vendredi 23 février 2024
AccueilCoursesHoo…King !

Hoo…King !

Samedi, Cagnes-sur-Mer

Grand Prix Riviera Côte d’Azur – Jacques Bouchara – Finale Polytrack Challenge (L)

Hoo…King !

« C’est beau, c’est fort, c’est sympa ! » Complétons les paroles de Philippe Decouz avec : c’est tout simplement Hooking (Lope de Vega) ! Le représentant d’Antoine Griezmann a conservé son titre dans le Grand Prix Riviera Côte d’Azur – Jacques Bouchara – Finale Polytrack Challenge (L). Si aucun partant des deux premières étapes du Polytack Challenge (Prix Lyphard et Prix d’Arcanges (Ls)) n’était présent pour la finale, de nombreux adeptes de la P.S.F. et de Cagnes-sur-Mer se sont donné rendez-vous, samedi, dans cette épreuve. Mais personne n’a inquiété Hooking, tenant du titre et roi de Cagnes. Sur cette piste, il a également remporté en 2023 le Prix Saonois (L). Il tient aussi une place particulière pour son propriétaire, Antoine Griezmann, ainsi que pour l’écurie de Philippe Decouz, son entraîneur. Rendez-vous désormais dans le Prix Saonois (L)…

Le début de course a été très rythmé puisque les deux pensionnaires de Michael Figge ont pris plusieurs longueurs d’avance sur le reste du peloton dès les premiers mètres de course. Hooking a bénéficié d’un bon parcours donné par Ronan Thomas. Il a pu voyager en quatrième position, dans le sillage de Saint Hellier (Le Havre), lequel a pu l’emmener loin dans la ligne droite. Ronan Thomas a attendu le dernier moment pour décaler son partenaire, afin de venir, en quelques foulées, prendre l’avantage en ne laissant aucune chance à ses concurrents. Au passage du poteau d’arrivée, Hooking s’impose de deux longueurs et demie devant Glaer (Siyouni). Ils reforment tous les deux le jumelé de l’édition 2023. Une longueur et demie plus loin, Bakhchisaray (Motivator) complète le podium.

Un entourage séduit par le nouveau programme du meeting

Présent à Cagnes-sur-Mer et auteur d’un coup de deux, Philippe Decouz a déclaré au micro d’Équidia : « C’est le premier cheval que j’ai acheté pour Antoine Griezmann. C’est un peu son chouchou et celui de l’écurie également. Il a 8ans et il a réussi à conserver son titre. C’est beau, c’est fort, c’est sympa ! Il m’a impressionné car il est reparti à 200m du poteau et c’est la preuve qu’il est un bon cheval. Je suis heureux de le voir comme tel. Le programme a changé, nous allons être gourmands et tenter de garder notre titre dans le Prix Saonois (L) qui se déroule dans quinze jours. Cela va être intéressant car il y a de bons concurrents, à l’image de Wally (Siyouni) [lauréat du Prix Adolphe Rossio (Classe 1), ndlr]. Après, si le terrain reste bon, nous tenterons également peut-être le « Grand Prix ». »

Un neveu de Mille et Mille

Élevé par le haras de la Pérelle, Hooking est un fils de Lope de Vega (Shamardal), étalon à Ballylinch Stud, et de Quanzhou (Dubawi). Il a été acheté 97.000 € yearling à Arqana par son entraîneur, alors qu’il était présenté par ses éleveurs. Il est le troisième produit de sa mère qui a remporté le Grand Prix du Nord (L) et pris la deuxième place du Prix Volterra (L). Avant lui, elle a donné Quemada (Teofilo) qui ne s’est pas imposée mais a pris six places en huit sorties, et Quara (Pivotal), laquelle n’a pas couru. Depuis, elle a donné Cuba la Bella (Teofilo), gagnante de deux courses sur les distances de 2.100m et 2.200m en six sorties. Elle est aussi à l’origine de Le Destrier (Le Havre). Ce dernier a notamment remporté l’Arc Polonais en 2023, le Wielka Warszawska. Pour la petite anecdote, cette course est la première épreuve polonaise ayant reçu le statut black type.

Hooking est, pour le moment, le meilleur produit de Quanzhou même si sa sœur, Alia’s Rose (K) (Lope de Vega), a été très impressionnante lors de ses débuts à Chantilly en juillet 2022. Elle n’a pas regagné depuis. Quanzhou a une 3ans, Quendresa (Wootton Bassett), à l’entraînement chez Francis-Henri Graffard et placé en trois sorties l’an passé, et un 2ans par Oasis Dream (Green Desert). La deuxième mère, Quezon Sun (Monsun), s’est classée deuxième du Prix de la Pépinière et troisième du Prix Petite Étoile (Ls). Elle a donné Mille et Mille (Muhtathir), vainqueur du Prix du Cadran (Gr1), ainsi que Capo Maximo (Cape Cross), troisième du Prix de Condé (Gr3).

Petit rappel sur le Polytrack Challenge

Pierre Laperdrix, responsable département calendrier et programme à France Galop a expliqué au micro d’Équidia : « C’est un concept qui a été monté rapidement à la sortie de l’été. Nous avons réussi à le mettre en place avec le soutien du groupe Martin Collins. Le but est de promouvoir les épreuves sur la P.S.F. La première finale est aujourd’hui avec le Grand Prix Riviera Côte d’Azur – Jacques Bouchara (L) et la seconde sera le Prix Saonois (L), l’épreuve pour les « miler » et les chevaux de vitesse. Les professionnels estimaient que la grande valeur du meeting de Cagnes était les courses sur gazon. Nous avons réorienté le programme avec plus d’épreuve sur cette surface : 50 % sur le gazon contre 50 % sur le sable ainsi qu’un programme qui a été remanié. » À l’issue de la première finale, le Grand Prix Riviera Côte d’Azur – Jacques Bouchara (L), c’est Hooking (Lope de Vega) qui remporte un bonus de 30.000 € pour la section intermédiaire/classique.

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Lope de Vega

Vettori

Lady Vettori

Lady Golconda

HOOKING (H8)

Dubai Millennium

Dubawi

Zomaradah

Quanzhou

Monsun

Quezon Sun

Quezon City

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires