samedi 24 février 2024
AccueilA la uneLes 3ans français cartonnent

Les 3ans français cartonnent

Cérémonie des Longines World’s Best Racehorses

Les 3ans français cartonnent

La France est à l’honneur dans les ratings internationaux et peut se targuer de trois titres : meilleur 3ans au monde (Ace Impact), meilleur miler au monde (Big Rock) et co-meilleure pouliche de 3ans en Europe (Blue Rose Cen).

Anne-Louise Échevin

ale@jourdegalop.com

Ace Impact meilleur 3ans au monde

Les handicapeurs internationaux ont confirmé le rating 128 de l’invaincu Ace Impact (Cracksman), deuxième meilleur cheval au monde en compagnie du Shadwell Mostahdaf (Frankel). Ace Impact est tout simplement sacré meilleur 3ans au monde en 2023… et nettement sur le créneau des 2.000m et plus puisque le double Derby winner Auguste Rodin (Deep Impact), est en 125, lui qui a également remporté les Irish Champion Stakes et le Breeders’ Cup Turf (Grs1). Ace Impact est désormais étalon au haras de Beaumont. Nous avons remonté les classements internationaux depuis 2008 : un seul cheval français a intégré le haras directement en France sur cette période avec un rating aussi important (Almanzor, rating 129).

Big Rock dans la lignée des grands milers français

La consécration est aussi française du côté des milers. En étant confirmé en 127 de rating, Big Rock (Rock of Gibraltar) est le meilleur pur-sang au monde sur 1.600m en 2023. La démonstration de Golden Sixty (Medaglia d’Oro) dans le Hong Kong Mile (Gr1) n’aura pas suffi à le rejoindre, puisqu’il n’est passé « que » de 125 à 126. Big Rock est également sacré deuxième meilleur 3ans au monde derrière Ace Impact. Il entre dans une grande tradition des milers à la française. Nos chevaux ont été sacrés sur la distance à plusieurs reprises depuis 2008 (année de lancement des classements internationaux tels qu’on les connaît aujourd’hui) :

Goldikova (K) (Anabaa), en 2008, avait obtenu un rating de 125. Si l’on veut être précis, elle était devancée par Curlin cette année-là, pris en 130, mais il n’était pas un pur miler (les 1.800m étaient alors considérés comme équivalents au mile) et c’était sur le dirt.

– En 2009, Goldikova a été sacrée meilleur miler au monde, en 130.

Makfi (Dubawi) a été couronné en 2010, avec un 128.

Solow (Singspiel) en 2015, co-meilleur miler au monde avec le champion de Hongkong Able Friend en 125

Persian King (K) (Kingman), en 2020, était co-meilleur miler au monde en 125 avec Palace Pier.

Blue Rose Cen, meilleure pouliche de 3ans en Europe

Gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches, du Diane et de l’Opéra (Grs1), Blue Rose Cen (Churchill) est la meilleure pouliche de 3ans en Europe. Pour la génération classique des femelles, seule la japonaise Liberty Island (Duramente), lauréate de la Triple Tiara et deuxième de la Japan Cup d’Equinox, fait mieux en 121.

Dix-neuf chevaux entraînés en France à 115 et plus

Cent quinze est le rating d’un cheval mâle de Gr1 – les femelles sont prises plus bas en raison du poids pour sexe qui leur est rendu dans les courses mixtes (il faut rajouter quatre points à leur rating pour calculer celui de la course). En 2023, on trouve 19 chevaux français dans le classement. Nous sommes loin des 36 qui apparaissaient en 2011 mais c’est notre meilleur score depuis 2016 ! Bonne nouvelle : beaucoup devraient être revus en 2024.

Les chevaux français à 115 et plus en 2023

Cheval Rating 2023 Statut au 22 janvier 2024
Ace Impact 128 Au haras
Big Rock 127 À l’entraînement
Onesto 123 Au haras
Irésine 120 Au repos
Horizon Doré 119 À l’entraînement
Blue Rose Cen 118 À l’entraînement
Double Major 118 À l’entraînement
Good Guess 118 Au haras
Junko 117 À l’entraînement
Mqse de Sévigné 117 À l’entraînement
Simca Mille 117 Exporté au Qatar
Zagrey 117 Au repos
Facteur Cheval 116 À l’entraînement
Feed the Flame 116 À l’entraînement
Tribalist 116 À l’entraînement
Erevann 115 Au haras
Marhaba Ya Sanafi 115 À l’entraînement
Marquisat 115 À l’entraînement
Sauterne 115 Vendue au Japon

Le Japon historique

Le grand gagnant des classements internationaux est le Japon. Pour le pays, 2023 restera comme une année historique.

Equinox plus fort qu’El Condor Pasa

Equinox (Kitasan Black) est sacré meilleur cheval au monde en 2023 avec un rating de 135. Ce rating est exceptionnel sur plusieurs plans :

– Equinox détrône El Condor Pasa. Avec un rating de 134 obtenu lors de sa deuxième place dans l’Arc de Montjeu en 1999, El Condor Pasa était le meilleur cheval japonais de tous les temps.

– Equinox obtient le titre de meilleur cheval au monde sur une performance au Japon. Le Japon avait déjà vu un de ses éléments être couronné meilleur cheval du monde. C’était Just a Way en 2014, sur sa victoire écrasante dans la Dubai Turf qui lui avait valu un rating de 130.

– Equinox obtient un rating supérieur à celui attribué par la J.R.A. Après la Japan Cup, le handicapeur de la J.R.A. avait annoncé un rating de 133. On entend souvent qu’il n’est pas du genre à particulièrement s’enflammer sur les ratings… Vrai ou pas, les handicapeurs internationaux ont décidé d’aller encore plus loin en plaçant le cheval en 135. Deux points de plus qui sont une petite surprise.

Le Japon plus fort que la Grande-Bretagne

Equinox est le meilleur cheval au monde. Le Japon, avec Liberty Island, possède également la meilleure pouliche de 3ans sur la planète. Son rating a été rehaussé d’un point par les handicapeurs internationaux, qui la placent en 121.

Le classement des meilleurs chevaux du monde est une consécration pour le Japon hippique. Le pays a 56 chevaux à 115 ou plus de ratings. Non seulement il n’avait jamais eu plus de 50 chevaux apparaissant dans la liste depuis 2008 mais, sur un plan symbolique, c’est la première fois que les chevaux japonais sont plus nombreux dans la liste que les chevaux britanniques : 56 pour le Japon, 52 pour la Grande-Bretagne !

En proportion, le Japon cartonne aussi

Le nombre « pur et dur » de chevaux à 115 ou plus par pays est une chose mais il faut le mettre en parallèle avec le nombre total des chevaux atteignant ce stade, qui varie année après année. Les chevaux japonais représentent presque 20 % des éléments avec un 115 ou plus en 2023 – 19,4 % pour être précis, soit un pourcentage qu’ils n’avaient jamais atteint jusque-là.

En bref : les enseignements du classement des chevaux à 115 ou plus

– L’Irlande souffre. Avec onze chevaux à 115 ou plus de rating en 2023, l’Irlande réalise son pire score depuis 2008. Un seul est un « AQAOB » (autre qu’Aidan O’Brien) : Tahiyra, laquelle était entraînée par Dermot Weld.

– Les États-Unis au plus bas. Les États-Unis sont toujours en tête sur ce point, avec 57 éléments à 115 ou plus. Le chiffre en tant que tel est trompeur : c’est le pire score du pays depuis 2008 (outre 2020, année Covid) et, surtout, cela s’inscrit dans une crise continue. En proportion, le pays représente 19,7 % du total des chevaux à 115 ou plus. C’est en réalité une « claque » : le grand pays de course, depuis 2008, n’était jamais passé en dessous des 20 % de présence dans le top 100.

La Japan Cup sacrée meilleure course du monde

Le triomphe est total pour le Japon puisque la Japan Cup se voit sacrée meilleure course du monde pour la première fois de son histoire avec un rating de 126,75.

Une Japan Cup… 100 % japonaise

Le calcul du rating d’une course se fait sur la moyenne des ratings des quatre premiers – en ajoutant quatre points aux femelles pour leur rendre le poids pour sexe. La Japan Cup doit sa victoire uniquement aux ratings des chevaux entraînés et élevés dans le pays – oui, il y avait un international au départ avec Irésine (Manduro) mais il est neuvième et son rating n’a aucune incidence sur celui de ceux qui le précédent. C’est donc un triomphe à la fois pour la course et pour le Japon hippique.

La Japan Cup est venue l’emporter dans les toutes dernières foulées et d’une tête sur la Dubai Sheema Classic, deuxième en 126,5. Plusieurs éléments ont joué dans ce choix. Le premier est l’Arima Kinen (Gr1), qui a eu lieu le 24 novembre. Il a été remporté par Do Deuce (Heart’s Cry) qui, sur ce succès, a vu son rating de 120 passer à 124. Or, Do Deuce avait conclu quatrième de la Japan Cup. Le second élément est Liberty Island. Le handicapeur de la J.R.A. l’avait placée en 120 sur sa performance dans la Japan Cup. Les handicapeurs internationaux ont rehaussé d’un point son rating : 121. Un ajustement qui permet à la Japan Cup de l’emporter sur Dubaï.

L’Arc troisième

Le 135 d’Equinox pèse évidemment beaucoup dans la victoire de la Japan Cup et la deuxième place de la Sheema Classic mais la « performance » des deux courses n’est pas uniquement liée au champion japonais. Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) se classe troisième avec un rating de 124,75. Elle reste la course la plus titrée depuis que le classement existe, avec cinq consécrations et elle est celle qui est le plus apparue sur le podium de l’histoire du classement (six fois).

Le meilleur score du Japon dans les 100 meilleurs Groupes au monde

Le Japon a quinze Grs1 dans le classement. C’est colossal lorsque l’on sait que le pays en propose 24 ! Cela veut dire que 62,5 % des courses japonaises trouvent une place au sein des meilleures courses mondiales…

Le pays le plus présent est l’Australie, avec 24 épreuves… Mais le pays proposait en tout 74 Grs1 sur l’année ! Cela veut dire que le pays place 32,4 % de ses courses dans le top mondial. Bien moins que le Japon en proportion, ou que la Grande-Bretagne (47,2 %).

Et la France ?

Il y a quelques bonnes nouvelles pour les Grs1 français :

– L’Arc est troisième au classement des 100 meilleurs Grs1 du monde. Il reste la meilleure course européenne sur 2.400m et plus.

– Le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard – Jacques Le Marois est le meilleur Gr1 sur le mile du monde, en 122,75, ce qui le place à la neuvième place du classement. Il est de loin le meilleur mile européen de l’année puisque les Queen Elizabeth II Stakes – remportés par Big Rock – sont à la 24e place, en 119,75.

– Le Qatar Prix du Jockey Club est le meilleur Derby au monde en 2023. Il arrive à la quatorzième place du classement avec un rating de 120,75. Dans la catégorie des classiques, c’est un succès écrasant pour Chantilly : le Kentucky Derby suit en 50e position (117,75 – notons que les Belmont Stakes sont mieux placées avec un rating de 118), le Derby japonais arrive en 55e position (117,5) et le Derby d’Epsom est 63e (117,25).

Du côté des moins bonnes nouvelles :

– Sur le plan numérique, on ne trouve que six Grs1 français dans le classement des 100 meilleurs Grs1 du monde. C’est l’un de nos plus mauvais scores depuis les cinq Grs1 de 2019 et 2021.

En bref : les enseignements des 100 meilleurs Grs1 du monde

– Aucune course allemande n’apparaît dans le classement. C’est une première.

– L’Australie est la plus présente dans le classement, mais n’a aucune course dans le top 20.

– Dans le top 10, le Japon domine avec 4 Grs1 – ce qui représente 16 % des courses de Gr1 du pays. C’est autant que la France et la Grande-Bretagne cumulées (2 Grs1 dans le top 10 chacun).

– La Grande-Bretagne n’a pas de Gr1 sur le podium. Depuis 2015, cela n’était arrivé qu’à une seule reprise, en 2016.

– Les États-Unis n’ont aucun Gr1 dans le top 10 – ce n’était jamais arrivé depuis la création de ce classement en 2015. Ils ont 17 Grs1 dans le classement (pire score si l’on enlève l’année 2020 de la Covid où ils en avaient 13). Dix-sept sur 97 Grs1, soit 17,5 % des courses américaines dans le top mondial… Notons qu’il a été déjà annoncé, pour 2024, la rétrogradation de cinq Grs1 américains (et aucune promotion à ce niveau).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires