mardi 27 février 2024
AccueilInternationalLes engagés de la réunion de la Saudi Cup sont connus

Les engagés de la réunion de la Saudi Cup sont connus

Les engagés de la réunion de la Saudi Cup sont connus

Les engagements pour les différentes courses au programme des deux réunions de la Saudi Cup, les 23 et 24 février, ont été publiés. Sur les 1.162 engagés, on dénombre 21 candidatures françaises mais aucune ne figure sur les rangs de la Saudi Cup (Gr1), temps fort de ces deux jours sur le dirt…

Le Red Sea Turf Handicap (Gr3) est la course qui a rassemblé le plus de français. Ils ne sont pas moins de huit à avoir été engagés par leurs entourages respectifs. Doublement représenté, André Fabre pourrait présenter Birr Castle (Cloth of Stars) et son compagnon de couleurs Galashiels (Australia), absent depuis sa sixième et dernière place du Prix d’Hédouville (Gr3), le 7 mai dernier. Christophe Ferland pourrait lui aussi compter sur deux pensionnaires. Le premier, Big Call (Animal Kingdom), a fini quatrième de la dernière édition de la course, échouant seulement à une courte tête du podium. Le deuxième, Double Major (Daiwa Major), reste sur un succès dans le Prix Royal-Oak (Gr1). Il n’a toutefois encore jamais voyagé. Dans la liste on retrouve également Skazino (Kendargent), deuxième du Royal-Oak lors de sa dernière apparition. Pauline Chehboub, qui gère les intérêts de Gousserie Racing, nous a dit : « Skazino est en forme, il hiverne bien. Il a déjà couru en Arabie saoudite, et cela s’était plutôt bien passé. Prochainement, il va effectuer une course de rentrée à Cagnes et, ensuite, on verra si l’on envisage ce voyage. » Enfin, Al Nayyir (Dubawi), quatrième du Royal-Oak, Gallerist (Zoffany), plus revu depuis sa cinquième place du Qatar Prix Chaudenay (Gr2), et Diva Donna (Cima de Triomphe) qui n’a pu se montrer dangereuse dans le Prix Arcangues – Polytrack Challenge (L), figurent encore sur les rangs pour le moment.

Birr Castle également dans la Neom Turf Cup

Il y a quelques mois, Birr Castle découvrait les courses internationales en prenant part au Bahrain Trophy (Gr2), se classant cinquième. Depuis, son entourage l’a, en plus du Red Sea Turf Handicap, engagé dans le Neom Turf Cup (Gr2) sur 2.100m. Le pensionnaire d’André Fabre pourrait affronter une nouvelle fois le lauréat de la dernière édition de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains Marhaba Ya Sanafi (Muhaarar) qui finissait dixième du Bahrain Trophy dernièrement ou encore Track of Time (Gleneagles), récent quatrième du Zabeel Turf (Handicap) sur les 2.000m de Meydan.

Demain et King Gold dans la liste du 1351 Turf Sprint

Engagé dans le Dukhan Sprint (Gr3 local), le 17 février, à Doha, King Gold (Anodin) figure également dans la liste du 1351 Turf Sprint (Gr2). Il n’est pas le seul français puisque Demain (More Than Ready), entraîné par Francis-Henri Graffard, est également présent. Ce dernier vient de se classer septième des Dubawi Stakes (Gr3) sur les 1.200m de la piste de Meydan.

Un seul français dans le Saudi Derby

Il n’est pas fréquent de voir une candidature française engagée dans une épreuve sur le dirt. Pourtant, un poulain entraîné en France figure dans la liste du Saudi Derby (Gr1) : Golden Pharoah (Footstepsinthesand). C’est un pensionnaire de Sébastien Caceres, qui nous a appris : « Son propriétaire, Sultan Saeed Mohammed Harib Alfalahi, est originaire de Dubaï et il aimerait beaucoup avoir un partant durant ce week-end. Avant le coup, cela semble difficile car le poulain a une valeur handicap de 35,5. Rien n’est encore garanti mais qui ne tente rien n’a rien, comme on dit. En tout cas, on rêverait de pouvoir participer à cette épreuve. »

Élisabeth Bernard en force

Parmi les nombreux engagés de l’Obaiya Arabian Classic, on note la présence de trois français. Leurs points communs ? Ils sont entraînés par Élisabeth Bernard. Il s’agit de Sultana (Af Al Buraq), Vica Grine (Af Albahar) et Mutbahy Athbah (Jalnar Al Khalidiah). Cette dernière figure également sur les rangs de l’Al Mneefah Cup (Gr1 PA), à l’image de Madrassa (No Risk Al Maury), un pensionnaire de Didier Guillemin, ainsi que de Rysk Tout (No Risk Al Maury), entraînée elle par Charles Gourdain.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires