jeudi 13 juin 2024
AccueilÉlevageBay Bridge, un remarquable cheval de course au Mesnil

Bay Bridge, un remarquable cheval de course au Mesnil

Bay Bridge, un remarquable cheval de course au Mesnil

Avec le soutien de Ballylinch Stud et des Wigan, Bay Bridge va débuter en 2024 chez la famille Devin qui s’est donc associée avec ses précédents propriétaires. Rares sont les gagnants de Gr1 en Angleterre à commencer directement leur carrière d’étalon en France. C’est le cas de Bay Bridge qui sera proposé à 6.000 €. Il sera visible lors de la Route des étalons. 

Bay Bridge (New Bay) a été un cheval de course en tout point remarquable. Sa victoire dans les Champion Stakes (Gr1) restera notamment dans les annales. Sur les 2.000m d’Ascot, Bay Bridge devançait en effet cinq gagnants de Gr1 : Adayar (Frankel), le champion Baaeed (Sea the Stars), Dubai Honour (Pride of Dubai), Helvic Dream (Power) et Mac Swiney (New Approach). Ce jour-là, Bay Bridge fut le premier cheval capable de battre Baaeed qui restait sur une série de 10 victoires. Ce succès, face à un lot de premier plan, fut crédité d’un rating très élevé. Bay Bridge est bien dans le profil recherché par la famille Devin qui apprécie les sujets ayant démontré classe et durabilité en course. Il a gagné sept courses, sur trois saisons de compétition. Lauréat de trois Groupes, Bay Bridge est également monté quatre fois sur le podium au niveau Gr1. Et il va produire à la fois en plat et sur les obstacles. Il y a quelques mois, Antonia Devin nous a expliqué : « Il a été sacré “champion middle distance horse” en 2022, en Europe. Sir Michael Stoute a toujours souligné la grande combativité et le courage de ce cheval qui n’a eu de cesse de prouver qu’il était un authentique compétiteur. Il entre sain et net au haras, en ayant fait preuve d’un très bon tempérament. Ce sont des choses auxquelles nous avons toujours porté la plus grande attention. Bay Bridge a également un scope parfait. Timeform l’a crédité d’un rating de 129, soit deux livres au-dessus d’un très bon cheval comme Onesto par exemple. Tous les éleveurs sont les bienvenus pour venir le découvrir au haras du Mesnil. À 6.000 € la saillie, c’est une très belle opportunité pour un cheval qui présente autant de qualité. La première chose qui se remarque chez lui, c’est sa beauté, son chic. Il est physiquement irréprochable et très correct au niveau de ses aplombs. Lors du jour de l’Arc, il était vraiment “the pick of the paddock”. Il toise 1,68m, mais n’est pas lourd. Son père, New Bay, a la grande réussite qu’on lui connaît. Et son propre frère – foal – a été vendu le 1er décembre à Godolphin pour 375.000 Gns par l’intermédiaire d’Anthony Stroud. »

La surprenante polyvalence de Dubawi

Tout le monde connaît la réussite des descendants de Dubawi (Dubai Millennium) au haras. Actuellement, en Europe, ils sont déjà cinq à avoir donné au moins un gagnant de Gr1 en plat (New Bay, Night of Thunder, Al Kazeem, Too Darn Hot et Zarak). New Bay (Dubawi), le père de Bay Bridge, officie à 75.000 € chez Ballylinch Stud. Son taux de réussite – 12 % de black type par partant – est excellent et il compte déjà trois gagnants de Gr1 dans sa production. Du point de vue de l’obstacle, New Bay apporte un courant de sang intéressant, car il est issu de la belle famille Juddmonte qui a donné les étalons Beat Hollow (Sadler’s Wells) et Martaline (Linamix).

Là où Dubawi surprend encore une fois – positivement – c’est que ses fils et lui tirent leur épingle du jeu également en obstacle. Chez les sauteurs, Dubawi est le père de cinq gagnants de Groupe, dont deux au niveau Gr1 et un à Auteuil avec Lachlan Bridge (Prix Montgomery et Troytown, Grs3). Trois de ses fils ont déjà donné au moins un lauréat de Groupe sur les obstacles.

Zarak (Dubawi), par exemple, est le meilleur étalon d’Europe toutes générations confondues pour la saison sportive 2023 selon le taux de black type par partant en plat (20 %, devant Galileo). Mais Zarak a un taux de gagnant par partant “stratosphérique” en obstacle (60 %), inégalé sur la décennie passée. C’est déjà le père de quatre black types dans la discipline, avec à peine une petite dizaine de partants. En Irlande, Poet’s Voice (Dubawi) a lui aussi de bonnes statistiques (40 % de gagnants par partant et sept gagnants black types) avec un faible nombre de sauteurs en piste (environ 80).

Un outcross

Issu de l’excellent élevage de James Wigan, Bay Bridge vient d’une bonne famille des Aga Khan Studs. Sa mère est une sœur de Shimrann (Rainbow Quest), lauréat du Prix Eugène Adam (Gr2). La deuxième mère, Shemriyna (King of Kings), est une sœur de Shamkiyr (Sea the Stars), qui s’est classé deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1) et qui remonte à la souche des gagnants classiques Shahrastani (Nijinsky) et Shemaka (Nishapour). Bay Bridge est outcross avec quasiment toute la jumenterie d’obstacle française, étant indemne des sangs les plus répandus dans la spécialité (Garde Royale, Cadoudal, Linamix, Monsun… ).

La méthode Devin

Il est difficile de prévoir la réussite d’un étalon. Mais si l’on se penche sur l’histoire de notre sport, on réalise assez vite que le dénominateur commun de ceux qui percent au haras est bien souvent le fait d’avoir débuté dans une bonne maison, avec un fort soutien et une jumenterie de qualité. C’est le cas de la famille Devin qui n’a pas quitté le podium des éleveurs français d’obstacle depuis l’an dernier. Le haras du Mesnil était à la recherche d’un bon et beau cheval de distance intermédiaire, comme c’est le cas de Doctor Dino (Muhtathir). D’où les recrutements successifs de Telecaster (New Approach) et de Bay Bridge, lesquels bénéficient du même soutien que Turgeon (Caro) ou Doctor Dino avant eux. Il y a quelqeues mois, Antonia Devin nous avait confié : « Il n’est pas facile de trouver un cheval avec autant de qualité. Nous avons beaucoup cherché et nous sommes très heureux de pouvoir nous associer avec deux éleveurs de premier plan : Ballylinch Stud (John O’Connor), ainsi que James et Anita Wigan (London Thoroughbred Service). Ce jeune étalon va donc avoir le soutien de ces deux élevages de grande réputation. Et nous allons nous aussi le soutenir avec nos bonnes poulinières d’obstacle. Mais également avec notre jumenterie de plat. Il va ainsi saillir Golden Legend (Doctor Dino), double lauréate de Groupe, mais aussi la gagnante de Groupe Villa Rosa (Doctor Dino), ou encore Terra Alta (Kaldounévées), mère de la gagnante de Gr1 Nonza (Zanzibari). Nous allons également investir dans des juments de plat cet hiver, toujours pour soutenir Bay Bridge. »

Photo 2

BAY BRIDGE

New Bay & Hayyona, par Multiplex

Champion Stakes (Gr1)

Brigadier Gerard Stakes (Gr3)

September Stakes (Gr3)

Haras du Mesnil (72)

6.000 € H.T.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires