deux premiers. Sur les 1.400m du Prix Jean Prat (Gr1), il a terminé proche troisième (notamment devant Modern Games). Son entraîneur, Richard Hannon, a expliqué :« Lusail est un bolide, avec beaucoup de vitesse. C’est l’un des chevaux les plus faciles et les plus décontractés que j’aie entraînés. Montrant une qualité exceptionnelle sur des parcours de 1.200m à 1.600m, Lusail est doté d’un excellent tempérament, égal à son talent. »

Son pedigree

Proposé à 7.500 € en 2020, Mehmas a fait la monte à 60.000 € en 2023. Déjà père de quatre gagnants de Gr1, il a dépassé les 50 black types, dont dix sont montés sur le podium d’un Gr1. Il a déjà trois fils étalons en Irlande et un en Angleterre. La mère de Lusail, Diaminda (Diamond Green), est passée à une tête du black type à 2ans. La deuxième mère a donné le très bon cheval de vitesse Fayr Jag (Fayruz), vainqueur de 11 courses, dont quatre Groupes. Meilleur sprinter d’âge de la saison 2003 en Irlande, il a notamment remporté les Golden Jubilee Stakes (Gr1). Les deux premières mères de Lusail ont gagné tôt dans leur saison de 2ans.

LUSAIL

Mehmas & Diaminda, par Diamond Green

Gimcrack Stakes (Gr2)

July Stakes (Gr2)

6.000 €

Royal Applause

Acclamation

Princess Athena

Mehmas

Machiavellian

Lucina

Lunda

LUSAIL (M4)

Green Desert

Diamond Green

Diamonaka

Diaminda

Lomond

Lominda

Olinda

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires