samedi 22 juin 2024
AccueilInternationalCity of Troy champion en 125 de rating

City of Troy champion en 125 de rating

Le classement européen des 2ans

City of Troy champion en 125 de rating

L’invaincu City of Troy (Justify) a été sacré champion des 2ans européens en 2023. D’assez loin d’ailleurs avec un rating de 125, le meilleur depuis Pinatubo (Shamardal) qui avait décroché 128 en 2019, alors que le français d’élevage Bucanero Fuerte (Wootton Bassett), son dauphin, en 120, est le meilleur “junior sprinter” de sa promotion. Pour la troisième fois de suite, une pouliche, Ramatuelle (Justify) en l’occurrence, créditée d’un très beau 114, a devancé les poulains français qui ont fourni une valeur de 110, minimum requis pour trouver une place dans ce classement.

Opera Singer meilleure pouliche en 118

L’équipe Ballydoyle catégorie espoirs a dominé la saison. Les 2ans figurant dans ce classement cette année sont au nombre de 36, le pire score depuis 1978, date de la création de ce classement européen des 2ans. Parmi eux, neuf, soit un quart, sont entraînés par Aidan O’Brien qui a eu un treizième 2ans couronné au cours des 25 dernières saisons. Opera Singer (Justify), au vu de sa promenade de santé dans le Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1), est sacrée championne des pouliches avec un rating de 118, le même attribué l’an dernier à Tahiyra (Siyouni). Le maestro de Ballydoyle a entraîné à sept reprises la meilleure pouliche de 2ans mais une seule, Minding (Galileo), a reçu une note supérieure (120). Minding n’est autre que la mère d’Henry Longfellow (Dubawi), lauréat par cinq longueurs des Vincent O’Brien National Stakes (Gr1), et troisième – ex aequo à 119 – avec le sprinter Vandeel (Havana Grey) dans le classement.

Henry Longfellow candidat à la Poule

Aidan O’Brien, en direct de Ballydoyle, a annoncé, entre deux rafales de vent, le programme à venir de ses meilleurs 3ans : « Ils se portent tous très bien. En principe, City of Troy fera sa rentrée dans les 2.000 Guinées (Gr1) et je compte diriger Henry Longfellow vers un autre chemin. Le poulain ira donc sur la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Quant à Opera Singer, sa rentrée théorique est programmée dans les 1.000 Guinées (Gr1)… » L’entraîneur n’a pas fermé la porte à un éventuel déplacement américain plus tard dans la saison : « City of Troy peut également bien faire sur le dirt. Je pense que son père, Justify, était un cheval de vitesse mais qui, sur le dirt, avait tenu les 2.400m. Quoi qu’il en soit, il a très bien produit sur les deux surfaces. Il est probable que nous n’aurons pas de partant dans le Kentucky Derby (Gr1), la course arrivant trop tôt mais, une fois le programme classique derrière nous, quelques bons Justify que nous avons à l’écurie pourraient se rendre sur le dirt aux États-Unis ». Aidan O’Brien est bien armé pour les classiques : parmi le top dix, se trouve également l’élève de la famille Vitse et lauréat du Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1) Unquestionable (Wootton Bassett) qui a mérité un rating de 114. Dans la ligue des femelles, l’Irlandais pourra compter sur la gagnante du Fillies’ Mile (Gr1) Ylang Ylang (Frankel) jugée en 112.

Ramatuelle championne française à 114

Les juniors français qui ont atteint la barre des 110 de rating sont au nombre de quatre. En plus de Ramatuelle, on retrouve Alcantor (New Bay), deuxième du Critérium International (Gr1) en 112, Beauvatier (Lope de Vega), troisième du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), en 110, le même rating ayant été attribué à Sajir (Make Believe) suite à son large succès dans le Prix Saraca (L). Il faut ajouter au quatuor les français d’élevage. On a déjà cité Bucanero Fuerte et Unquestionable, lauréats de Gr1 tout comme le Godolphin Ancient Wisdom (Dubawi), qui, avec son 115 affiché dans le Futurity Trophy (Gr1), est le meilleur européen sur 1.600m et plus. Sans oublier le gagnant du Critérium International (Gr1), Sunway (Galiway), crédité de 113 suite à son succès à Saint-Cloud. Le même rating a été obtenu par la pouliche Vespertilio (Night of Thunder) lors de sa deuxième place dans les Moyglare Stud Stakes (Gr1). Islandsinthestream (Wootton Bassett), deuxième des National et du Critérium de Saint-Cloud (Grs1), est quant à lui à 110. Les français d’entraînement et élevage sont 10 sur 36, sans compter Shin Emperor (Siyouni), le frère de Sottsass qui avait affiché 110 au Japon lors de son succès dans les Kyoto Nisai Stakes (Gr3) avant de terminer deuxième des Hopeful Stakes (Gr1).

Les raisons de la baisse

Mark Bird, le handicapeur irlandais, a tenté d’expliquer la baisse du nombre des 2ans cotés à plus de 110 : « La moyenne de ce siècle se situe autour de 48 juniors par an mais, cette année, nous notons une baisse de 25 %. Nous n’avions jamais eu moins de 40 poulains et pouliches dans ce classement. L’Irlande, surtout avec les juniors de Ballydoyle, a confirmé alors qu’en Angleterre, on ne trouve qu’un seul Godolphin ainsi que deux Gosden. La moyenne des juniors anglais figurant dans ce classement au cours de ce siècle se situait autour de 24. Elle est à 17 cette saison ! La moyenne de la France était de 7 et elle se retrouve à 4 cette année. » Graeme Smith, handicapeur anglais, a une autre explication : « Dans les grandes courses, nous avons vu des gagnants qui ont perdu en route l’opposition, ce qui produit un bon rating pour le vainqueur mais fait baisser les autres. Dans plusieurs autres Groupes, nous avons assisté à des courses où plusieurs chevaux se tenaient dans un mouchoir de poche. Si vous attribuez un rating élevé aux deux premiers, vous risquez alors d’avoir le septième et le huitième à 110, ce qui n’est pas logique… »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires