mercredi 28 février 2024
AccueilÉlevageLe Mazet redouble d'efforts pour améliorer l’offre d’étalons en Limousin

Le Mazet redouble d’efforts pour améliorer l’offre d’étalons en Limousin

Le Mazet redouble d’efforts pour améliorer l’offre d’étalons en Limousin

Samedi 27 janvier, le haras du Mazet ouvrait ses portes et le beau temps était au rendez-vous. La veille – et le jour même –, les agriculteurs ont (littéralement) mis le feu, non loin, sur une partie de l’autoroute A20. Cela n’a nullement découragé les éleveurs locaux qui ont effectué le déplacement. Aux portes de Pompadour, ils ont ainsi été rejoints par des confrères venus du Cantal, de la région toulousaine et même de Dordogne. Il faut dire que pour la saison de monte 2024, la structure de Mathieu Talleux accueille trois nouveaux étalons. Le débutant Lone Eagle (Galileo), en partenariat avec Ballylinch Stud, est un Galileo (Sadler’s Wells) précoce mais également capable de tenir 2.400m. Pas lourd, c’est un bon marcheur et une grande partie des parts sur le marché ont déjà été vendues.

Également en partenariat avec Ballylinch, Lawman (Invincible Spirit) est un cheval étonnamment bien conservé pour un sire désormais âgé de 20ans. Très énergique, puissant, il a vu son tarif (4.000 €) réajusté pour la clientèle locale et l’intérêt semble fort. Lawman, lui aussi, a déjà des réservations en provenance d’Espagne et d’Italie. Très confirmé, il est le premier père de six gagnants de Gr1 en plat à faire la monte dans le Sud-Ouest.

Troisième nouveau venu, le débutant Zénith (Zarak) est un protégé de Michel Parreau-Delhote, éleveur de référence en anglo-arabie, et qui, pour l’occasion, avait effectué le déplacement afin de soutenir son élève. Très « dans le sang », ce jeune étalon a visiblement hâte de débuter son nouveau métier. Zénith a très certainement le plus beau papier du stud-book. Issu d’une grande souche, fils de Zarak (Dubawi), il apporte les sangs de Dubawi (Dubai Millenium) et de Garde Royale (Mill Reef) chez les anglos.

Doté d’un physique particulièrement attrayant, Motamarris (Le Havre) est un grand cheval noir avec des points de force. Troisième du Jockey Club (Gr1) de Sottsass (Siyouni) en faisant le train – et en cassant le record de la course –, il est devenu le premier étalon de la région à dépasser les 100 juments en première et deuxième saisons de monte. Les éleveurs présents samedi matin à la présentation semblent très satisfaits de ses premiers produits qui sont yearlings en 2024.

Enfin, Qadem (Moarrab) est un magnifique pur-sang arabe – comme souvent les produits du bon élevage de Mohammed Al Nujaifi – et son papier est totalement outcross avec toute la jumenterie européenne car il vient d’Irak.

Mathieu Talleux et Marie-Aude Heng Talleux ont considérablement amélioré leur haras au fil des ans et le site dispose désormais de sa propre clinique vétérinaire. On sent un réel attachement des éleveurs locaux pour le haras du Mazet. Et c’est ainsi que Jacques Crouzillac et Marc Bouyssou ont passé une partie de la matinée aux commandes de la plancha !

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting