mardi 16 avril 2024
AccueilCoursesJonbon hésite, Elixir de Nutz profite

Jonbon hésite, Elixir de Nutz profite

Cheltenham (GB), samedi

Clarence House Chase (Gr1)

Jonbon hésite, Elixir de Nutz profite

Grandissime favori du Clarence House Chase (Gr1), le French bred Jonbon (Walk in the Park) a annihilé ses chances suite à deux erreurs… Et face à un cheval comme Elixir de Nutz (Al Namix), expérimenté et surtout doué, l’erreur se paye cash.

La première dans le tournant final, où il a commis une énorme faute, son jockey James Bowen restant en selle par miracle. À ce moment de l’épreuve, il s’était rapproché librement. Passé quatrième, il s’est progressivement remis dans la course et a fait preuve de beaucoup de classe et de courage pour revenir prendre l’avantage entre les deux derniers fences. Mais, juste avant l’ultime obstacle, Jonbon s’est presque arrêté, se montrant très hésitant. Le très bon et expérimenté Elixir de Nutz s’est relancé à la corde, lui reprenant l’avantage. Dans la montée finale, l’élève de Tangi Saliou et de Jocelyne Ventrou a décramponné Jonbon avant de lui résister jusqu’au bout, alors qu’il revenait sur lui. Il s’est imposé d’une encolure à 22/1 devant Jonbon. Longtemps décroché, le “FR” Fugitif (Ballingarry) a décroché la troisième place. Coanimateur, avec le futur lauréat, Éditeur du Gite (Saddex) a fait une faute sérieuse en début de parcours, qui l’a handicapé pour la suite de la course. Il a fini cinquième.

Premier Gr1 pour Joe Tizzard

Après avoir longtemps travaillé avec son père Colin, avec lequel il était associé, Joe Tizzard a pris la relève. Dans ce Clarence House Chase, il enregistre son premier succès de Gr1 avec Élixir de Nutz qui a été façonné par son père. Le cheval était monté par Freddie Gingell, le fils de sa sœur disparue… L’émotion était donc grande. Joe Tizzard a déclaré : « Nous ne sommes pas venus ici en pensant nous imposer. D’ailleurs, j’aurais préféré que la course ait lieu comme prévu à Ascot, avec les quatre engagés qu’il y avait au départ. Bravo à Jonbon de s’être relancé après son erreur ! C’est notre premier Gr1 et le premier Gr1 de son jockey. C’est un moment spécial. » Mentor de Jonbon, Nicky Henderson a regretté que son pensionnaire se soit montré si hésitant au dernier fence car il pense qu’il aurait pu l’emporter sans cela. Rendez-vous maintenant dans le Queen Mother Champion Chase (Gr1) !

La genèse d’Élixir de Nutz

Après la première victoire de Gr1 du cheval, dans le Tolworth Novices’ Hurdle en 2019, Tangi Saliou, coéleveur d’Élixir de Nutz, nous avait raconté l’histoire du cheval : « C’est une famille qui n’a qu’un train et à chaque fois que son entourage va contre ça, ça ne fonctionne pas. C’est une famille qu’il faut courir devant. Élixir de Nutz a été vendu à Terry Warner. Il l’a mis chez un premier entraîneur [Philip Hobbs, ndlr]. Après deux mauvaises sorties pour ce dernier, le cheval était devenu impossible à monter. Le propriétaire l’a ensuite mis chez Colin Tizzard [auquel son fils Joe a succédé, ndlr] et il a réussi à faire quelque chose avec ! Je sais que Terry Warner a dit à Colin Tizzard que c’était le meilleur cheval qu’il n’avait jamais eu. Lorsqu’il était dans les prés à Thorigné d’Anjou, les habitants du village venaient tous prendre Élixir en photo car il était noir et sa mère, blanche. Claude et Jocelyne [Ventrou, ndlr] me disaient : “Tu vas voir, Elixir, c’est un crack !”Il était déjà une star alors qu’il n’était que poulain. Au début des années 2000, j’ai acheté Nutz (Turgeon), la mère d’Élixir, à Benoit Gabeur. C’est un de mes maîtres à penser en élevage avec plein de bon sens et beaucoup d’expérience. Le premier produit a été une pouliche qui s’appelait Utz (Nononito), dont j’ai été coéleveur avec Benoit Gabeur. Je l’ai vendue à Philippe Peltier et elle a couru sous les couleurs de Phillipe Lorain. Utz est devenue la mère de Femme de Tête (Day Flight) qui a remporté le Prix de l’Avenir (Gr3 AQPS). Par la suite, Nutz m’a fait plusieurs produits un peu malheureux. Lorsque je suis arrivé au haras de Montaigu en 2011, j’ai dit à Claude Ventrou, qui m’a appris beaucoup aux Haras Nationaux, que je lui donnais Nutz alors pleine de Balko à l’époque, mais tout en partageant tout. En fait, elle était pleine de Calnutz qui est un bon cheval, vainqueur du Grand Steeple-Chase de Nantes (L). Ensuite, Nutz nous a donné De Nous Quatre (Great Pretender) qui est très bon mais pas très solide. Il a gagné à Auteuil. Le troisième mâle que nous avons eu avec Claude est Élixir de Nutz. C’est une famille AQPS où jusque-là, les pouliches étaient presque meilleures que les mâles. Ils vont tous aux courses. Ce sont des chevaux importants, presque des chevaux de selle au niveau du physique. Nous avons donc eu Élixir de Nutz que nous avons vendu foal à Jean-Michel Carrie. »

Où l’on reparle de GDE

Au sujet du croisement qui a donné Élixir de Nutz, Tangi Saliou nous avait dit : « L’histoire du croisement est assez amusante et Benoit Gabeur intervient encore dans ce volet ! À l’époque de GDE, à Nonant-le-Pin, j’étais en première ligne comme directeur du haras de Montaigu. Tous les étalonniers donnaient des demi-saillies pour payer les avocats. Au tirage au sort, j’ai mis le nom de ma femme car à chaque fois que je la mets au tirage, elle gagne quelque chose ! Nous avons gagné une demi-saillie de Martaline et une autre d’Al Namix. Nutz n’avait pas encore très bien produit et mettre Martaline me paraissait un peu sursaillir. Benoit Gabeur m’a appelé car il avait vu que j’avais gagné une demi-saillie de Martaline. Comme il connaissait bien la famille de Nutz, je lui ai demandé conseil : Martaline ou Al Namix ? Il m’a conseillé plutôt Al Namix car avec Turgeon et Caro, ça lui semblait plutôt opportun. Il a vraiment une science du croisement. Je lui ai donc donné la demi-saillie de Martaline et je suis allé à Al Namix. »

De Guy Cherel à Colin Tizzard il y a…la French Team !

Élixir de Nutz a débuté en gagnant en plat à Argentan sous les couleurs de Jean-Michel Carrie et l’entraînement de Guy Cherel. Il s’est imposé avec du style et a été acheté peu après par Joffret Huet et Claude Charlet pour Terry Warner.

Le frère de Calnutz

Élevé par Tangi Saliou et Jocelyne Ventrou, Élixir de Nutz est un AQPS fils d’Al Namix (Linamix) et de Nutz (Turgeon), placée en plat et en obstacle. Il est le frère de Calnutz (Balko), gagnant de deux Grand Steeples de Nantes (L), d’un Grand Steeple de Bordeaux (L), de Segré et du Prix de l’Yonne à Auteuil, d’Utz (Nononito), gagnante sur les haies d’Angers et placée sur celles d’Auteuil, avant de produire Femme de Tête (Day Flight), lauréate du Prix de l’Avenir (Gr3 AQPS) et du Prix Marise sur les haies d’Auteuil, de De Nous Quatre (Great Pretender), vainqueur en plat et sur les balais d’Auteuil et de Friandise Girl (Hurricane Cat), deuxième du Prix d’Estruval (Gr3 AQPS) et dernier produit répertorié de sa mère. C’est le neveu de Lulumar (Beyssac), placé de Groupe et de Listed en steeple et de Bonbon au Miel (Khalkevi), un cheval estimé par Willie Mullins.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires