jeudi 20 juin 2024
AccueilÉlevageJacques Cyprès : « David du Berlais va faire une belle première saison »

Jacques Cyprès : « David du Berlais va faire une belle première saison »

Jacques Cyprès : « David du Berlais va faire une belle première saison »

Nouvelle recrue de Cercy, David du Berlais a été syndiqué pour moitié. Lors de la journée portes ouvertes du haras, il a causé forte impression, et ce débutant va bénéficier du soutien de (nombreux) éleveurs locaux.

Président de la coopérative de Cercy, Jacques Cyprès nous a expliqué : « Très bien né, David du Berlais est aussi très bien fait avec de l’os. Il plaît beaucoup et va faire une bonne première saison de monte, certainement avec une centaine de saillies. Surtout qu’il débute, alors que Jeu St Éloi – autre fils de Saint des Saints – qui avait sailli 180 juments en 2023, vient de partir à l’étranger. Je pense qu’il y a une véritable capacité à “sortir” des étalons grâce aux adhérents de la coopérative. Les jeunes sont soutenus et les éleveurs savent faire preuve de patience. On prend le temps afin de leur donner une chance de réussir. Par ailleurs, localement, plusieurs éleveurs exploitent leur production en course. Ce qui est toujours favorable. Et les éleveurs de la région ne vendent pas leurs bonnes juments. C’est une base des plus solides pour lancer un étalon. Cokoriko et Karaktar ont pu exprimer toutes leurs qualités de reproducteurs pour partie grâce à cet environnement très positif. Notre offre est diversifiée et il y a des étalons pour toutes les juments et tous les éleveurs. Nous comptons bien sûr sur les jeunes, comme Tunis, qui est très demandé. Pretty Tiger et Wonderful Moon auront pour objectif de ramener de la classe de plat sur une jumenterie génétiquement prédisposée à l’obstacle. »

Une vraie lignée mâle

David du Berlais toise 1,65m au garrot. Outre son modèle, il peut se prévaloir de sa lignée mâle. Son quatrième père, Nijinsky, a donné plusieurs étalons influents en obstacle (Île de Bourbon, Moscow Society…). Son arrière-grand-père, Green Dancer (Nijinsky), apparaît souvent dans le pedigree maternel de bons sauteurs (Don Lino, Nube Negra, Beaumec de Houelle, Sanctuaire…). Son père de père, Cadoudal (Green Dancer), est tout simplement le chef de race de l’obstacle français. Son père, Saint des Saints (Cadoudal), est le meilleur étalon européen selon le taux de gagnants black types par partant en obstacle (11,5 %). À ce jour, deux de ses fils sont testés sur descendance. Il s’agit de Jeu St Éloi, parti en Irlande après plusieurs années à Cercy-la-Tour. L’autre est Castle du Berlais. Ces deux sires connaissent des réussites particulièrement prometteuses. Il y a donc une certaine confiance autour des fils de Saint des Saints au haras, David du Berlais étant le dernier venu dans le rang des étalons français.

Un grand pedigree maternel

David du Berlais présente une séquence de trois grands étalons d’obstacle : Saint des Saints (son père), King’s Theatre (son père de mère) et Garde Royale (le père de sa deuxième mère). Il est le propre frère du champion Goliath du Berlais (Saint des Saints), gagnant de quatre Groupes, dont le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Goliath du Berlais aura ses premiers partants en 2024 sur les obstacles. David du Berlais est le fils de King’s Daughter (King’s Theatre), lauréate du Prix Bournosienne (Gr3, à l’époque) et multiple placée de Groupe sur les haies d’Auteuil. King’s Daughter a aussi donné James du Berlais (Muhtathir), vainqueur des Prix Pierre de Lassus et Questarabad (Grs3), deuxième du Champion Stayers Hurdle (Gr1) et proche deuxième des Prix Alain du Breil et Renaud du Vivier (Grs1), mais également Queen du Berlais (Muhtathir), lauréate du Prix Fleuret (Gr3). Sa deuxième mère, Bint Bladi (Garde Royale), lauréate à 3ans du Prix Bois Rouaud sur les haies d’Auteuil, s’est classée deuxième du Prix de Chambly (L, à l’époque). Outre King’s Daughter, elle a donné Lyreen Legend (Saint des Saints), trois fois sur le podium au niveau Gr1 et lauréat du Michael Purcell Memorial Novice Hurdle (Gr2).

Ses performances

En piste, David du Berlais a démontré beaucoup de classe de l’avis de ses jockeys et de ses entraîneurs. Troisième du Prix Grandak, une épreuve qui a révélé des chevaux de qualité (Storm of Saintly, Bonito du Berlais (K), Frodon, Punch Nantais, On the Go (K), Srelighonn et Beaumec de Houelle), il s’est ensuite classé cinquième du Prix Go Ahead (L) face à des chevaux plus expérimentés. De retour durant l’été, il s’est promené sur les haies de Clairefontaine, puis a gagné le Prix des Platanes (L) à Auteuil en devançant St Donats (K) (Saint des Saints), le futur lauréat du Prix Cambacérès (Gr1).

DAVID DU BERLAIS

Saint des Saints & King’s Daughter, par King’s Theatre

Prix des Platanes (L)

3.500 € (PV) prix public

2.500 € (PV) prix coopérateur

Haras de Cercy (58)

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires