mercredi 28 février 2024
AccueilInternationalIl n'y a plus de courses en Grèce !

Il n’y a plus de courses en Grèce !

Il n’y a plus de courses en Grèce !

Le site internet de Markopoulo, l’hippodrome d’Athènes, a publié un communiqué actant la fin des courses en Grèce au 30 janvier 2024. La nouvelle est terrible et le symbole d’autant plus fort que le pays est considéré comme l’un des berceaux des courses de chevaux, sport dont on trouve trace dès l’Antiquité. Le communiqué indique : « Horse Races S.A. [l’organisateur des courses en Grèce, ndlr] annonce que l’organisation et la tenue des courses hippiques grecques a pris fin au 30 janvier 2024 étant donné – et dans le respect de l’accord de concession – que le nombre de chevaux enregistrés auprès du Jockey Club grec est inférieur à 300 durant les deux dernières années consécutives. » Le bail de l’hippodrome va donc être rompu et le site rendu à ses propriétaires d’ici deux mois.

Le communiqué précise que l’activité courses en Grèce n’est plus rentable depuis de nombreuses années, et ce malgré les investissements consentis par Horse Races S.A. depuis 2016 – date où la compagnie a repris la gestion de l’activité hippique du pays – à hauteur de 32 M€ pour moderniser le site et faire la promotion du sport dans le pays. Les pertes, de 2016 à 2023, sont estimées à 100,3 M€. Le communiqué ajoute que « le nombre de chevaux actifs à Markopoulo est de 172 et les conditions ne sont donc pas réunies pour la bonne tenue et la compétitivité des courses. » Ce sont 75 emplois directs qui vont être impactés. Horse Races S.A. annonce des mesures d’aides, y compris une garantie d’un an de mutuelle gratuite pour les jockeys et les cavaliers d’entraînement. Les chevaux, quant à eux, peuvent rester gratuitement sur l’hippodrome pendant encore un mois jusqu’à ce que des solutions soient trouvées et Horse Races S.A. prendra en charge une partie de leur transport vers leurs nouvelles destinations à l’intérieur du pays. Les turfistes grecs ne pourront plus jouer sur leurs courses mais il leur sera toujours possible de parier sur les courses françaises, britanniques et sud-africaines.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting